ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
ACTUALITÉS ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE PREMIUM
Leaders du e-learning
CONTRIBUTEURS ANNUAIRE ELL S'ABONNER
3 atouts du service formation pour une rentrée sur les chapeaux de roue
23 JUIN 2021 / newnormal
Michel Diaz
directeur associé
féfaur










Bien-être des équipes formation, réorganisation de leur travail… L’enjeu : un service formation à même de répondre aux nouvelles attentes de l’entreprise et des collaborateurs à la rentrée… Dans cette réflexion, les services formation peuvent compter sur 3 atouts qui leur appartiennent spécifiquement…
 

Avant le mois de mars 2020, la formation continuait d’être délivrée principalement en présentiel. L’organisation du département formation, son métier, ses équipes, ses fournisseurs, son SI étaient construits autour du stage, véritable pilier de la formation depuis des dizaines d’années, relativement préservé par le développement du e-learning (les deux ayant fini par composer). Avec la crise sanitaire et sa conséquence de distanciation sociale, le stage traditionnel s’est effondré. 

Où en est le moral des équipes formation ?

Les responsables formation ont-ils enquêté sur l’impact de cet effondrement sur le moral des formateurs dont la vocation première est souvent partie du désir de transmettre dans la rencontre, dans l’échange qui, certes, restent possibles à distance, mais sans cette pointe de sel qu’y apporte la « vraie vie ». Le métier de formateur a été atteint dans ses tenants et aboutissants, plus que bien d’autres métiers.

Dans les premiers mois, l’urgence à répondre aux attentes de l’entreprise et des collaborateurs (mode branle-bas de combat) a pu estomper que l’inimaginable était en train de se produire (la disparition du quotidien des formateurs depuis toujours). Les bonnes volontés se sont exprimées à travers la distancialisation du présentiel menée au pas de charge. Après une telle rupture, au fur et à mesure que la pandémie semble perdre en virulence, et passé l’effet de cette « cuite d’action » qui a mobilisé le service formation, il n’est pas certain que le moral des troupes sera au beau fixe dans les prochains mois.

Il est donc temps - la période s’y prête, congés en vue, quelque incertitude sur la prochaine rentrée - de traiter la question du bien-être et de ses satellites (stress, santé au travail, etc.) des équipes formation. Pourquoi seraient-elles privées de cette attention qu’elles portent aux autres services de l’entreprise ?

La réorganisation du service formation

Aucune raison non plus d’occulter la nécessaire réorganisation du service formation alors qu’une réflexion s’engage partout sur le travail hybride. Sujet multifacettes : Quelle répartition des temps (entreprise, télétravail), par exemple, pour les formateurs en fonction de leurs missions - conception, animation, accompagnement des apprenants ? Quelle période de référence (semaine, mois, année… un parfum de négociation des 35 h pour les plus anciens) ? Quelle répartition des activités entre le télétravail et la présence en entreprise, comment s’assurer de leur continuité, notamment via l’utilisation, dans et hors l’enceinte de l’entreprise, des applications métier du service formation, du portail, de son administration ?…

Il appartient au responsable formation d’étudier ces questions, poste par poste (gestionnaires, formateurs, concepteurs…), pour n’avoir pas à y répondre en catastrophe en même temps que l’entreprise lui demandera d’intervenir en urgence pour accompagner l’ensemble des employés dans le travail hybride.

Là aussi, il s’agit donc que le service formation soit exemplaire, s’il veut conserver toute la crédibilité qu’il a acquise dans son support au reste de l’entreprise, et s’il veut promouvoir des offres de formation qu’il sait valables pour les avoir expérimentées au service formation.

Le responsable formation comme manager

Relativement à ce qu’on vient d’évoquer - bien-être et réorganisation du travail - le responsable formation est appelé à un double exercice.

Exercice d’introversion : en tant que responsable formation, dans quel état d’esprit êtes-vous ? Avez-vous besoin de vous retaper ? Si vous avez un doute sur votre vitalité, votre motivation ou votre capacité à donner le meilleur de vous-même dans une rentrée qui promet d’être acrobatique, alors prenez soin de vous ! Et n’hésitez pas à prendre les conseils ou suivre les formations dont vous avez besoin dans les prochaines semaines.

Exercice d’extraversion : il s’agit de revenir sur votre organisation en tant que manager du service formation, pour partie sur le site de l’entreprise pour partie en télétravail. Quelles sont les compétences que vous avez à développer en tant que manager à distance ? Quelles formations pourriez-vous suivre pour vous aider dans votre nouvelle organisation (et pouvoir discuter de ces sujets avec les autres managers) ? Le responsable formation ne doit pas ressembler au cordonnier mal chaussé.

Les atouts du service formation pour préparer la rentrée

Dans le défi d’un retour à la vitalité (bien-être) et d’une réorganisation du travail, les services formation ont potentiellement 3 atouts stratégiques :

  1. Leur connaissance des problématiques du bien-être, car ils font partie des services habituellement consultés par l’entreprise pour collaborer sur cette question générale, devenue cruciale dans la période en cours. 
  2. Leur culture digitale, et plus encore leur savoir faire blended learning : il suffirait qu’on qualifie le travail hybride de « blended working » ou le blended learning de « formation hybride » pour constater qu’il existe des défis et des méthodes communs au deux. Dans la réorganisation hybride du service formation, le responsable formation peut s’inspirer de la façon dont il a construit ses dispositifs blended learning.
  3. Les services formation ont la compétence clé de l’avenir : apprendre à apprendre. Ce qui définit le formateur, c’est sa qualité d’apprenant infini (dans le sens que lui donne Reid Hoffmann, le cofondateur de LinkedIn). Le service formation est une organisation apprenante qui a la capacité, grâce à cette faculté, d’affronter les nouveaux enjeux que l’entreprise ne tardera pas à lui soumettre.
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
La nouvelle bataille des contenus de formation •SUITE
Une nouvelle approche de l’expérience d’apprentissage au... •SUITE
MyCertif et Docebo, deux nouveaux Premiums •SUITE
La formation « frugale » : comment faire plus et mieux,... •SUITE
Différenciez-vous par la formation •SUITE
Groupe Cegos : avenir radieux ? •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Ingénieur pédagogique multimédia H/F
IFAAC - Institut de formation de l’Ecole pratique des métiers de la diplomatie
Chef de projet e-Learning junior (H/F) - CDI
CALLIMEDIA
ILS INFORMENT
DOMOSCIO : Myskillcamp acquiert Domoscio, prélude à une transformation dans le...
ISTF : Rendre ses classes virtuelles engageantes
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Webinar iSpring : Créez facilement des modules e-learning et rendez votre narration interactive
06 JUILLET 2022 / E-LEARNING TOUCH'
Webinar Vyond - Constatez la facilité de création d'une vidéo professionnelle animée en direct
06 JUILLET 2022 / E-LEARNING TOUCH'
LES PLUS LUS
Quel tableau de bord pour les directions formation ? •SUITE
Le métavers : nouvelle « disruption » en vue dans l’univers... •SUITE
Adaptive Learning : petit tour d’horizon •SUITE
Évaluer la formation : un nouveau paradigme •SUITE
Deux réflexions sur l’innovation en formation •SUITE
• SUIVRE ELL
INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ NOUS PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI PUBLIEZ ACTUALITÉ MENTIONS LÉGALES CENTRE DE PRÉFÉRENCES
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2022 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®