ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
ACTUALITÉS ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE PREMIUM
Leaders du e-learning
CONTRIBUTEURS ANNUAIRE ELL S'ABONNER
Généraliser la certification des compétences
24 JANVIER 2022 / evaluation / publi-reportage
Patrice Bertrand
directeur associé
experquiz










plus de renseignements sur
Dans de nombreuses industries (médicament, finance, droit, énergie, …), la certification des compétences est obligatoire, et donc généralisée.  Qu’il s’agisse d’une obligation réglementaire ou d’une stratégie d’entreprise, chaque collaborateur ne peut exercer son métier que s’il dispose d’une certification des compétences obtenue il y a moins de 12 mois. C’est dans ce contexte que beaucoup de nos clients ont déployé ExperQuiz. 

Dans ces entreprises, l’administration de la certification est donc une activité déroulée à grande échelle, presque permanente, rodée et bien acceptée par tous les acteurs. 

Les outils pour généraliser la certification

Les organisations qui doivent déployer la certification à grande échelle ont besoin d’outils spécifiques permettant d’automatiser l’ensemble du dispositif : non pas seulement les évaluations, mais aussi les processus d’invitation, de planification et de suivi des validations, des corrections et relances, et de tableaux de bord de la certification.

L’un des outils qui permettent la mise en place de tels processus à l’échelle d’une vaste organisation est l’écriture des conséquences d’une évaluation, c'est-à-dire des actions à engager en fonction des résultats obtenus.   Les conséquences d’une évaluation permettent d’analyser de manière fine les résultats obtenus, et d’en déduire différents enchaînements possibles, qui pourront être par exemple le passage d’un autre test, l’inscription à un module, l’affectation à un groupe, l’attribution d’un badge ou encore la validation d’une certification.   L’ensemble de ces règles et actions automatisées permettent de définir tout le dispositif régissant les processus de certification.

Illustration

Ainsi, l’un des clients d’ExperQuiz a mis en place le processus suivant. Si un collaborateur n’a pas validé les conditions de certification du premier coup, il est automatiquement inscrit à un module e-learning de révision adapté à ses besoins.   Ce module peut inclure divers rappels de cours, mais aussi différents exercices pratiques et tests à blanc.  Après que le collaborateur a terminé le module, il est automatiquement inscrit à un nouveau passage de certification.

La certification aidée par l’entraînement

Pour déployer efficacement des certifications récurrentes qui seront bien acceptées par les collaborateurs, il est utile de mettre à disposition des modules d’entraînement et de passage de test à blanc.   Pour cela, il convient de disposer de bases de questions sensiblement plus larges que les besoins d’une simple évaluation.   On pourra alors déployer des questionnaires dynamiques, qui opèrent une sélection adaptative et personnalisée des questions, considérant l’analyse des réponses précédentes de l’apprenant et sa courbe d’apprentissage.   Avec de tels outils, chaque collaborateur sait exactement quand il est prêt, quand il peut se soumettre à la certification en toute confiance, sans risque d’échec.  

Un dispositif de certification complet

Une simple suite de questions, un simple décompte de points, ne permet pas un dispositif de certification fiable et complet.   D’abord parce que la condition de succès n’est pas seulement l’atteinte d’un score minimal :  il faut pouvoir exiger par exemple une couverture homogène du champ de connaissances, aucun sujet non maîtrisé.  Il est bon aussi d’intégrer des questions libres ou bien de soft-skills ou des exercices pratiques élaborés, qui permettent de mesurer par exemple l’esprit de synthèse ou bien la maîtrise opérationnelle d’un outil de travail.  Enfin, la certification doit pouvoir s’appuyer sur un référentiel de compétences, ce qui permettra de suivre la progression de chacun au travers d’un corpus de compétences standard.  On pourra alors spécifier les conséquences d’un test qui incluent la validation de telle ou telle capacité, au regard du référentiel.   C’est ce type de dispositif, articulant les évaluations à un référentiel de compétences, qui conviendra le mieux au déploiement des CQP par exemple.

Connaissance et expertise, comme socle à venir de tout métier 

Au-delà des obligations réglementaires, de nombreuses organisations font l’analyse que la connaissance, l’expertise, est de plus en plus le socle essentiel de tous les métiers et qu’à ce titre la mesure et la validation récurrente des compétences est pratiquement une hygiène de vie, la base de tout processus qualité, l’assurance que chacun sait ce qu’il doit savoir pour faire son travail de manière sûre et efficace.   C’est avec cette ambition d’une maîtrise de la compétence généralisée et universelle que nous faisons évoluer ExperQuiz en tant que solution de “Learning & Assessment”.

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | evaluation
Avec myCertif, piloter vos certifications professionnelles n’a jamais été aussi simple ! •SUITE Les autres certifiaient et pendant ce temps-là, les Shadoks formaient •SUITE
Évaluer la formation : un nouveau paradigme •SUITE Évaluation des compétences et formation : Le « Skill Benchmark Assessment » •SUITE
Pourquoi exporter vos tests au format SCORM ? •SUITE Généraliser la certification des compétences •SUITE
Évaluer la formation n’est plus une simple option ! •SUITE Formation : pas de progrès sans mesure •SUITE
L’Adaptive Learning par la pratique •SUITE Mise en pratique : AFEST ou 70/20/20 •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
Une nouvelle approche de l’expérience d’apprentissage au... •SUITE
MyCertif et Docebo, deux nouveaux Premiums •SUITE
La formation « frugale » : comment faire plus et mieux,... •SUITE
Différenciez-vous par la formation •SUITE
Groupe Cegos : avenir radieux ? •SUITE
Quoi de neuf dans le mobile learning ? •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Ingénieur pédagogique multimédia H/F
IFAAC - Institut de formation de l’Ecole pratique des métiers de la diplomatie
Chef de projet e-Learning junior (H/F) - CDI
CALLIMEDIA
ILS INFORMENT
ISTF : Rendre ses classes virtuelles engageantes
ISTF : Concepteur de ressources e-learning
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Club Learning : De la formation à l'organisation apprenante
30 JUIN 2022 / FirstGroup
Logiciel de gestion administrative : comment METRO accompagne sa prise en main avec Lemon Learning
30 JUIN 2022 / LEMON LEARNING
LES PLUS LUS
Quel tableau de bord pour les directions formation ? •SUITE
Le métavers : nouvelle « disruption » en vue dans l’univers... •SUITE
Adaptive Learning : petit tour d’horizon •SUITE
Évaluer la formation : un nouveau paradigme •SUITE
Deux réflexions sur l’innovation en formation •SUITE
• SUIVRE ELL
INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ NOUS PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI PUBLIEZ ACTUALITÉ MENTIONS LÉGALES CENTRE DE PRÉFÉRENCES
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2022 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®