ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
Les formateurs face à la transformation digitale - verbatim 2
01 FÉVRIER 2019 / pratiques
Xavier Voilquin
director training operations emea
medtronic
Retour dans ma navette spatiale (toujours au-dessus de la Tour Eiffel…) pour la suite d'un verbatim pris sur le vif et des commentaires qu'il peut inspirer, sur la façon dont les formateurs appréhendent la transformation digitale de leurs activités…

“Ce nouveau format pédagogique va entraîner une surcharge de préparation”

Si on s’accorde généralement sur l’évidente nécessité du blended learning, que doit-on confier au numérique, au face à face ? Comment construire leur assemblage, avec quels outils, pour quelles pratiques ? Par exemple, l’idée de développer la compétence “prise de note” des étudiants se heurte à l’idée (pourtant répandue) de doter chacun d’un iPad, le clavier tactile constituant une vraie barrière à une de prise de notes effective ! De l’intérêt d’en discuter en interne avant de décider : le numérique ne doit pas être une fin en soi, à quoi l’on doit ajouter (sans doute avec moins de force) que le face à face (le présentiel) n’est pas une fin en soi.

De plus, la mise en place trop hâtive du numérique peut achopper sur l’emploi du temps surchargé des formateurs, ne leur laissant aucun loisir de pratiquer. Admettons pourtant que le formateur accepte de bonne grâce d’injecter du numérique dans un programme, comment le convaincre d’actualiser sans cesse celui-ci, alors que le numérique change continument ? C’est là que réside la vraie rupture : dans les comportements requis (notamment l’agilité) plutôt que dans la technologie. Les entreprises ne feront pas l’économie d’accompagner les formateurs… C’est ce qui nous a guidés, Il y a deux ans, dans la réalisation de plusieurs vidéos YouTube intitulées « The enterTrainment series » ou "comment devenir un super présentateur virtuel", pour éviter que des formateurs refusent d’adopter le numérique par peur d’avoir affaire à des digital natives qui maîtriseraient la solution de digital learning mieux qu’eux (la position des formateurs en deviendrait délicate)…
 
Numérique est synonyme de réduction des coûts (“Je m’inquiète que nos dirigeants nous enjoignent de simplement tout transformer en virtuel”)

Soyons clairs, lors de la négociation des budgets et pour avoir un peu de crédit auprès du leadership, démontrer que tel ou tel programme aura un impact significatif sur les ventes et/ou diminuera de façon drastique les coûts formation, c’est aussi maximiser ses chances de sanctuariser voire de développer le budget formation à l’heure où ces budgets sont pour la plupart sous tension. De ce fait, la direction de l’entreprise pourrait être tentée de généraliser la formation à distance au détriment du face à face.

Aussi, il est primordial que les services formation se préparent à ces discussions avec le leadership, et à démontrer qu’il y a une frontière entre un programme de formation intégralement numérisable, ou qui peut être “blended”, ou encore une formation qui ne peut se délivrer qu’en face à face… À défaut, les services formation risquent d’être débordés par des décisionnaires pas toujours au fait de la valeur ajoutée du training, ou parce qu’ils voient dans le numérique une démarche plus large d’alignement des employés dans un monde qui change… 
 
En guise de conclusions (forcément temporaire) :
 
Certes, le numérique, et ses innombrables déclinaisons (eLearning, LMS, Digital Learning, Tableau Numérique, Gamification, Réunions virtuelles, Intelligence Artificielle, Réalité Augmentée, Scorm, xAPI, etc.), génèrent une réelle anxiété chez le formateur comme une surcharge de travail conséquente ; en même temps qu’ils ouvrent de fantastiques opportunités pour les apprenants et la tentation du leadership d’y voir essentiellement un instrument pour réduire les coûts.

Certes, la transformation digitale de la formation doit prendre en considération les formateurs, car la réussite de la formation tient largement à la qualité de la relation que le formateur et l'apprenant auront su nouer. Mais, de même que le eLearning n’a pas détruit l'emploi des formateurs, le digital learning ne fait que changer leur rôle. Et il serait très surprenant que les promoteurs du changement que nous sommes censés être… soient aussi les plus réfractaires au changement !

Au contraire : quel département formation ne voit que le numérique est une chance historique de transformer la perception que l’entreprise a de ses services ? Cette transformation : de simple fonction support (une case à cocher qui n’intéresse pas grand monde) à celle de consultant en charge de conduire le changement. Faisons en sorte d’être les fers de lance de ces formidables enjeux dans nos entreprises, et changeons au passage le regard que le leadership pose sur la fonction formation.

Déjà paru : Les formateurs face à la transformation digitale - verbatim 1

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | pratiques
Votre agenda du Digital Learning fin mai - juin •SUITE Directions Formation : où en êtes-vous de vos données ? •SUITE
La formation : une arme précieuse dans la “guerre des talents” •SUITE La Formation : moteur de la transformation digitale du groupe Generali •SUITE
Privilégier les interactions humaines dans le portail de formation •SUITE Learning Engagement Platform : 92% de taux de complétion •SUITE
Valoriser les données de la formation… oui, sous conditions ! •SUITE La formation de l’entreprise étendue : haut rendement ! •SUITE
Clé de réussite du digital learning au niveau d’une Branche d’activité : mutualiser juste ce qu’il faut ! •SUITE 7 Leçons du digital learning sans frontière •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
Votre agenda du Digital Learning fin mai - juin •SUITE
Directions Formation : où en êtes-vous de vos données ? •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Responsable Digital Learning
THINKOVERY
Responsable de mission Digital Learning
MANPOWER FRANCE
ILS INFORMENT
Infopromotions : Etudes de marchés en amont des Salons RH Lyon : Grandes tendances à...
LMSFACTORY : Qu’est ce qu’un LMS par LMS FACTORY ?
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Rencontres e-learning FORA
24 MAI 2019 / FORA FORMATION
Comment Société Générale utilise les tutos vidéos pour accélérer la conduite du changement ?
28 MAI 2019 / SpeachMe
LES PLUS LUS
• Blended Learning : tout est possible, tout n'est pas permis... •SUITE
• Tendances du digital learning 2019, repérées par Féfaur et... •SUITE
• Apprendre à apprendre… rapidement ! •SUITE
• Innovation pédagogique : l'expérience immersive collective... •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2019 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®