ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
ACTUALITÉS ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE PREMIUM
Leaders du e-learning
CONTRIBUTEURS ANNUAIRE ELL S'ABONNER
Le mobile learning, une chance pour le blended learning
16 DÉCEMBRE 2019 / tendances
Michel Diaz
directeur associé
féfaur










Le mobile learning s’immisce peu à peu au cœur du blended learning, comme complément des modalités habituelles, et, c’est nouveau, en tant que média de formation à part entière nourrissant le présentiel comme le distanciel… Vers un “blended learning orienté mobile ?”

Le Mobile Learning est en train de s’imposer dans le paysage de la formation. Comme le e-learning, il a souffert à son démarrage d’une réputation de légèreté pédagogique : il ne serait pas vraiment du “learning”. Il a aujourd’hui largement convaincu les professionnels de formation (après avoir remporté la faveur des apprenants) qu’ils pouvaient se l’approprier pour enrichir leurs offres de contenus et de services.

Des atouts du Mobile Learning…

Disponibilité : les ressources du Mobile Learning sont disponibles juste au moment où l’employé en a besoin, sans considération de lieu ni d’équipement, car il suffit d’être équipé d’un smartphone ; le Mobile Learning fait sortir la formation de la salle de cours (comme le e-learning) et l’étend partout où l’apprenant se trouve.

Brièveté des capsules de Mobile Learning : la taille réduite de l’écran pousse les concepteurs à délivrer juste le contenu qu’il faut : l’apprentissage s’intègre facilement dans le flux du travail, sous forme de micro learning, pour une mise en pratique immédiate.

Désir d’apprendre : le smartphone supprime les barrières entre l’apprenant et sa formation ; sa familiarité est au service d’un désir d’apprendre qui a pu se perdre dans les dispositifs de formation traditionnels. On notera que le Mobile Learning constitue par ailleurs aujourd’hui une sorte d’univers miniature où de nombreuses modalités de formation peuvent se donner libre cours : vidéo, quiz, jeux, social learning, etc.

L’émergence d’une “pédagogie Mobile Learning” 

Le Mobile Learning a fortement gagné en maturité pédagogique. Plus nombreuses, les modalités supportées sont aussi de meilleure qualité ; les plateformes auteurs de Mobile Learning (par exemple Beedeez ou Teach on Mars) permettent de créer et diffuser des capsules d’une haute tenue, simples d’utilisation, aptes à convaincre un nombre croissant de services formation, dont les remontées permettent d’améliorer continument l’approche pédagogique de ces plateformes, même si la capacité du Mobile Learning à résoudre les problèmes du collaborateur au quotidien cantonne à tort trop souvent encore cette approche au support à la performance opérationnelle.

Le Mobile Learning, une chance pour le blended learning

Le Mobile Learning peut d’ores et déjà valablement s’intégrer dans tout parcours blended learning, notamment préoccupé d’engagement apprenant et de mise en pratique des savoirs acquis.

Au blended learning, il apporte une variété de modalités inaccessible à l’ordinateur de bureau. Il offre à chacun tout loisir d’apprendre en dehors et en complément du cadre institutionnel du cours en salle, à des moments qu’on n’aurait jamais pu pouvoir consacrer à la formation, transformant ainsi un événement de formation en un processus d’apprentissage continu. Loin d’être l’ennemi du cours en salle, il lui prête main forte par des nouvelles possibilités d’animation. Grâce à lui, le blended learning sort de sa tour d’ivoire, il peut combler l’écart entre les formations dédiées au développement des compétences à moyen ou long terme (apanage traditionnel du blended learning) et les formations à court terme visant à renforcer la performance opérationnelle des salariés.

Réciproquement, le blended learning est une chance pour le Mobile Learning, car il lui permet de se mettre au service d’enjeux de formation plus larges, sans pour autant perdre de son efficacité dans le service des enjeux de court terme.

Quelques utilisations du Mobile Learning dans un parcours blended learning…

Des pistes qui n’épuisent pas le potentiel pédagogique du smartphone ou de la tablette dans le blended learning : 

  • Avant la formation, les apprenants peuvent l’utiliser individuellement pour se mettre à niveau avant l’entrée dans le cours en salle, et s’il faut au contraire combler des lacunes ou insister sur des points particuliers en formation, les remontées statistiques permettront au formateur de le savoir.
  • Le Mobile Learning permet d’enrichir, d’adapter, de dynamiser le présentiel ; il contribue à le rendre plus ludique et engageant notamment grâce aux défis lancés au collectif des apprenants. À tout moment, le formateur évalue les activités Mobile Learning réalisées, adapte sa formation en fonction du feed-back reçu.
  • Après la formation, le Mobile Learning aide à l’assimilation sur le long terme en aidant des apprenants à mieux ancrer leurs nouveaux comportements via des piqûres de rappel régulières et gamifiées ou des “fiches mémos” constamment à portée de la main.

Vers le blended learning orienté Mobile ?

Le Mobile Learning est ainsi amené à prendre toujours plus d’importance dans le blended learning, à la mesure des nombreux services qu’il peut lui rendre. Il peut même, dans certains cas, orienter tout un dispositif blended learning qui aura été conçu pour être délivré uniquement sur smartphone, ou parce que la pédagogie Mobile Learning aura largement inspiré celle du blended learning.

Premier volet : Quelques évolutions du Blended Learning, avant la rupture du Mobile Learning

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | tendances
10 millions de dollars pour Fifty (le eDoing se porte bien) •SUITE Toujours plus d’argent pour le coaching digital : le marché et les investisseurs y croient •SUITE
Deux réflexions sur l’innovation en formation •SUITE L’apprenance : alternative à la machinisation de l’apprentissage •SUITE
Innover en formation pour se mettre au rythme de l'entreprise et des collaborateurs •SUITE L’avenir d’une organisation dépend de sa capacité à faire émerger un nouveau leadership •SUITE
Huit énoncés sur la formation et les compétences « in the Future of Work » •SUITE La vague des podcasts de formation n’est pas près de faiblir ! •SUITE
Compétences et formation pour l’avenir du travail… •SUITE Étendre la formation aux partenaires de l’entreprise… en étendant la plateforme LMS ! •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
10 millions de dollars pour Fifty (le eDoing se porte bien) •SUITE
La nouvelle bataille des contenus de formation •SUITE
Une nouvelle approche de l’expérience d’apprentissage au... •SUITE
MyCertif et Docebo, deux nouveaux Premiums •SUITE
La formation « frugale » : comment faire plus et mieux,... •SUITE
Différenciez-vous par la formation •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Ingénieur pédagogique multimédia H/F
IFAAC - Institut de formation de l’Ecole pratique des métiers de la diplomatie
Chef de projet e-Learning junior (H/F) - CDI
CALLIMEDIA
ILS INFORMENT
Mandarine Academy : Mandarine Academy propose une formation éligible au CPF !
ISTF : Produire des contenus e-learning en méthode Agile (EDAT)
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Webinar iSpring : Créez facilement des modules e-learning et rendez votre narration interactive
06 JUILLET 2022 / E-LEARNING TOUCH'
Webinar Vyond - Constatez la facilité de création d'une vidéo professionnelle animée en direct
06 JUILLET 2022 / E-LEARNING TOUCH'
LES PLUS LUS
Quel tableau de bord pour les directions formation ? •SUITE
Le métavers : nouvelle « disruption » en vue dans l’univers... •SUITE
Adaptive Learning : petit tour d’horizon •SUITE
Évaluer la formation : un nouveau paradigme •SUITE
Deux réflexions sur l’innovation en formation •SUITE
• SUIVRE ELL
INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ NOUS PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI PUBLIEZ ACTUALITÉ MENTIONS LÉGALES CENTRE DE PRÉFÉRENCES
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2022 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®