ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE ANNUAIRE DES PREMIUM
Leaders du Digital Learning
CONTRIBUTEURS S'ABONNER
À la newsletter
LE DOSSIER | Usages, ROI et innovations : les moteurs du Digital Learning
Le serious game chez Total, c'est sérieux !
30 MAI 2016 / contenus / publi-reportage
Jean-Charles Guillet
responsable gouvernance de l'innovation
total










plus de renseignements sur
Rencontre avec Jean-Charles Guillet, Responsable Gouvernance de l’Innovation à la direction Innovation chez Total Marketing Services, autour du serious game Play'INN destiné à sensibiliser les collaborateurs à l'innovation. Une modalité "addictive" qui peut se jouer en présentiel ou s'intégrer dans des parcours Blended Learning, avec un engagement renforcé des apprenants dès lors que l'accompagnement n'a pas été oublié.

Peut-on apprendre en jouant, dans le cadre de la formation en entreprise ?

Jean-Charles Guillet : Notre serious game Play’INN met beaucoup l’accent sur l’aspect ludique mais l’objectif reste bien de sensibiliser à l’innovation nos collaborateurs : nous avons donc ponctué le jeu de très nombreux messages pédagogiques (chaque niveau du jeu se termine par un écran pédagogique qui résume ce qui a été appris). Plus généralement, l’apprentissage par le jeu n’est pas un axe de formation traditionnel chez Total mais cela commence à évoluer. Par rapport à un apprentissage par e-learning, le serious game est perçu plutôt favorablement car plus interactif, plus "addictif" ; le e-learning est parfois trop considéré comme une contrainte, qui plus est "ennuyeuse".
 
Parmi les serious games qu’il vous a été donné de connaître, quels sont les avantages plus spécifiques de Play’INN ? Permet-il d'améliorer le transfert des connaissances en situation de travail ? 

Jean-Charles Guillet : L’avantage essentiel de Play’INN par rapport à beaucoup de serious game est son côté "game" prononcé : il est addictif, il donne envie de jouer toujours plus. Chez Total, l’objectif d’origine était de sensibiliser à l’innovation : néanmoins, les joueurs qui parviennent au 24ème et dernier niveau sont considérés comme formés. Play’INN peut parfaitement être intégré à une formation "classique" en mode présentiel : c’est par exemple le cas pour la formation à l’innovation participative délivrée par l’association Innov’acteurs. Il peut aussi être intégré à un parcours de formation plus universitaire : c’est ainsi que l’utilise l’Ecole des Mines d’Albi. Nous ne menons pas systématiquement de questionnaires de satisfaction suite à l’utilisation du jeu : lors de séances d’animation utilisant le jeu, le taux de satisfaction des participants est la plupart du temps très élevé.

Plus qu’un transfert de connaissances, dans le cas particulier de Play’INN, il faudrait parler de mise en situation, notamment pour mieux sensibiliser les joueurs aux attitudes favorisant l’innovation et pour mieux appréhender les différentes étapes et composants du processus d’innovation.
 
Est-ce que l’approche serious game vous semble accessible à toute entreprise quelle que soit sa taille, ou à toute population au sein de Total ? Quels sont les points de vigilance et les bonnes pratiques qui permettent de renforcer la réussite d’un tel projet ?

Jean-Charles Guillet : L’intérêt d’un serious game comme Play’INN est de faire appel à une composante que toute personne a en elle (même si elle peut l’avoir un peu oublié une fois sortie de l’enfance) : le goût du jeu. Or de nombreuses études démontrent qu’on apprend mieux en jouant (l’enfance n’est-elle pas une phase de la vie où l’on apprend énormément… et très souvent en jouant ?). Par ailleurs, Play’INN plonge les joueurs dans un univers "onirique" sans rapport avec l’entreprise et qui fait donc appel à des capacités et des réflexes universels. Comme beaucoup d’outils mis à disposition de collaborateurs d’une entreprise, l’utilisation optimum du serious game passe par des opérations régulières d’animation. Sans animation, le jeu est vite "oublié" au fur et à mesure que d’autres sollicitations viennent mobiliser les salariés. Une bonne pratique est d’utiliser le serious game dans le cadre de séminaires et conférences comme un outil de "team building" : chez Total, le jeu Play’INN est aussi utilisé comme un outil RH de renforcement de l’esprit d’équipe.

Que retenez-vous du partenariat entre Total et La qualité du partenariat entre Total et Interaction Games ?

Jean-Charles Guillet : Notre collaboration avec Interaction Games est plutôt exemplaire. Dès la phase de construction du jeu, l’approche a été très collaborative et agile. Dans la phase actuelle de commercialisation du jeu, notre tandem fonctionne toujours aussi bien puisque Total n’hésite pas à venir présenter son expérience devant des clients potentiels et qu’Interaction Games participe volontiers à des conférences ou des animations que Total peut organiser en interne ou même à l’extérieur du Groupe.

Dans cette dynamique, Interaction Games organise un petit-déjeuner démonstration de Play'INN, ouvert à tous, le 23 juin dans ses locaux de Levallois-Perret (http://www.interaction-games.com/actualites/petit-dejeuner-demonstration-playinn-le-23-juin-de-8h30-a-10h30-a-levallois-perret/). Notre partenariat sera encore mis en avant puisque nous co-animerons cet événement!

Interaction Games est éditeur et concepteur de serious games. Elle intervient avec son dispositif Play'INN afin de faciliter la diffusion de la culture de l'innovation.

 

page précédente retour à l'accueil du dossier
LES SPONSORS
LE SOMMAIRE DU DOSSIER
Outils du Digital Learning : le Formateur d'abord ! •SUITE
La vidéo : avenir de la formation ? •SUITE
Démocratisation du serious game : VTS Editor™ •SUITE
Les préfectures basculent dans l’ère du e-learning •SUITE
Le serious game chez Total, c'est sérieux ! •SUITE
Innover en formation ? Certainement, mais… •SUITE
À LIRE CETTE SEMAINE
Safran enseigne à Safran •SUITE
Offre et demande : des perspectives divergentes sur... •SUITE
Optimiser la gestion des compétences : affaire de méthode,... •SUITE
Veille proposée par les Premium d’e-learning Letter •SUITE
Pédagogie : Le chemin vaut autant que le résultat ! •SUITE
Le tutorat humain hybridé par l’IA : oui, mais… •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Directeur(rice) Artistique Senior
SmartCanal
Assistant en Communication et Marketing H/F
ITycom
ILS INFORMENT
Procertif : Qu'est-ce que les Open Badges ?
Mandarine Academy : Les ateliers participatifs, co-construire la formation avec les...
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Devenez concepteur de ressources e-learning
16 AVRIL 2024 / ISTF
Formation Articulate Storyline 360 en Inter Entreprises
du 16 AVRIL 2024 au 18 AVRIL 2024 / DISTRISOFT
LES PLUS LUS
Vivement demain ! •SUITE
La gestion unifiée de la formation et des compétences :... •SUITE
4 conseils aux Directions Formation pour tirer parti des... •SUITE
À quels besoins doit répondre une solution de formation... •SUITE
• SUIVRE ELL
INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ NOUS PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI PUBLIEZ ACTUALITÉ MENTIONS LÉGALES CENTRE DE PRÉFÉRENCES
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2024 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®