ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE ANNUAIRE DES PREMIUM
Leaders du Digital Learning
CONTRIBUTEURS S'ABONNER
À la newsletter
Des standards pour tracer et piloter la formation
14 DÉCEMBRE 2013 / technologies
Sébastien Fraysse
consultant et développeur indépendant
Plus d’une décennie après la généralisation de SCORM, un nouveau standard a vu le jour en 2013… « Experience API » ou « xAPI », plus connu sous le nom de « Tin Can » est annoncé comme le successeur de SCORM : 2014 devrait être le début d’une phase de transition… Il est temps de tirer quelques leçons pour se projeter dans l’avenir !
Les promesses de SCORM et AICC ont-elles été tenues ?

SCORM et AICC promettaient de nombreux avantages. On peut aujourd’hui dresser un bilan mitigé. D’un coté, le tout premier objectif de ces standards, à savoir assurer une traçabilité pour des raisons règlementaires, a globalement été atteint. Certes, déployer un contenu SCORM sur une plateforme réserve parfois quelques surprises et on est loin d’une parfaite compatibilité entre ces 2 mondes. Mais il est devenu assez simple de tracer les notions de temps passé et de complétion, ce qui constituait une obligation pour certains secteurs industriels.

SCORM et AICC ont en revanche échoué à plusieurs titres. En tout premier lieu, ils n’ont pas su évoluer avec leur époque. Restés figés dans le début des années 2000, ils n’ont pas su s’adapter au Blended Learning et aux approches informelles actuelles. SCORM et AICC restent des standards orientés « parcours e-Learning ». L’autre écueil notable concerne leur capacité à fournir des rapports utiles au pilotage de la formation : aider un tuteur à prendre les bonnes décisions, détecter des anomalies de conception, etc. En fait, on ne peut pas ici incriminer les standards eux-mêmes, mais la façon dont nous les utilisons, qui nous pousse à focaliser sur le déploiement des contenus et à négliger la dimension « reporting ».

Ce qui devrait changer avec « Experience API »

xAPI opère une vraie rupture avec son prédécesseur en supprimant nombre de ses rigidités et en s’intégrant à un monde numérique moderne. Il rend possible des scénarios de déploiement jusqu’ici impossibles. Un contenu peut désormais être une application installée sur un PC (ex. Serious Game), une App mobile, un simulateur, etc. Les informations tracées ne s’arrêtent plus à la notion de consultation de contenu, mais portent sur tout acte pédagogique individuel ou collectif, formel ou informel : réussir une mission en équipe, participer à un événement présentiel, partager des documents, visser un boulon, etc.

Enfin, les traces d’apprentissage ne sont plus prisonnières de votre LMS. Elles peuvent être échangées entre plusieurs systèmes (ex. LMS, réseaux sociaux, systèmes de gestion de la performance) pour dresser un tableau global de l’activité et des compétences de l’apprenant.

En guise de conclusion (provisoire)…

xAPI propose une vision très large et résolument innovante. Il reste à présent à souhaiter une adoption rapide par les acteurs technologiques du marché. Mais plus que tout, si l’on ne veut pas commettre les mêmes erreurs qu’avec SCORM et AICC, il faut encourager une approche pragmatique, centrée sur la principale valeur ajoutée que peut apporter un tel standard : offrir des outils de reporting permettant un pilotage efficace de la formation.

Sébastien Fraysse
ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | technologies
Une innovation peut en cacher une autre ! •SUITE L’IA, levier d’innovation pédagogique essentiel… mais il y en a d’autres ! •SUITE
Optimiser la transmission des savoirs : une approche centrée sur les collaborateurs •SUITE L’Innovation pédagogique : de la pensée inversée à l’éco-conception •SUITE
Les clients de Cornerstone peuvent se réjouir de son acquisition de SkyHive •SUITE Skillsoft innove dans le benchmarking des compétences •SUITE
Changement de paradigme : pourquoi la fonction formation s'approprient les « micro-credentials » •SUITE Optimiser la gestion des compétences : affaire de méthode, d’évaluation… et de technologie •SUITE
Les voix IA de ReadSpeaker entrent en force dans l’expérience d’apprentissage •SUITE Financement de la formation à distance : Moodle en fait son affaire ! •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
MyCrew : toujours plus de candidats à l’embarquement ! •SUITE
Éco-concevoir les formations digitales : très bientôt une... •SUITE
Une innovation peut en cacher une autre ! •SUITE
Le calendrier des fêtes incite à se former tout au long de... •SUITE
S’inspirer des enfants… préparer l'entreprise à l'avenir…... •SUITE
L’IA, levier d’innovation pédagogique essentiel… mais il y... •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Chargé(e) en Marketing Business
ITycom
Directeur(rice) Artistique Senior
SmartCanal
ILS INFORMENT
E-LEARNING TOUCH' : Générez votre module e-learning avec l’IA dans iSpring Cloud
Mandarine Academy : Les attentes des apprenants sur la formation à Microsoft 365
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Devenez concepteur de ressources e-learning
13 JUIN 2024 / ISTF
Démo de la plateforme eLearning Didask
13 JUIN 2024 / DIDASK
LES PLUS LUS
Changement de paradigme : pourquoi la fonction formation... •SUITE
2024 : année record pour les Trophées du Digital Learning •SUITE
Le mix tutorat (Humain x IA) est-il l’avenir de la... •SUITE
Cap sur l’engagement apprenant avec Moodle et ses plugins •SUITE
L’adaptative learning : des enjeux juridiques, éthiques et... •SUITE
Équipes formation, impulsez l'usage de l’IA en donnant... •SUITE
• SUIVRE ELL
INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ NOUS PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI PUBLIEZ ACTUALITÉ MENTIONS LÉGALES CENTRE DE PRÉFÉRENCES
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2024 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®