ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
ACTUALITÉS ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE PREMIUM
Leaders du e-learning
CONTRIBUTEURS ANNUAIRE ELL S'ABONNER
Un incubateur pour transformer les grandes entreprises en start-up
12 DÉCEMBRE 2014 / tendances / publi-reportage
Nicolas Hernandez
président et co-fondateur
360learning










LearnAssembly et 360Learning lancent une offre d'incubateur pour les grandes entreprises, partition à deux voix : Nicolas Hernandez (CEO 360Learning) et Antoine Amiel (CEO LearnAssembly) pour une innovation dans l'air du temps…

Offre d'incubateur aux grandes entreprises… Pourquoi ?

Antoine Amiel : Un nombre croissant d'entreprises, surtout les plus grandes, viennent nous voir avec cette demande : "aidez-nous à redevenir des start-up" ! Nous-mêmes sommes passés par des incubateurs, qui sont des lieux bouillonnants d'innovation, et il nous a semblé très vite évident que l'incubation des grandes entreprises pouvait avoir du sens. Aujourd'hui nous formalisons une offre d'incubateur auprès de grandes entreprises, qui fonctionne de fait depuis déjà des mois.

Nicolas Hernandez : la culture entrepreneuriale est souvent perçue comme un danger, un jargon, ou une forme d'anarchie alors qu'il s'agit au contraire de méthodologies, de business model, de bonnes pratiques précises. L'objectif est d'inculquer cette culture à des populations parfois très éloignées des écosystèmes de l'innovation. C'est stratégique pour les "grandes entreprises" qui doivent aujourd'hui devenir pro-actives dans leur capacité à innover, afin de protéger leur business historique.

C'est quoi un incubateur pour grande entreprise ?!

Antoine Amiel : Un incubateur est un environnement global qui favorise l’émergence de business innovants. Depuis 2 ans, j'accompagne des startups dont les dirigeants, souvent très spécialisés, veulent comprendre les business model du digital, mieux utiliser les leviers des nouvelles technologies pour pérenniser les croissances souvent spectaculaires de leurs sociétés. Mais en 2014, mes meilleurs clients ont été des grands groupes de l'industrie française ! 

Nicolas Hernandez : Il s'agit d'acculturer massivement les collaborateurs sur un certain nombre de points qui peuvent être définis, de manière personnalisée, pour chaque entreprise. Puis de les amener à innover en interne en les encadrant, en les valorisant. L'objectif est de créer un environnement favorable à l'innovation dans des contextes de grand groupe.

Quels sont les bénéfices observables pour vos clients ?

Antoine Amiel : Selon les besoins et la maturité des usages internes, nous définissons des objectifs avec l'entreprise. Il peut s'agir d'acculturer les collaborateurs sur des thématiques d'innovation qui sont identifiées comme stratégiques pour l'entreprise. Tous les secteurs n'ont pas les mêmes besoins : le big data, l'impression 3D, les méthodes lean, les objets connectés ou encore la e-santé peuvent être des thématiques stratégiques. Sur ces thématiques, nous les aidons à comprendre les enjeux, à se tenir informé aux bons endroits, à prendre des initiatives en travaillant avec les acteurs du secteur qui innovent, souvent des startups.

Nicolas Hernandez : On peut aller jusqu'à déceler les intrapreneurs qui, déjà présents à l'intérieur de l'entreprise, ont envie de lancer ces "startups internes" : nous les accompagnons pour faire émerger de nouveaux business model, nous favorisons leur créativité pour développer ces relais de croissance dont ont besoin les entreprises françaises aujourd'hui. Nous préparons également la digitalisation des opérations qui constitue un levier sous-utilisé pour réduire les coûts.

Pour en savoir plus sur cet incubateur

 

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | tendances
10 millions de dollars pour Fifty (le eDoing se porte bien) •SUITE Toujours plus d’argent pour le coaching digital : le marché et les investisseurs y croient •SUITE
Deux réflexions sur l’innovation en formation •SUITE L’apprenance : alternative à la machinisation de l’apprentissage •SUITE
Innover en formation pour se mettre au rythme de l'entreprise et des collaborateurs •SUITE L’avenir d’une organisation dépend de sa capacité à faire émerger un nouveau leadership •SUITE
Huit énoncés sur la formation et les compétences « in the Future of Work » •SUITE La vague des podcasts de formation n’est pas près de faiblir ! •SUITE
Compétences et formation pour l’avenir du travail… •SUITE Étendre la formation aux partenaires de l’entreprise… en étendant la plateforme LMS ! •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
10 millions de dollars pour Fifty (le eDoing se porte bien) •SUITE
La nouvelle bataille des contenus de formation •SUITE
Une nouvelle approche de l’expérience d’apprentissage au... •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Sales Development Representative
TEACH ON MARS
Ingénieur pédagogique multimédia H/F
IFAAC - Institut de formation de l’Ecole pratique des métiers de la diplomatie
ILS INFORMENT
EXPERQUIZ : Quel score obtiendrez-vous à notre test de logique ❓
Infopromotions : Participez à l'enquête Digital Learning : disruption en vue ?
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
#6 Webinar myCertif
13 SEPTEMBRE 2022 / myCertif
Webinar Vyond - Constatez la facilité de création d'une vidéo professionnelle animée en direct
14 SEPTEMBRE 2022 / E-LEARNING TOUCH'
LES PLUS LUS
Le métavers : nouvelle « disruption » en vue dans l’univers... •SUITE
Une nouvelle approche de l’expérience d’apprentissage au... •SUITE
Deux réflexions sur l’innovation en formation •SUITE
L’avenir d’une organisation dépend de sa capacité à faire... •SUITE
L’apprenance : alternative à la machinisation de... •SUITE
• SUIVRE ELL
INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ NOUS PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI PUBLIEZ ACTUALITÉ MENTIONS LÉGALES CENTRE DE PRÉFÉRENCES
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2022 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®