ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
Et le e-learning dans tout ça ?
12 AVRIL 2021 / tendances / publi-reportage
Mathilde Istin
directrice déléguée
istf
plus de renseignements sur
istf
Il semble que les classes virtuelles puissent s’imposer définitivement, pour les raisons qu’on connaît, au détriment des contenus d’autoformation e-learning, au point que certains en viennent à s’interroger sur leur survie post pandémie… Erreur d’optique ! L’e-learning continue d’avoir toute sa place dans les meilleurs dispositifs pédagogiques…

Distanciel, digital learning, e-learning… de quoi parle-t-on ?

Souvent utilisés comme synonymes, ces termes ne le sont pourtant pas. Petit détour par quelques rappels terminologiques.

Distanciel : le terme s’oppose tout simplement au présentiel ; il ressort donc d’une définition physique de la formation. Il n’a donc rien de moderne : le CNED forme depuis des générations en distanciel en s’appuyant sur le courrier postal.

Digital Learning : l’expression traduit que des outils digitaux sont utilisés dans la formation, qu’elle soit distancielle ou présentielle : le formateur et les apprenants qui utilisent Klaxoon, Kahoot, Wooclap ou encore BeeCast dans le cadre d’un cours en salle, notamment pour renforcer l’interactivité synchrone, sont bel et bien des acteurs du Digital Learning.

Alors, l’e-learning ? Il s’agit de contenus pédagogiques asynchrones (autoformation en l’absence du formateur), plus ou moins interactifs (interaction entre l’apprenant et le contenu) que l’apprenant consomme en autonomie. L’e-learning apporte des informations et des connaissances, sous la forme de textes, d’animations, de vidéos… et propose des évaluations formatives permettant de mesurer puis de réduire l’écart entre l’objectif pédagogique et le niveau atteint par l’apprenant - ce « feed-back » est souvent ce par quoi passe l’interactivité des modules e-learning.

L’e-learning, en perte de vitesse ?

Partant de ce qui précède, on peut passer en revue les deux raisons pour lesquelles l’e-learning a désormais mauvaise presse. Affirmons-le d’emblée : ces raisons sont mauvaises !

Première raison : sans cesse en quête de nouveauté, le marketing du marché délaisse l’e-learning… ou plus exactement le mot (le « wording »), car les fondements de l’e-learning ne changent pas. Aujourd’hui, les marketeurs veulent qu’on pratique le « machin-truc-learning » (remplacer « machin-truc » par « Rapid » « Game », « Social », « Collaborative » « Digital » ou tout autre terme à la mode, et vous passerez pour un expert).

Seconde raison : la vieille croyance (utopique) que de simples modules asynchrones d’autoformation pourraient intégralement remplacer la formation, comme la « dictée magique » de Texas Instrument aurait pu se substituer au cours de français. Si vous avez moins de 35 ans, remplacez « Dictée Magique » par « Projet Voltaire » pour être au goût du jour !

Poursuivons avec cette analogie scolaire : la question de fond n’est pas de savoir s’il vaut mieux ne faire que des TP ou des TD, des devoirs à la maison ou des examens, ou encore s’il est préférable d’avoir un professeur ou de réviser ses leçons. Ces modalités sont évidemment complémentaires, et c’est leur bon équilibre qui fait la pertinence d’un dispositif.

Comment faire du bon e-learning ?

Lorsqu’on a compris que l’e-learning est un composant / une modalité des dispositifs de formation distancielle, et non le dispositif lui-même ; et qu’il devra nécessairement composer avec les autres modalités que sont les classes virtuelles, le tutorat, les travaux confiés aux apprenants… Alors on est sur les rails pour concevoir du bon, du beau et de l’efficient e-learning.

Maintenant que vous êtes prêt, attention cependant à ne pas griller les étapes : êtes-vous capables de concevoir / produire des modules e-learning dignes de ce nom ? Car la conception de ce type de ressources requiert tout un ensemble de compétences méthodologiques (scénarisation, gestion de projet, coordination, pilotage économique, etc.) ou techniques (utilisation des outils auteurs, LCMS, média audio et vidéo, etc.).

Fortement recherchée par les services de formation, cette spécialisation métier vient compléter les savoir-faire du formateur sans pour évincer les autres composantes de la formation. Des formations certifiantes nationalement reconnues permettent de valoriser immédiatement les compétences des professionnels de formation : devenez Concepteur-trices de ressources e-learning.

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | tendances
Le coaching pour tous n’est plus un rêve… •SUITE 20 questions sur l’impact de la formation linguistique sur le business •SUITE
La formation est-elle morte ? •SUITE Game Based Learning, si vous voulez la paix des ménages ! •SUITE
Grand angle : le nouveau radar du Responsable formation-RH •SUITE 6 conseils pour promouvoir le bonheur au travail •SUITE
Et le e-learning dans tout ça ? •SUITE Valse à trois temps : de la réunion de formation au Blended Learning "orienté classe virtuelle" •SUITE
Classe virtuelle : le raz de marée •SUITE Responsables Formation-RH, encore un effort… si vous voulez combler les attentes des apprenants ! •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
Retour des salariés… attention danger ! •SUITE
Le Digital Learning en quelques dates •SUITE
Le coaching pour tous n’est plus un rêve… •SUITE
Comment DEKRA a formé ses concepteurs de ressources... •SUITE
Synchroniser les compétences et la formation en quasi temps... •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Business Developer Grands Comptes F/H
TEACH ON MARS
Graphiste / Développeur Storyline
FORA FORMATION
ILS INFORMENT
Cornerstone OnDemand : Le Groupe VITAMINE T s’équipe de l’ensemble des solutions éditées par...
Skillsoft : De la crise au travail hybride : quel accompagnement du service...
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Webinar Ice-breaking & jeux pédagogiques
18 MAI 2021 / Glowbl
Les clés de l'expérience client dans le domaine du retail : vers une utilisation performante des CRM
18 MAI 2021 / tts France
LES PLUS LUS
• Les 11 Lauréats des Trophées du Digital Learning 2021…... •SUITE
• Classes virtuelles : une vaguelette qui clapotait depuis... •SUITE
• La formation chez Kiabi : la crise même pas peur ! •SUITE
• Organisation apprenante, Mazars ne transige pas sur la... •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2021 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®