ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE ANNUAIRE DES PREMIUM
Leaders du Digital Learning
CONTRIBUTEURS S'ABONNER
À la newsletter
Des parcours e-learning sans LMS, c’est possible ?
30 JUIN 2017 / pratiques
Nombreux sont les formateurs impatients de passer au digital learning à se poser la question. Pourquoi attendre la mise en place d’une plateforme e-learning pour mettre des parcours de formation en ligne ? Parmi toutes ces boîtes à outils de la formation numérique, on se dit qu’il doit bien y avoir un ou plusieurs outils qui sauront remplir ces fonctionnalités. Alors de quoi a-t-on réellement besoin ?

Mettre un parcours de formation en ligne ce n’est pas simplement mettre des contenus en ligne, cela signifie également que l’apprenant devra avoir à sa disposition des ressources organisées en séquences pédagogiques. Ces ressources devront être enrichies de tous les éléments nécessaires à la compréhension de l’objet pédagogique visé : présentation des objectifs, contenus enrichis de vidéos, d’animations et de consignes claires pour les exercices interactifs, exercices d’autoévaluation, intégration d’un quiz final. Et puis il y a l’accompagnement, le travail collaboratif, car sans contact avec d’autres membres du groupe classe ou de feed-back de l’enseignant  c’est mettre l’apprenant en situation de simple consultation d’un module e-learning et de risquer de passer à côté d’un apprentissage efficace.

En utilisant des applications en ligne du type « Simplebooklet », « Lessonspaths » ou encore en publiant sur  la plateforme « Education& Numérique » on trouvera des outils simples et performants qui répondent bien au cahier des charges en ce sens qu’il est possible d’avoir dans un environnement bien défini - et soigné graphiquement - toute une panoplie de ressources variées organisées et associées à de l’interactivité embarquée. Cependant ces outils ne prennent en compte ni la fonction « gestion de groupes » ni celles liées au travail collaboratif. Des formateurs déjà à l’aise avec les nouvelles technologies se tourneront vers des services de création de sites tels « Google Sites » ou « WordPress » où ils n’auront aucun mal à transformer un site en un parcours e-learning attractif, commercialisable ou non, et accessible à un groupe d’élèves en particulier .

Pourquoi on ne peut pas se passer des plateformes LMS

Si les services « Sophia.org» pour la diffusion de tutoriels et « Learningapps.org » avec la création d’exerciseurs  en ligne se distinguent en allant plus loin dans l’organisation pédagogique avec des fonctionnalités de création de « groupes classes » et d’interaction entre pairs, il reste que le suivi des apprenants  est peu détaillé et se résume à la remontée des résultats de quiz quand les plateformes LMS apportent un suivi avec des rapports précis, des statistiques sur les données d’apprentissage. Faire du e-learning sans LMS fonctionne pour de petits groupes d’apprenants. Proposer en tant que formateur des parcours e-learning sans LMS c’est s’offrir un espace de liberté créative, utile à la réflexion sur la transformation numérique de la formation dans son ensemble. C’est également se donner les moyens d’expérimenter et de faire tomber ses propres appréhensions techno-pédagogiques.

Mais dès lors que le nombre de formations et d’apprenants augmente avec des parcours d’individualisation à gérer, des rôles à attribuer, des progressions d’apprenants à suivre finement, le recours à la plateforme LMS est indispensable.

Isabelle Dremeau

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | pratiques
L’agenda des Premiums du Digital Learning en pleine floraison ! •SUITE Pourquoi et comment développer la capacité d’émerveillement des apprenants •SUITE
Tout ça pour ça ? Retour sur le chemin de croix décennal du CPF •SUITE Le marketing vient au secours de l'engagement apprenant •SUITE
Pédagogie : Le chemin vaut autant que le résultat ! •SUITE Financement de la formation à distance : Moodle en fait son affaire ! •SUITE
L’adaptative learning : des enjeux juridiques, éthiques et humains (2) •SUITE Le mix tutorat (Humain x IA) est-il l’avenir de la formation ? •SUITE
Cap sur l’engagement apprenant avec Moodle et ses plugins •SUITE Les normes du Learning revisitées par l'Intelligence Artificielle •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
L’agenda des Premiums du Digital Learning en pleine... •SUITE
Des nécessaires compétences financières du responsable... •SUITE
Le nom de l'efficacité et de l'optimisation de la formation... •SUITE
Pourquoi et comment développer la capacité d’émerveillement... •SUITE
Skillsoft innove dans le benchmarking des compétences •SUITE
Évaluer : l’alpha et l’omega de la formation •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Chargé(e) en Marketing Business
ITycom
Directeur(rice) Artistique Senior
SmartCanal
ILS INFORMENT
DGT Concept : isEazy Author débarque en France et c'est chez DGT Concept !
Mandarine Academy : Mandarine Academy présents aux côtés de Microsoft lors de VivaTech...
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Designer de Ressources E-learning
21 MAI 2024 / ISTF
Webinaire : Offrir une expérience STEM convaincante - rendre le contenu STEM inclusif, accessible et engageant
21 MAI 2024 / Readspeaker
LES PLUS LUS
Les normes du Learning revisitées par l'Intelligence... •SUITE
2024 : année record pour les Trophées du Digital Learning •SUITE
Changement de paradigme : pourquoi la fonction formation... •SUITE
Qui est le Chef d’orchestre de votre blended learning ? •SUITE
Le mix tutorat (Humain x IA) est-il l’avenir de la... •SUITE
Prévention, santé et sécurité : l’expertise du présentiel... •SUITE
• SUIVRE ELL
INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ NOUS PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI PUBLIEZ ACTUALITÉ MENTIONS LÉGALES CENTRE DE PRÉFÉRENCES
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2024 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®