ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
ACTUALITÉS ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE PREMIUM
Leaders du e-learning
CONTRIBUTEURS ANNUAIRE ELL S'ABONNER
Des tendances dans les champs de la formation et des compétences
17 OCTOBRE 2018 / tendances
Michel Diaz
directeur associé
féfaur










Transformation digitale des activités, développement des soft skills et de l'employabilité, support de la performance des métiers… on demande beaucoup aux responsables formation appelés à une véritable "révolution intérieure" s'ils veulent être à même d'accompagner les bouleversements en cours.

La formation est un levier de la transformation digitale des organisations…

La digitalisation des activités s’universalise. Chaque salarié doit disposer d’un "bagage digital" sans lequel la réussite collective est illusoire. Dirigeants et managers sont aux avant-postes : ils doivent se former pour prendre le "leadership à l’ère digitale”. L’impératif de réussite pour l’entreprise, l’accélération de sa transformation, la disponibilité des offres de formation pour tous conduisent à la prise de responsabilité individuelle ; charge aux services formation d’ouvrir le plus large accès aux programmes existants.

Les "soft skills” gagnent en importance…

Alors qu’on en est encore au début de l’ère digitale, il faut miser sur les compétences inaccessibles aux algorithmes et autres robots -  l’intelligence émotionnelle, la capacité à communiquer et à travailler en équipe, le “creative thinking”, la capacité de se remettre en question et d’apprendre, celle d’apprendre à apprendre, etc. Ces compétences sont d’ores et déjà considérées comme stratégiques par des directions d'entreprise convaincues que leur compétitivité passe par la diffusion massive des soft skills dans leur personnel.

L’employabilité devient une co-responsabilité du salarié et de l’entreprise…

Si l’entreprise peut aider au maintien de l’employabilité de tous, il appartient principalement au salarié de veiller au développement continu de ses compétences ; lesquelles constituent un capital pour produire son employabilité. La récente réforme de la formation insistant sur cette co-responsabilité de l’entreprise et du salarié, cet objectif s’immiscera d’autant plus facilement dans les priorités du plan de formation que l’employabilité s’appuie sur les soft skills nécessaires à la transformation digitale de l’entreprise.

La formation sert plus étroitement les métiers…

Les responsables formation sont de plus en plus sous pression des  commanditaires qui voient la formation comme un moyen de développer la performance des métiers. L’abondance des offres de formation met en cause l’intermédiation du service formation, s’il ne parvient pas à servir l’objectif de performance juste à temps et à moindre coût. Enjeux de performance, d’employabilité et de transformation digitale étant liés, la formation doit les servir en cohérence, tout en apportant une réponse spécifique à chacun.

Le facteur humain revient en force dans une approche blended learning rénovée…

Même dans les formations procédurales, où il s’agit par exemple de répéter un geste ou un processus, des salariés ressentent un besoin d’accompagnement. Il en va a fortiori ainsi pour les soft skills. Ce besoin trouvera une réponse toujours plus nuancée dans des dispositifs diversifiés assemblant de façon cohérente et optimisée des nombreuses modalités de formation et d’accompagnement. Les formateurs et les experts métiers qui souhaitent partager leurs savoirs seront les fers de lance de cette réinjection de l'humain dans les dispositifs de formation et d’accompagnement.

La généralisation en cours du Digital Learning débouche sur une collaboration accrue…

Au fur et à mesure où le digital learning se généralise, où les taux d’usage et d’adoption grimpent, les salariés intensifient les échanges centrés sur les contenus pédagogiques digitaux, permettant progressivement au Social Learning jusque-là quasi introuvable de prendre corps. Le social learning apparaît ainsi comme une propriété émergente de la généralisation du Digital Learning.

La mutation des professionnels de formation…

Ces quelques tendances n’épuisent pas le relevé des  transformations en cours. Elles montrent toutefois qu’on assiste à une révolution plutôt qu’à une simple évolution même accélérée même continue de la formation. Les professionnels doivent abandonner tout “prêt à penser” : le scepticisme qui refuse a priori tout mérite au Digital Learning comme la béatitude benête d’une fashion-victime pour qui l’étiquette digitale suffit seule à créer de la valeur pédagogique. Professionnel de formation aujourd’hui : un métier passionnant… si l’on est prêt à accompagner ces bouleversements par sa propre "révolution intérieure".

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | tendances
10 millions de dollars pour Fifty (le eDoing se porte bien) •SUITE Toujours plus d’argent pour le coaching digital : le marché et les investisseurs y croient •SUITE
Deux réflexions sur l’innovation en formation •SUITE L’apprenance : alternative à la machinisation de l’apprentissage •SUITE
Innover en formation pour se mettre au rythme de l'entreprise et des collaborateurs •SUITE L’avenir d’une organisation dépend de sa capacité à faire émerger un nouveau leadership •SUITE
Huit énoncés sur la formation et les compétences « in the Future of Work » •SUITE La vague des podcasts de formation n’est pas près de faiblir ! •SUITE
Compétences et formation pour l’avenir du travail… •SUITE Étendre la formation aux partenaires de l’entreprise… en étendant la plateforme LMS ! •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
10 millions de dollars pour Fifty (le eDoing se porte bien) •SUITE
La nouvelle bataille des contenus de formation •SUITE
Une nouvelle approche de l’expérience d’apprentissage au... •SUITE
MyCertif et Docebo, deux nouveaux Premiums •SUITE
La formation « frugale » : comment faire plus et mieux,... •SUITE
Différenciez-vous par la formation •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Ingénieur pédagogique multimédia H/F
IFAAC - Institut de formation de l’Ecole pratique des métiers de la diplomatie
Chef de projet e-Learning junior (H/F) - CDI
CALLIMEDIA
ILS INFORMENT
Mandarine Academy : Mandarine Academy propose une formation éligible au CPF !
ISTF : Produire des contenus e-learning en méthode Agile (EDAT)
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Webinar iSpring : Créez facilement des modules e-learning et rendez votre narration interactive
06 JUILLET 2022 / E-LEARNING TOUCH'
Webinar Vyond - Constatez la facilité de création d'une vidéo professionnelle animée en direct
06 JUILLET 2022 / E-LEARNING TOUCH'
LES PLUS LUS
Quel tableau de bord pour les directions formation ? •SUITE
Le métavers : nouvelle « disruption » en vue dans l’univers... •SUITE
Adaptive Learning : petit tour d’horizon •SUITE
Évaluer la formation : un nouveau paradigme •SUITE
Deux réflexions sur l’innovation en formation •SUITE
• SUIVRE ELL
INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ NOUS PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI PUBLIEZ ACTUALITÉ MENTIONS LÉGALES CENTRE DE PRÉFÉRENCES
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2022 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®