ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
ACTUALITÉS ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE PREMIUM
Leaders du e-learning
CONTRIBUTEURS ANNUAIRE ELL S'ABONNER
Quelques évolutions du blended learning, avant la rupture du mobile learning…
09 DÉCEMBRE 2019 / tendances
Michel Diaz
directeur associé
féfaur










Le blended learning a beaucoup évolué… Quoi de commun entre la linéarité d’un cours en salle non digitalisé précédé et suivi de quelques modules e-learning d'il y a 10 ans, et le vaste champ des modalités de formation aujourd’hui disponibles dont un nombre croissant se “jouent” sur smartphone ?… Mais avant d’en arriver là, le blended learning a subi des transformations qui ont pavé l’intégration du mobile learning…

Le blended learning, pour faire la paix…

Longtemps e-learning et présentiel se sont regardés en chien de faïence. Pour le cours en salle, le e-learning n’est pas de la formation ; tout juste peut-il prétendre à informer. Pour le e-learning, le cours en salle est dépassé, il manque d’efficacité, il est trop cher. On sait ce qu’il est advenu : une paix des braves où chacun a fini par reconnaître les mérites de l’autre, Présentiel et e-learning s’agençant en effet dans ce qu’on appellera dès lors “blended learning”, et qui se présentera dans sa première mouture comme un cours en salle précédé et suivi de modules e-learning.

La double promesse du blended learning originel

Ce blended learning des origines porte d’emblée une double promesse aux apprenants. Celle du e-learning : “j’acquiers rapidement, seul à mon poste de travail ou sur mon ordinateur à domicile (alors l’iPhone n’a pas été lancé) les connaissances théoriques dont j’ai besoin pour suivre le prochain cours en salle, ou celles qui viendront le compléter ultérieurement. Quant au cours en salle, il me permet d’apprendre avec les autres, sous guidance et accompagnement d’un formateur, via une mise en pratique dont les fondements théoriques auront été initialement apportés par le e-learning. Autre intérêt de cette approche : des modalités de formation variées, plébiscitées par les apprenants. Notons qu'il convient en général de réduire la durée du présentiel d’environ 30 à 50% - ce que le e-learning est censé permettre - pour éviter d’additionner les investissements e-learning aux coûts d’exploitation habituels du cours en salle.

Cette linéarité a la peau dure ; elle continue d’être mise en œuvre par nombre de directions formation qui en ont acquis une bonne maîtrise pédagogique, les formateurs apprivoisant au passage l’e-learning (ce n’est pas l’ennemi) en construisant un premier socle de compétences d’intégration des modalités numériques dans le dispositif de formation.

Dépasser le "blended learning desktop"

Cependant on peut pratiquement constater que, malgré le relatif confort qu’il leur apportait, les directions formation n’en sont pas restées à ce modèle initial du “blended learning desktop” - l’essentiel du e-learning étant ici délivré sur des ordinateurs de bureau (excluant de facto la formation en situation de mobilité) souvent à travers des séquences d'une durée de 30 minutes ou plus, obéissant à un scénario rigide inscrit dans un story-board âprement discuté en interne ou avec l’agence de création e-learning, et à une navigation de type magnétoscope sous dictée d’une mascotte infantilisante.

En effet on n’a pas attendu l’apparition du smartphone pour combler ces manques : le blended learning a évolué grâce à l’ajout de nouvelles modalités de formation, parmi lesquelles la classe virtuelle. Les parcours de formation ont été étendus dans le temps dans le chaînage des cellules de base (e-learning, présentiel, e-learning) entre elles, et l’intégration de jalons d’évaluation, etc. La pédagogie aussi a évolué : les formateurs ont commencé à évaluer l’intérêt des diverses modalités de formation et à renforcer la cohérence de leur assemblage, même s’il reste beaucoup à faire dans ce domaine.

Une préparation à l’intégration du smartphone dans les dispositifs blended 

C’est donc sur l’assiette d’une longue expérimentation de ce que sont le blended learning, ses possibilités comme ses insuffisances, sa perception par les apprenants, que s’est dessinée la rupture introduite par le mobile learning. Sans cette maturité, qui a pris des années, sans celle additionnelle des usages grand public du smartphone loin d’avoir été immédiatement compris, le mobile learning n’en serait pas aujourd’hui au point de pouvoir s’immiscer au cœur du blended learning.

La semaine prochaine : en quoi le mobile learning est une chance pour le mobile learning.

 

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | tendances
10 millions de dollars pour Fifty (le eDoing se porte bien) •SUITE Toujours plus d’argent pour le coaching digital : le marché et les investisseurs y croient •SUITE
Deux réflexions sur l’innovation en formation •SUITE L’apprenance : alternative à la machinisation de l’apprentissage •SUITE
Innover en formation pour se mettre au rythme de l'entreprise et des collaborateurs •SUITE L’avenir d’une organisation dépend de sa capacité à faire émerger un nouveau leadership •SUITE
Huit énoncés sur la formation et les compétences « in the Future of Work » •SUITE La vague des podcasts de formation n’est pas près de faiblir ! •SUITE
Compétences et formation pour l’avenir du travail… •SUITE Étendre la formation aux partenaires de l’entreprise… en étendant la plateforme LMS ! •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
10 millions de dollars pour Fifty (le eDoing se porte bien) •SUITE
La nouvelle bataille des contenus de formation •SUITE
Une nouvelle approche de l’expérience d’apprentissage au... •SUITE
MyCertif et Docebo, deux nouveaux Premiums •SUITE
La formation « frugale » : comment faire plus et mieux,... •SUITE
Différenciez-vous par la formation •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Ingénieur pédagogique multimédia H/F
IFAAC - Institut de formation de l’Ecole pratique des métiers de la diplomatie
Chef de projet e-Learning junior (H/F) - CDI
CALLIMEDIA
ILS INFORMENT
Mandarine Academy : Mandarine Academy propose une formation éligible au CPF !
ISTF : Produire des contenus e-learning en méthode Agile (EDAT)
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Webinar iSpring : Créez facilement des modules e-learning et rendez votre narration interactive
06 JUILLET 2022 / E-LEARNING TOUCH'
Webinar Vyond - Constatez la facilité de création d'une vidéo professionnelle animée en direct
06 JUILLET 2022 / E-LEARNING TOUCH'
LES PLUS LUS
Quel tableau de bord pour les directions formation ? •SUITE
Le métavers : nouvelle « disruption » en vue dans l’univers... •SUITE
Adaptive Learning : petit tour d’horizon •SUITE
Évaluer la formation : un nouveau paradigme •SUITE
Deux réflexions sur l’innovation en formation •SUITE
• SUIVRE ELL
INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ NOUS PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI PUBLIEZ ACTUALITÉ MENTIONS LÉGALES CENTRE DE PRÉFÉRENCES
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2022 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®