ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
Plateforme de formation Netflix Like : déclin programmé ?
15 MARS 2019 / tendances
Une analyse de JD Dillon, analyste et stratège digital learning américain, sur les plateformes de formation qui, s’inspirant de Netflix, se piqueraient de pouvoir remplacer les plateformes LMS, ou d'en atténuer les inconvénients… Selon lui : rien de moins certain ! Une nouvelle pièce versée au "débat plateforme"…

L’émergence des plateformes de formation Netflix Like

Rappelons dans dans quel panorama les plateformes de formation Netflix Like ont émergé :

  • Les LMS existent depuis plus de 20 ans ; ils naissent dans un monde où le e-learning s’inspire des pratiques et processus “top down” de la formation. Il faudra attendre 10 ans pour que la formation commence à prendre progressivement en compte la nouvelle expérience apprenant induite par le raz-de-marée de l’iPhone (sorti en 2007) et de ses suiveurs.
  • Dans le même temps, Netflix, de simple loueur de cassettes vidéo, s’est transformé en un leader de la vidéo en ligne - diffuseur d’abord, producteur ensuite ; rejoint par des dizaines de millions d’abonnés séduits par son énorme catalogue de contenus, sa simplicité d’interface, ses recommandations “pull ou push” rendues possibles par l’application de l’intelligence artificielle à l’historique des consommations individuelles de vidéo, recommandations inspirées de celles proposées dans d’autres domaines par Amazon (dont le service Amazon Prime Video finira par concurrencer Netflix sur son propre terrain).
  • L’émergence de plateformes de formation “Netflix Like” (EdCast, PathGather…), qui ont le projet d’importer les recettes du succès de Netflix dans le champ du Learning : priorité accordée à l’expérience apprenant, dimension du catalogue de contenus pédagogiques digitaux, utilisation de la vidéo, recommandations de formation personnalisées… Notamment cette suggestion sous forme de question, qui attend l’employé tous les matins sur son portail de formation : “Qu’est-ce que je vais apprendre aujourd’hui ?”.

Venons-en maintenant à l’analyse de JD Dillon, qu’on pourrait résumer du titre : “Contre les plateformes de formation Netflix Like”.

Un LMS restera toujours un LMS

Première constatation de bon sens… On aura beau faire : historiquement structuré dans une approche top down, un LMS répond difficilement aux attentes des collaborateurs en matière de support “bottom up” à leur performance opérationnelle. De fait, ils ne se tournent pas naturellement vers la page d’accueil de portail de formation quand ils ont un problème à résoudre immédiatement. Ajouter une interface de type Netflix au LMS, avec la question “Qu’est-ce que je vais pouvoir apprendre aujourd’hui ?” n’y changera pas grand chose.

Les contenus ne sont pas tout

JD Dillon rappelle que Netflix n’est finalement qu’une bibliothèque de contenus géante (certes structurée par les données qu’elle recueille et analyse). La “métaphore Netflix de l’apprentissage”, comme il l’appelle, conforte les équipes formation dans l’idée erronée que l’essentiel de leur travail consisterait à créer et diffuser du contenu, alors que les contenus ne sont qu'une contribution parmi d’autres à la façon dont les gens apprennent à travailler : “les gens apprennent par l'expérience, par la conversation, par la pratique, par la réflexion”, la formation doit inscrire sa mission dans un cadre comme le 70/20/10…”

La qualité des recommandations dépend du volume des données analysées

Qui ne s’est déjà demandé d’où vient telle recommandation Netflix, dont le lien avec notre “parcours utilisateur” est tout sauf évident. Les recommandations semblent issues, sans qu'on en soit assuré, du même processus à l'oeuvre chez Amazon : “les personnes qui ont acheté le même produit que vous ont aussi aimé…”.  En ce moment par exemple, on me recommande fortement des thrillers coréens, dont je ne suis pas particulièrement friand… Je dois appartenir malgré moi à une communauté invisible que ces thrillers passionnent. Cette faiblesse provient d’un volume de données insuffisant ; sous un certain seuil les algorithmes sont inefficaces. Il en va de même avec une plateforme de formation : quelques données démographiques auxquelles s’ajoutent les ressources pédagogiques consommées ne peuvent pas grand chose si la corrélation ne prend pas en compte les données du collaborateur au travail ou dans son potentiel d’évolution. Par ailleurs, pour revenir à l’enjeu clé de la performance du collaborateur au jour le jour, “il est très improbable qu’un cours en ligne résolve mon problème de performance dans le monde réel de manière opportune”.

Prendre une cuite… de contenus avec Netflix !

Netflix est programmé pour créer une addiction, à l’instar de YouTube. On commence, on ne s’arrête plus : cuite (binging) programmée. Plus, c’est mieux (pour Netflix dont les revenus dépendent du nombre d’abonnés et de leur capacité de prosélytisme). Plus, est-ce mieux pour un apprenant ? “C'est le contraire de ce que nous devrions essayer de faire en matière d'apprentissage en milieu de travail” répond JD Dillion, les équipes formation doivent au contraire concevoir des solutions qui consommeront le moins de temps possible, car les gens ne vont pas au travail pour apprendre, mais pour faire leur travail !” Plus de contenu, c’est paradoxalement moins de formation !

En conclusion

Les modèles Netflix, Uber ou Amazon sont d’une aide très limitée dans le domaine de la formation. Les équipes formation pourront toutefois tirer parti de l’expérience utilisateur offerte par ces plateformes, elles pourront notamment capitaliser sur des modes de navigation avec lesquels les apprenants sont familiarisés, mais il leur faudra offrir des réponses utiles, ancrées dans les besoins et les réalités du travail. La question du support à la performance est clé, elle ne saurait se résoudre pour la formation à produire et diffuser massivement des contenus. C’est une combinaison pertinente d’outils, de bonnes pratiques, d’entraînement, de contenus… contextualisée au travail tel qu’il est, que les équipes formation doivent offrir, avec pourquoi pas des recommandations fondées sur les données. Ce n’est pas Netflix.

(Source : No one needs a Netflix for learning (JD Dillon))

Michel Diaz

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | tendances
VUCA - la formation en environnement Volatil •SUITE Le coaching nouveau est arrivé ! •SUITE
L’ère du numérique en passe de devenir l’ère de la formation •SUITE La formation est un élément essentiel de la GPEC… et du Workforce Planning •SUITE
5 thématiques de formation pour rester dans la course •SUITE Extended Learning : terrain de jeu prometteur pour les Directions Learning & Development •SUITE
Soutenir les femmes dans le développement de leurs compétences digitales •SUITE La collaboration entre directions Formation et Digitale conditionne désormais la réussite de l’entreprise •SUITE
Les contenus de formation : un service comme un autre ? •SUITE L’avenir de la formation se joue aussi avec l’Immersive Learning •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
VUCA - la formation en environnement Volatil •SUITE
Les réussites du digital learning vues par les Directions... •SUITE
Le coaching nouveau est arrivé ! •SUITE
Académie digitale et locale, une nouvelle façon de se... •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Assistant chef de projet digital learning (h/f)
XOS
Responsable de l’équipe pédagogique
THINKOVERY
ILS INFORMENT
MOS - MindOnSite : MOS - MindOnSite présent dans la « Gamification Companies Watch List...
SERIOUS FACTORY : Comment le Digital Learning répond aux enjeux de la formation dans la...
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Digital Learning : comment optimiser la user adoption ?
11 SEPTEMBRE 2019 / tts France
Le Core RH au service du futur du travail
18 SEPTEMBRE 2019 / TALENTSOFT
LES PLUS LUS
• Classe virtuelle : un petit pas pour le formateur, un grand... •SUITE
• Innovation pédagogique : 3 approches pour faire évoluer les... •SUITE
• Vidéo formation scénarisée : le meilleur format pour former... •SUITE
• Du Blended linéaire au Blended “réticulaire” •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2019 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®