ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
ACTUALITÉS ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE PREMIUM
Leaders du e-learning
CONTRIBUTEURS ANNUAIRE ELL S'ABONNER
Le TOIEC du Web
28 JANVIER 2020 / tendances
Les programmes de certification des compétences digitales ne manquent pas… Les branches d’activité s’y mettent progressivement, chacune avec ses propres fournisseurs… Opquast a choisi d’être un généraliste de la formation et de la certification des compétences Web, en s’inspirant du TOIEC®… Des résultats et un positionnement qui lui ont permis d’intéresser les investisseurs…

Avec plus de 8.000 certifiés, un chiffre qui double tous les ans, et 200 entreprises, agences Web, ESN, écoles et centres de formation abonnés à sa plateforme de formation et certification dans le Cloud, Opquast a trouvé les bons arguments pour lever un demi-million d’euros auprès d’investisseurs privés et du fonds de co-investissement NACO (fonds de co-investissement Nouvelle-Aquitaine Co-Investissement).

Des emplois numériques qui ne trouvent pas preneurs 

Le contexte, c’est celui d’un secteur numérique qui ne parvient pas à couvrir ses besoins de recrutement : environ 80.000 emplois restent non pourvus, alors que des millions d’individus continuent d’être éloignés de l’emploi. 

Objectif de la plateforme Opquast : rendre visibles des compétences Web qui, du point de vue des employeurs, font cruellement défaut, et renforcer l’employabilité de collaborateurs déjà en poste ou à la recherche d’un emploi.

Formation et certification pour des généralistes du Web

Le web, c’est de la technique, c’est aussi (surtout ?) une culture professionnelle à acquérir. Ce socle culturel digital s’exprime sous la forme de plusieurs certifications qui en valident la maîtrise ; la certification “Maîtrise de la qualité en projet Web”, par exemple, a su se hisser aux premiers rangs des certifications Web grâce notamment à sa reconnaissance officielle dans le RNCP (sa prise en charge par le CPF améliorant encore son attractivité).

Opquast ne s’arrête pas à la certification puisqu’elle propose une formation généraliste 100% en ligne portant sur tous les métiers du Web, ce qui lui permet d’étendre son marché au-delà des frontières, en particulier au Canada, en Suisse, ou en Belgique, avec 200 organisations déjà abonnées à sa plateforme (agences Web, entreprises, entités publiques…). Le Crédit Mutuel par exemple a souscrit un abonnement qui lui permet de valoriser les compétences numériques développées par ses équipes dans le chantier de transformation numérique.

La culture Web, c’est pour tout le monde

Ces formations visent à la construction d’un vocabulaire et d’une culture partagée par les professionnels du Web : sécurité, performance, accessibilité des sites Web aux personnes handicapées, préservation des données personnelles, référencement, éco-conception, e-commerce… Comme il s’agit pour ces professionnels d’être compris des utilisateurs finaux, seront concernés les techniciens, informaticiens, graphistes, chefs de projets… mais aussi les commerciaux ou les communicants ou encore les managers, car la culture digitale ne doit pas rester l’apanage des spécialistes du Web.

Opquast s’est inspiré du TOEIC® (certification pour l’anglais) : les candidats passent un examen final qui leur donne un score entre 0 et 1000 points et détermine un niveau de novice à expert. L’objectif de la société : dépasser les 60.0000 certifiés en 2022. Ça ressemble aussi à l’approche Permis de conduire informatique née de la vague micro-informatique… Depuis Peter Drucker, on sait que l’innovation peut aussi consister à transposer / recycler des vieilles (et bonnes) idées ! 

JLB

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | tendances
La part de l’humain dans l’avenir du travail ? •SUITE L’enquête ISTF 2023 : photographie complète et détaillée des tendances du Digital Learning sur le marché français •SUITE
Quatre webinaires et une formation, par des Premium d’e-learning Letter •SUITE Que restera-t-il du CPF après l’essorage du « ticket modérateur » en 2023 ? •SUITE
La formation peut-elle devenir un avantage social ? •SUITE 7 considérations sur l’importance de former aux soft skills •SUITE
Quelles sont les promesses de la formation continue en 2023 ? •SUITE Les Premiums d’e-learning Letter vous invitent… •SUITE
Montée en puissance de l’apprentissage par les pairs •SUITE ChatGPT : quel usage en formation ? •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
La part de l’humain dans l’avenir du travail ? •SUITE
L’enquête ISTF 2023 : photographie complète et détaillée... •SUITE
Production et transmission des savoirs chez Safran : la... •SUITE
Quatre webinaires et une formation, par des Premium... •SUITE
Que restera-t-il du CPF après l’essorage du « ticket... •SUITE
Comment réussir un vaste programme de formation à... •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Responsable formation E-learning H/F
celio*
Growth Hacker, business development
TEACH ON MARS
ILS INFORMENT
Gymnase du Management : Modules e-learning softskills et bonnes pratiques : la bibliothèque...
Lamy Formation : E-learning : Cybersécurité
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
5 pièges à éviter pour réussir vos projets de classes virtuelles
07 FÉVRIER 2023 / LIVE SESSION
Webinar DigitalRecruiters, Cegid & GrandVision le 9 mars à 11h : "Recruter avec les outils d’aujourd’hui".
09 FÉVRIER 2023 / Cegid Talentsoft
LES PLUS LUS
ChatGPT : quel usage en formation ? •SUITE
L’avenir est aux plateformes de formation structurées par... •SUITE
Pourquoi participer à la Conférence des Lauréats •SUITE
LMS Moodle™ : un écosystème digital de formation plutôt... •SUITE
Édito •SUITE
• SUIVRE ELL
INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ NOUS PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI PUBLIEZ ACTUALITÉ MENTIONS LÉGALES CENTRE DE PRÉFÉRENCES
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2023 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®