ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
3 pistes pour une formation scalable
16 SEPTEMBRE 2019 / pratiques
Scalabilité… Derrière cet anglicisme (one more !), une formation capable d’évoluer, c’est-à-dire d’atteindre le plus grand nombre d’apprenants avec des services individualisés, sans rien céder sur son niveau d’efficacité et de qualité… Préalable à la scalabilité de la formation : sa digitalisation.

Un concept issu de l’informatique

Scalabilité : caractéristique d’un système d’information (hardware, software) qui, sous la pression de la demande, peut monter en charge / être massivement déployé sans perte de fonctionnalité ni de performance.

On demande aujourd’hui à la formation de répondre à une demande qui croît exponentiellement en volume (nombre d’apprenants, variété des contenus de formation) ; cette réponse doit être individualisée, toujours plus rapide, quel que soit le besoin exprimé ; elle doit évoluer en permanence… Aujourd'hui on demande à la formation d’être scalable ! 

Suggestion aux équipes formation : démarrer une conversation au sujet de la scalabilité avec un correspondant IT, car il y a beaucoup à apprendre des équipes informatiques sur les aspects techniques et humains du déploiement massif / progressif d’un SI… Une conversation qui permettra aussi d’y voir plus clair sur la scalabilité de la plateforme LMS (qui n’est qu’un SI parmi d’autres, et pas toujours prioritaire pour les équipes IT) !

Formation scalable : 1 préalable et 3 pistes

Dans son format de cours en salle, la formation n’est pas scalable ; elle reste réservée à une élite (au moins en regard des énormes besoins de formation que le cours en salle ne permet pas de couvrir). A contrario, la digitalisation est le préalable d’une formation scalable… 

Il s’agit cependant de meubler cet objectif - une formation évolutive et capable de répondre au plus large spectre de besoins individualisés d’une population toujours plus vaste sans perte d'efficacité ni de qualité - par des actions concrètes.

#1 Multiplier les contenus, multiplier les auteurs

Les Directions Formation n’ont pas d’autre choix que de multiplier les contenus pédagogiques digitaux si elles veulent que leur catalogue de formations couvre le plus grand nombre de besoins… Multiplier les contenus sur étagère par abonnement ou curation externe. Multiplier les contenus sur mesure par l’accélération du cycle de production - ce qui implique de multiplier le nombre des auteurs (auteur : expert impliqué dans la transmission de son expertise) !

Suggestion aux équipes formation : se doter d’un nouveau KPI qui traduit le nombre de références ou de learning objects disponibles dans le catalogue des formations ; surtout, se fixer un objectif de croissance (au moins 20% par an). 

#2 Donner envie d’apprendre à chacun

Le catalogue le plus étendu, constitué des meilleurs contenus, ne saurait garantir une formation scalable… s’il est boudé par les apprenants ! On ne compte plus les initiatives - c’est une bonne chose - visant à faire de l’entreprise une organisation apprenante, c’est-à-dire à développer une culture d’apprentissage chez tous ses collaborateurs …

Suggestion / question aux équipes formation : le premier motif d’apprendre, c’est de gagner en confort et en performance dans ses tâches ; le second, c’est de s’ouvrir des perspectives professionnelles… En quoi les formations délivrées visent-elle précisément (et pas seulement sur le papier) conjointement ou séparément ces deux objectifs clés ? C’est sans doute le message central qui doit être porté par toute action de communication, comme par le design en amont des formations. Le reste ne doit pas être négligé, même s’il n’est pas premier : gamification, variété des formats d’apprentissage, etc.

#3 Fluidifier l’intervention humaine

Dans sa quête de scalabilité, le formation se heurte à l’obstacle de l’identification des véritables besoins de formation et de la mise en application de ce qu’on a appris, qui sont des facteurs clés de l'efficacité et de la qualité de la formation, et qui ne peuvent être actuellement du seul ressort de l’apprenant même secondé par l’intelligence artificielle. Il y faut une intervention humaine : celle du manager éventuellement accompagné par les équipes formation. Le temps, les coûts, les délais de cette intervention amont et aval sont un facteur de “frottement” qui réduit la scalabilité théorique du digital learning quand on se contente de le voir comme un simple dispositif de diffusion massive et non accompagné de contenus pédagogiques en ligne. Paradoxalement, c’est en multipliant, en accélérant et en écourtant les interactions entre les apprenants, leurs managers et les experts métier de l’entreprise qu’on peut regagner en fluidité, et donc en scalabilité.

Suggestion / question pour les équipes formation : quel est le niveau de digitalisation (outils, processus) de l’identification des besoins de formation, quelle part y prennent les apprenants eux-mêmes et leurs managers ? Comment généraliser progressivement l’utilisation des fonctionnalités de coaching sur la plateforme LMS, comment développer les interactions entre apprenants, managers et experts autour des ressources pédagogiques et mieux encore de leur mise en application ?

To be continued…

Michel Diaz

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | pratiques
Portrait-robot d’une solution de formation “Human Centric” •SUITE Se former au digital learning : le présentiel toujours d’attaque ! •SUITE
Quels ingrédients pour une stratégie Digital Learning efficiente et optimisée ? •SUITE Comment Malakoff Médéric Humanis accélère sa transformation digitale en formant ses formateurs •SUITE
Toute stratégie digital learning est unique •SUITE Le Digital Learning à l’heure de la stratégie •SUITE
Construire la digitalisation du système de formation - un chemin à benchmarker •SUITE Stratégie digital learning : 2 bonnes pratiques + 1 posture •SUITE
Digital Learning Manager : a-t-il vraiment les moyens de réussir ? •SUITE Le meilleur du digital pour la formation des vendeurs SFR •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
Les plateformes LMS ont la peau dure ! •SUITE
Portrait-robot d’une solution de formation “Human Centric” •SUITE
La plateforme de formation unique tient plus du mythe que... •SUITE
Votre plateforme de formation tient-elle toutes ses... •SUITE
Quand expérience et engagement apprenant riment avec... •SUITE
De la plateforme LMS à l’écosystème digital de la formation •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Ingénieur Pédagogique H/F
Humensis
Business Developer (H/F)
Micropole Learning Solutions
ILS INFORMENT
E-LEARNING TOUCH' : Moodle App : Accéder à ses cours partout et à tout moment
LMSFACTORY : LMS FACTORY lance MOOFACTORY, la distribution de Moodle pour...
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
En 2020 : pourquoi certifier vos formateurs à la classe virtuelle ?
28 JANVIER 2020 / LIVE SESSION
30 janvier | Webinaire Tendances du digital learning : 10 ingrédients de votre réussite
30 JANVIER 2020 / Féfaur
LES PLUS LUS
• Cybersécurité : communiquons et formons sur un métier... •SUITE
• Capsules : la solution micro-learning qui manquait à... •SUITE
• Le Digital Learning à l’heure de la stratégie •SUITE
• Le futur du Digital Learning est déjà en marche : un... •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2020 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®