ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
Le coaching pour tous n’est plus un rêve…
14 MAI 2021 / tendances
Geoffroy de Lestrange
vp marketing
coachhub
Morgan Hyonne
senior behavioural scientist
coachhub
plus de renseignements sur
coachhub
Le coaching n’est plus réservé aux « HiPo » (High Potentials) : il conditionne, selon Morgan Hyonne et Geoffroy de Lestrange (CoachHub), la capacité de l’entreprise et des personnes à répondre efficacement, à moindre coût, et durablement, aux immenses défis qui requièrent de changer les comportements…

Les entreprises françaises sont-elles en retard en matière de coaching de leurs collaborateurs ?

Morgan Hyonne : Quand on compare les discussions que nous avons avec nos clients français et ceux dans d’autres pays d’Europe, on mesure le décalage : nous devons encore et toujours faire un travail pour convaincre que le coaching est une solution à part entière dans l’arsenal des entreprises en matière de formation et de développement des collaborateurs. La partie digitale du coaching est encore émergente : souvent, les entreprises qui utilisent déjà le coaching en ont une approche traditionnelle : elles font appel à leur réseau de coachs, et la prestation est exclusivement réservée au top management… Mais, c’est en train de changer, notamment avec l’impulsion donnée par CoachHub : la flexibilité du digital, la possibilité d’accéder à un réseau de plusieurs milliers de coachs qualifiés dans plus de 60 pays pour couvrir le plus grand nombre de langues, la garantie de qualité de nos coachs certifiés par les plus grandes associations, des tarifs plus avantageux sans oublier, bien sûr, l’individualisation permise par cette approche du coaching… ce sont autant d’arguments qui plaident en faveur d’une offre qualitative s’appuyant sur le digital.

Le coaching n’est donc pas réservé aux dirigeants ? 

Geoffroy de Lestrange : Le coaching étant la méthode la plus efficace pour créer un changement comportemental positif, pourquoi devrait-il être réservé aux dirigeants seulement ? L’utilisation d’une plateforme digitale telle que CoachHub permet de rendre le coaching plus accessible et d’aborder plusieurs scénarios d’usage ; il y a donc des similitudes avec les programmes de formation digitalisés, mais avec un niveau de personnalisation que le coaching seul peut offrir. Par exemple, on peut vouloir promouvoir la Diversité et l’Inclusion dans l’entreprise avec un parcours de formation dédié, et c’est utile ; toutefois il faut aussi tenir compte de chaque situation pour ancrer durablement le changement. Sur un site d’entreprise, une équipe masculine à 80 % n’aura pas la même problématique de diversité que celle d’une équipe mixte répartie sur plusieurs pays avec des nationalités différentes. L’accompagnement devra donc être individualisé. Chez CoachHub, par exemple, tous les collaborateurs, y compris les stagiaires, ont droit à un coach… Je viens de commencer mes sessions de coaching d’ailleurs, et je les trouve très utiles !

Peut-on parler de l’avénement d’un coaching opérationnel qui ferait un lien plus étroit avec le métier, voire le secteur d’activité de l’entreprise ?

Morgan Hyonne : Le secteur d’activité de l’entreprise prend une part grandissante dans la stratégie d’un programme de coaching. Dans une approche traditionnelle, on observe que les coachs œuvrent souvent dans un même secteur où ils ont développé une expertise certaine - ce qui est lié à la volonté de s’adapter au plus près à la culture de l’entreprise. C’est pourquoi nous proposons à nos clients d’adapter le contenu du programme de coaching ainsi que l’interface de la plateforme pour en faciliter l’adoption, et de les accompagner par nos customer success managers. Mais, il n’empêche que des bénéficiaires du coaching peuvent préférer un coach spécialiste d’un secteur différent, pour profiter d’un regard nouveau ou pour les aider sur des problématiques où le secteur n’est pas clé. Si je souhaite un accompagnement en matière de bien-être, par exemple, pour prévenir les risques psychosociaux, le secteur d’activité pourra passer au second plan. Dans tous les cas, l’essentiel, c’est la qualité des coachs, laquelle est notamment conditionnée par des critères très stricts dans leur sélection, leur évaluation et leur suivi.

On commence à entendre parler du « passage à l’échelle » du coaching…

Geoffroy de Lestrange : Nos clients font appel à nous pour des sujets liés à la transformation de l’entreprise tels que la conduite du changement, l’accompagnement des managers, la gestion de la performance, le développement de compétences… ou sur des thématiques liées à la culture d’entreprise telles que la diversité, l’équité, l’inclusion, le bien-être… La question d’un passage à l’échelle est donc critique, et CoachHub y répond par une prestation réellement globale, multilingue et, si nécessaire, multifuseaux horaires, avec un haut niveau de protection des données individuelles (RGPD de rigueur), servie par des outils de pilotage du programme, qui a convaincu un grand nombre d’entreprises partout dans le monde. Notre technologie de « matching » s’appuie sur l’IA ; d'où un niveau de personnalisation élevé, en particulier dans le choix des coachs qui vont suivre les objectifs individuels de la personne coachée. Nous incluons aussi des contenus de micro-formation pour accroître l’impact de chacune des sessions, et nous pouvons, comme Morgan l’a évoqué, adapter l’implémentation en lien avec le client. 

Propos recueillis par Michel Diaz

 

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | tendances
Formation linguistique pour tous… et personnalisée : aucune incompatibilité ! •SUITE Comment la formation peut aider à créer des champions… •SUITE
Le monde phygital : comment les territoires apprennent •SUITE Pour la feuille de route « data » dans le champ formation-RH •SUITE
Le coaching pour tous n’est plus un rêve… •SUITE 20 questions sur l’impact de la formation linguistique sur le business •SUITE
La formation est-elle morte ? •SUITE Game Based Learning, si vous voulez la paix des ménages ! •SUITE
Grand angle : le nouveau radar du Responsable formation-RH •SUITE 6 conseils pour promouvoir le bonheur au travail •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
Comment Alstom aide ses collaborateurs et cadres à... •SUITE
« Ça ne fonctionnera jamais à distance, vive la formation... •SUITE
Formation linguistique pour tous… et personnalisée : aucune... •SUITE
La gamification du portail de formation : levier... •SUITE
Plateforme LMS « multi-tenants » : Moodle sait faire grâce... •SUITE
Pour la feuille de route « data » dans le champ formation-RH •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Intégrateur multimédia e-formation H/F
L’ENSP (Ecole Nationale Supérieure de la Police)
Business Developer B2B SaaS F/H
TEACH ON MARS
ILS INFORMENT
E-LEARNING TOUCH' : E-learning Touch’ lance son nouveau site internet et révolutionne son...
BEVIEW : BEVIEW - Plaquette de présentation Solutions Digitales 3D pour la...
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Webinaire : Comment déconcentrer l'administration d'une plateforme moodle
15 JUIN 2021 / moofactory
E-TIPI LEARNING participe à VIVATECH 2021 - Le rendez-vous des StartUps & Leaders !
du 16 JUIN 2021 au 19 JUIN 2021 / E-TIPI LEARNING
LES PLUS LUS
• Les 11 Lauréats des Trophées du Digital Learning 2021…... •SUITE
• Classes virtuelles : une vaguelette qui clapotait depuis... •SUITE
• La formation chez Kiabi : la crise même pas peur ! •SUITE
• Classe virtuelle : le raz de marée •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2021 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®