ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
Dans le sillage de la FEST : le manager coach
02 MARS 2020 / tendances / publi-reportage
Mathieu Heidsieck
directeur du développement
xperteam
plus de renseignements sur
xperteam
Pour Mathieu Heidsieck (Directeur du développement, XPERTEAM), collaborateur, manager, entreprise : tout le monde a intérêt à privilégier la fonction de coaching du manager… Affaire d’efficience au travail, de qualité des relations dans l’entreprise, d’adaptabilité de l’organisation à un moment où l’agilité est plus que jamais requise…

Comment définir le rôle du “manager coach” ?

Mathieu Heidsieck : Le rôle du manager en entreprise s’organise autour de deux registres tous deux indispensables : 

  • Le “manager dirigeant” qui doit porter la vision, être le garant du cadre, donner les consignes, évaluer et sanctionner. Il a souvent une expertise plutôt “technique”.
  • Le “manager coach” a comme fonction d’accompagner ses collaborateurs dans le développement de leurs compétences et dans leur manière de gérer la prise de risques, les initiatives, leur collaboration comme l’évolution de leur mission et de leurs pratiques. 

L’expertise du manager coach est donc plutôt dans la conduite de la relation, la stimulation de l’intelligence collective et la culture apprenante. Il écoute, il aide à penser, à prendre des décisions déléguées à ses collaborateurs. Il crée des relations favorables, facilite les coopérations, cherche à créer des conditions de travail harmonieuses.

Pourquoi développer cette approche spécifique du management ?

Mathieu Heidsieck : Le manager coach introduit souplesse et agilité dans le travail. Orientée vers les collaborateurs, son action produit de l’engagement, de la cohésion et permet la créativité - ce qui est nécessaire dans un environnement complexe et incertain, alors qu’un renforcement du contrôle par l’expertise technique deviendrait rapidement contreproductif.

Le manager coach ne se sert pas de son expertise technique pour “penser à la place” du collaborateur le “comment”. Mais il est le garant du sens : le “quoi” le “pourquoi”. C’est parce que le collaborateur comprendra “pourquoi” il fait son travail, à quoi sert ce qu’il fait, qu’il va pouvoir décider “comment” il va s’y prendre pour le faire d’une manière autonome.

Quel est son rôle dans la formation de ses équipes ?

Mathieu Heidsieck : Veillant à ce que les collaborateurs développent leurs compétences en continu, il prend forcément en compte leurs apprentissages en situation de travail. Dans une approche FEST (Formation En Situation de Travail), il aide à identifier les situations apprenantes. Par la manière dont il communique avec ses collaborateurs, sur leurs essais / erreurs, sur leurs initiatives, il est bien le premier interlocuteur de l’apprenant dans son travail d’apprentissage.

Quelles sont les bonnes pratiques qui différencient le manager coach ?

Mathieu Heidsieck : Le manager coach pratique l’écoute active pour aider son collaborateur à réfléchir sur toute question qui serait posée dans le cadre du travail. Il fait preuve d’empathie, il trouve la bonne distance, l’assertivité qui lui permet de maintenir une relation de confiance avec son collaborateur - ce qui se révèlerait plus difficile s’il était dans le jugement et la sanction comme l’exige sa mission de dirigeant garant du cadre.

Si le manager dirigeant se concentre sur la performance et sa mesure, le manager coach est quant à lui soucieux de la personne qui produit la performance, son profil, ses besoins, les difficultés qu’il rencontre, sa manière de résoudre les problèmes… . C’est parce qu’il accompagne le collaborateur dans son apprentissage en continu qu’il permet l’acquisition, le transfert et le partage de nouvelles compétences.

La place que prend l'AFEST (l’Action de Formation En Situation de Travail) peut-elle avoir une influence positive sur l’émergence du manager coach ?

Mathieu Heidsieck : Les démarches AFEST fournissent un cadre idéal à la fois pour rendre le travail apprenant et pour développer les compétences du manager, notamment en l’aidant à analyser les activités qui sont source de savoirs, et à s’intéresser à la démarche intellectuelle des apprenants au moment où ils apprennent pour pouvoir les guider d’une manière efficace et respectueuse. 

Les outils digitaux sont-ils essentiels dans la pratique des managers coachs ?

Mathieu Heidsieck : Les outils digitaux sont indispensables parce qu’ils constituent le cadre stable et explicite pour organiser une démarche apprenante qui ne doit faire aucune place à l’imprécision et au flou, de façon que le “contrat” soit clair.

Le digital oblige à un effort de formalisation qui permet de développer le professionnalisme et l’objectivité. Une plateforme de coaching terrain comme Experience Manager® se met au service du manager coach et permet de conserver toutes les traces des activités menées dans la démarche d’apprentissage. Cela permet par des débriefings complets, de comprendre ce qui se passe dans le travail. De plus le digital offre une souplesse inégalable dans la gestion de la temporalité : chacun intervient quand c’est le moment pour lui et on n’a pas besoin d’être ensemble au même moment au même endroit pour avancer dans un processus apprenant.

Actualité :

XPERTEAM vient de publier son livre blanc interactifLe Manager Coach, pilier de l’organisation apprenante”.

Mathieu interviendra au Séminaire Stratégies d’Évaluation Formation Féfaur 2020+ le 24 mars à Paris.

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | tendances
Comment créer un plan marketing de la formation qui suscite l’engagement apprenant ? •SUITE Où en êtes-vous de votre Stratégie Digital Learning ? •SUITE
Autonomisation de l’apprenant et accompagnement : main dans la main ! •SUITE La mise en place du distanciel par les organismes de formation durant le confinement •SUITE
Les Grandes Écoles de la Transition : accélérer la formation à la transition écologique et sociale •SUITE Grand angle sur la gestion et le développement des compétences •SUITE
Du Blended Learning au « Blended Working » •SUITE Le Digital Learning devenu une norme pour les apprenants ! •SUITE
Intelligence Artificielle et Learning : vers l’organisation apprenante augmentée ? •SUITE Directions Formation : pensez à votre pitch elevator ! •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
Impacts de la Covid-19 dans les pratiques pédagogiques •SUITE
La crise sanitaire : creuset d’une formation à réinventer •SUITE
Construire le Digital Learning sur la pédagogie et les... •SUITE
Comment créer un plan marketing de la formation qui suscite... •SUITE
Formetris et Docebo : ils étaient faits pour s’entendre… •SUITE
La « Finance Academy » de Bolloré Transport & Logistics :... •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Ingénieur pédagogique H/F
NEOMA Business School
Intégrateur.trice E-learning
Groupe ECOCERT
ILS INFORMENT
Gymnase du Management : Avec ou sans LMS : du digital-learning à la disposition des...
Elearnis : Le Digital Learning au service du secteur banque assurance
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Speexx France vous invite à Speexx Exchange 2020.
02 DÉCEMBRE 2020 / SPEEXX
Découvrez notre plus belle innovation !!
03 DÉCEMBRE 2020 / GOFLUENT
LES PLUS LUS
• La réalité virtuelle en formation : avant, pendant et après... •SUITE
• Comment booster le Digital Learning ? L’exemple (inspirant)... •SUITE
• Au delà de l'évaluation de formation : la formation... •SUITE
• Évaluer la formation : nouvel impératif •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2020 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®