ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
L’ère du numérique en passe de devenir l’ère de la formation
25 JUILLET 2019 / tendances
Pour Stéphane de Jotemps, VP Sales chez Skillsoft France, la formation est un avantage compétitif à l’ère numérique ; les entreprises doivent réinventer la façon dont elles travaillent avec leur environnement, leurs clients mais également leurs employés…

La révolution numérique, un énorme défi pour les entreprises ?

Stéphane de Jotemps : Oui, mais la formation peut y répondre en renforçant les compétences des salariés et en améliorant leur rétention… Cependant une récente étude mentionne que 29 % seulement d’entre elles ont une stratégie dédiée au travail de demain (source Dell Technologies et VMware avec IDC) - un constat alarmant, alors que le ministère du travail français prévoit que la moitié des emplois seront transformés dans les 10 ans, 10 à 20% des emplois disparaîtront et 10 à 20% de nouveaux emplois seront créés !

Il y a là une opportunité historique pour les Directions Learning & Development !

Skillsoft, acteur mondial, s’intéresse donc au marché français ?

Stéphane de Jotemps : Si on a identifié les forces et faiblesses numériques des entreprises françaises, on sait aussi que les formations “à la française” sont de grande qualité. Avec un peu de volonté, le système de formation initiale et continue pourrait résoudre un déficit hexagonal estimé à 200 000 “talents digitaux” d’ici 2022.

Ce volontarisme rejoindrait celui des employés toujours plus demandeurs d’opportunités de formation et de progression de carrière. Une façon aussi pour l’entreprise de retenir ses talents voire d’en attirer de nouveaux, avec un programme structuré et adapté aux besoins des employés leur montrant qu’elle entreprise valorise leur développement.

Les dispositifs de formation doivent-ils être adaptés ?

Stéphane de Jotemps : Ce qui ressort d’une récente étude menée par Harris Interactive pour le CNAM, c’est que les salariés français se montrent nuancés quant à la capacité de l’offre de formation à répondre aux besoins actuels : moins de 60% considèrent qu’elle est aujourd’hui adaptée aux besoins du marché du travail et qu’elle est suffisamment innovante.

En particulier, les salariés souhaitent remplacer des journées entières passées en salle de formation par des séquences numériques et personnalisées qu’ils vont suivre à leur poste de travail. C’est un enjeu d’adaptation : des contenus courts, pertinents et fiables que les salariés pourront jouer via leur mobile, leur iPad ou leur ordinateur portable. Autre enjeu : celui de la personnalisation : chaque individu apprend différemment, les modalités doivent être diverses - livres, vidéos, questionnaires, exercices et podcasts… Le tout délivré dans une interface intuitive, attrayante, de navigation simple ! Enfin, une bonne organisation du contenu est requise : les apprenants doivent pouvoir trouver, partager et gérer leurs contenus de formation rapidement. 

J’ajouterai que les entreprises doivent faire un effort particulier sur certaines technologies comme l’IA et le machine learning, qui devront être comprises d’un nombre croissant de salariés et de managers amenés à les utiliser.

La question des compétences se pose aussi pour les Directions Learning & Development…

Stéphane de Jotemps : C’est exact ! Il leur faut aussi se former… Ce qui rassurera peut-être un peu ces dirigeants - 70% tout de même ! - qui craignent que les compétences internes soient en retard sur les technologies de pointe (source : Mazars). Au-delà de leur propre formation, les équipes de L&D doivent donc chercher à renforcer les compétences de leur personnel actuel, avant que de recruter, en lui offrant toutes les opportunités possibles de développer ces compétences - un investissement hautement judicieux.

Quelles sont les compétences à développer ?

Stéphane de Jotemps : C’est la bonne question, car ça tire un peu dans tous les sens ! Les compétences visées sont celles que les automates ou les robots ne peuvent pas disputer à l’humain, celles qu’on appelle les soft skills, et qui, au moins en partie, permettront aux collaborateurs d’affronter la menace de postes en voie de disparition du fait de leur automatisation. Ce sont ces mêmes compétences qui permettront d’attirer et de fidéliser les collaborateurs, qui sont dorénavant au cœur de l’action des équipes de L&D : donner de la pertinence aux formations correspondantes, les rendre attractives pour tous les employés… Un beau défi qui suppose que la formation redouble d’ingéniosité !

Propos recueillis par Michel Diaz

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | tendances
VUCA - la formation en environnement Volatil •SUITE Le coaching nouveau est arrivé ! •SUITE
L’ère du numérique en passe de devenir l’ère de la formation •SUITE La formation est un élément essentiel de la GPEC… et du Workforce Planning •SUITE
5 thématiques de formation pour rester dans la course •SUITE Extended Learning : terrain de jeu prometteur pour les Directions Learning & Development •SUITE
Soutenir les femmes dans le développement de leurs compétences digitales •SUITE La collaboration entre directions Formation et Digitale conditionne désormais la réussite de l’entreprise •SUITE
Les contenus de formation : un service comme un autre ? •SUITE L’avenir de la formation se joue aussi avec l’Immersive Learning •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
VUCA - la formation en environnement Volatil •SUITE
Les réussites du digital learning vues par les Directions... •SUITE
Le coaching nouveau est arrivé ! •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Assistant chef de projet digital learning (h/f)
XOS
Responsable de l’équipe pédagogique
THINKOVERY
ILS INFORMENT
MOS - MindOnSite : MOS - MindOnSite présent dans la « Gamification Companies Watch List...
SERIOUS FACTORY : Comment le Digital Learning répond aux enjeux de la formation dans la...
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Digital Learning : comment optimiser la user adoption ?
11 SEPTEMBRE 2019 / tts France
Le Core RH au service du futur du travail
18 SEPTEMBRE 2019 / TALENTSOFT
LES PLUS LUS
• Classe virtuelle : un petit pas pour le formateur, un grand... •SUITE
• Innovation pédagogique : 3 approches pour faire évoluer les... •SUITE
• Vidéo formation scénarisée : le meilleur format pour former... •SUITE
• Du Blended linéaire au Blended “réticulaire” •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2019 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®