ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
Soutenir les femmes dans le développement de leurs compétences digitales
12 JUIN 2019 / tendances
Vera Bernard, Responsable Marketing France du géant Skillsoft, revient sur les enjeux spécifiques du développement des compétences digitales chez les femmes, et sur la responsabilité des entreprises en la matière.

Dressons le décor : celui de la 4ème révolution industrielle…

Vera Bernard : C’est l’expression employée en effet, qui dit bien l’effort que nous devons tous faire pour maîtriser les nouvelles technologies et développer des nouvelles compétences, alors que nous devons changer de rôle sur fond d'automatisation croissante des activités professionnelles. Le défi est énorme, pour les personnes comme pour la société : 375 millions de travailleurs dans 46 pays devront s’adapter à cette nouvelle donne d’ici 2030 (source : McKinsey).

Vous parlez du numérique comme d’une épée à double tranchant ?

Vera Bernard : Partout dans le monde, les entreprises se saisissent de la transformation digitale pour innover rapidement et gagner en compétitivité. Plus personne ne met en doute les gains de productivité issus des systèmes de supply chains connectés ou des technologies d'automatisation ! La question posée, c’est donc celle du déficit croissant de compétences digitales qui empêchent les équipes d'exploiter pleinement tous les investissements injectés par les entreprises dans leur transformation digitale.

Les entreprises investissent dans les outils mais pas dans les compétences ?

Vera Bernard : Beaucoup d’entreprises tentent de digitaliser leurs opérations et leurs systèmes sans préalablement s'assurer que leur personnel est capable d'utiliser les nouveaux outils. Conséquence évidente : les gains de cette transformation ne sont pas à la hauteur des attentes, faute que les collaborateurs soient capables et enclins à les utiliser - un constat effectué par de nombreuses études, dont celle du Gartner qui révèle que 70 % des collaborateurs manquent d’ores et déjà des compétences requises dans leur poste de travail transformé.

Vous considérez que la situation des femmes est de ce point de vue encore plus précaire ?

Vera Bernard : Oui, mais pas celles de Skillsoft, car les femmes y occupent toute la place qui leur revient, en particulier dans les organigrammes ! Ceci dit, l’importance excessive accordée à la menace que l'automatisation représente pour les hommes, notamment en raison du déclin du secteur manufacturier, a fait perdre de vue celle qui concerne des rôles principalement occupés par des femmes dans l'administration, le traitement des transactions et d'autres fonction administratives qui sont exposées à un risque important. Dans son rapport présenté en 2018 à Davos, le World Economic Forum a révélé que 57% des emplois à risque dans l'économie américaine sont actuellement occupés par des femmes*.

Un défi spécifique pour les employeurs ? 

Vera Bernard : Oui, le défi de s'assurer que tout le monde se prépare à la transformation digitale sans distinction de sexe, d'âge ou de lieu de résidence, un défi qui doit être relevé rapidement, et si je puis dire de manière holistique : c’est toute la stratégie de développement des compétences et de “transition professionnelle” qui doit être revue, et à laquelle la formation doit contribuer massivement. Ces investissements en formation et développement ne devront pas sous-estimer les personnels du tertiaire de l’entreprise, où l'emploi féminin est souvent majoritaire.

Vous parliez de transition professionnelle…

Vera Bernard : Cette transition doit soigneusement pensée en mobilisant des modèles de formation véritablement continue ainsi que des dispositifs de soutien et d’orientation des personnes. Cette démarche permettra par ailleurs de fluidifier le “marché du travail interne” dans l’entreprise, de faciliter la mobilité, de réactiver l’ascenseur social. Encore une fois il y a urgence, cette transition prendra du temps de toute façon, donc il est nécessaire de commencer au plus vite car la dimension et le rythme du changement sont sans précédent.

J’ajoute que la responsabilité sociétale des entreprises n’a jamais été aussi grande. D’abord parce que ce sont les plus à même d’identifier précisément les mouvements en cours, et les gisements d’opportunités et d’emplois pour demain. Par ailleurs leur présence sur le terrain leur permet de proposer les formations les plus pertinentes possibles. On n’oubliera pas non plus que c’est aussi leur intérêt le mieux compris !

Mais à quel coût pour les entreprises ?

Vera Bernard : Un coût toujours moins important que celui d’une disparition pure et simple ! En outre, les coûts de formation ont largement chuté grâce au Digital Learning et à l’utilisation de catalogues de transformation comme celui de Skillsoft.

Propos recueillis par Michel Diaz

*Si Vera Bernard n’aborde pas ici la sous-représentation des femmes dans la direction des entreprises digitales dans la Silicon Valley ou ailleurs, on n’oubliera pas que c'est un autre motif de la question plus générale de l’égalité professionnelle homme-femme.

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | tendances
VUCA - la formation en environnement Volatil •SUITE Le coaching nouveau est arrivé ! •SUITE
L’ère du numérique en passe de devenir l’ère de la formation •SUITE La formation est un élément essentiel de la GPEC… et du Workforce Planning •SUITE
5 thématiques de formation pour rester dans la course •SUITE Extended Learning : terrain de jeu prometteur pour les Directions Learning & Development •SUITE
Soutenir les femmes dans le développement de leurs compétences digitales •SUITE La collaboration entre directions Formation et Digitale conditionne désormais la réussite de l’entreprise •SUITE
Les contenus de formation : un service comme un autre ? •SUITE L’avenir de la formation se joue aussi avec l’Immersive Learning •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
VUCA - la formation en environnement Volatil •SUITE
Les réussites du digital learning vues par les Directions... •SUITE
Le coaching nouveau est arrivé ! •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Assistant chef de projet digital learning (h/f)
XOS
Responsable de l’équipe pédagogique
THINKOVERY
ILS INFORMENT
MOS - MindOnSite : MOS - MindOnSite présent dans la « Gamification Companies Watch List...
SERIOUS FACTORY : Comment le Digital Learning répond aux enjeux de la formation dans la...
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Digital Learning : comment optimiser la user adoption ?
11 SEPTEMBRE 2019 / tts France
Le Core RH au service du futur du travail
18 SEPTEMBRE 2019 / TALENTSOFT
LES PLUS LUS
• Classe virtuelle : un petit pas pour le formateur, un grand... •SUITE
• Innovation pédagogique : 3 approches pour faire évoluer les... •SUITE
• Vidéo formation scénarisée : le meilleur format pour former... •SUITE
• Du Blended linéaire au Blended “réticulaire” •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2019 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®