ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
Le casse-tête pédagogique de la culture digitale
25 AVRIL 2016 / pratiques / publi-reportage
Antoine Amiel
fondateur
learnassembly
plus de renseignements sur
learn assembly
LearnAssembly lance un nouveau MOOC sur la culture digitale... L’occasion d’une réflexion alimentée par les COOCs et divers blended déjà déployés sur ce sujet : comment choisir les modalités pédagogiques, comment les assembler, pour quel impact réel en termes de montée en compétences ?

Pourquoi se former à la culture digitale ?

Nos clients nous demandent souvent de défendre la nécessité d’une formation sur le digital auprès de leurs décideurs. Et là, surprise : certaines évidences de terrain sont parfois oubliées, l’innovation telle qu’on la conçoit dans les cercles parisiens se révélant passablement nombriliste et déconnectée.

Les nouveaux “Chief Digital Officer” (CDO) ont eux-mêmes une fâcheuse tendance à considérer que le digital est une évidence pour tous. Si certaines entreprises investissent massivement en formation digitale pour maintenir l’employabilité de leurs salariés à dix ans, beaucoup d’autres, parmi elles nombre de PME, ne voient pas l’intérêt d’une telle formation. Autre cas, fréquent : celui d’entreprises souhaitant former leurs salariés... qui n’en voient pas eux-mêmes l’intérêt. Première étape donc : convaincre l’entreprise et les salariés qu’il faut (se) former au digital.

Acculturation, formation ?

La tradition française de l’excellence universitaire, du diplôme, tend à déprécier la vulgarisation, l’acculturation. Face aux enjeux massifs du digital, il faut pourtant commencer par l’acculturation du plus grand nombre avant de viser la montée en compétences par métier. Problème : le niveau d’engagement sur ces dispositifs d’acculturation non obligatoires reste faible, ce dont témoigne par exemple le défaut de prise en charge par les OPCA, les déceptions du e-learning traditionnel ayant contribué à la méfiance des entreprises voire des salariés. Conséquence : investissements réduits, efforts de communication interne et d’accompagnement sous-estimés, sur fond d’enjeu de compétitivité pourtant considérables, car le numérique est bel et bien l’affaire de tous.

La culture digitale, un défi pour les organismes de formation

La thématique du digital s’est forcément glissée dans les catalogues de formation “old school” ; on la trouve aussi chez les “pure players” venus du digital, mais atténuée, biaisée, sous la forme d’une modalité bien définie (serious game, vidéothèque, MOOC, conseil), loin de couvrir la multiplicité des besoins des entreprises. Si le digital, c’est l’hybridation, alors la formation au digital ne peut qu’être hybride ! L’innovation pédagogique redevient centrale, créatrice de valeur, au point que le marché de la formation au digital et à l’innovation pourrait bien anticiper sur ce que sera, en général, le marché de la formation à cinq ans, comme on peut le constater aux Etats-Unis où le basculement vers le digital learning (et l’auto-formation au passage) est en train d'accélérer.

L’innovation pédagogique

L’innovation séduit de plus en plus : reverse mentoring, digital days, MOOCs, COOCs, business games sont associés dans une hybridation caractéristique du digital. L’innovation pédagogique cherche à attirer le maximum d’apprenants, indépendamment de leur position dans l’entreprise, pour garantir l’égalité face au numérique. Ce mix pédagogique s’impose comme une nouvelle norme de la formation. La démocratisation portée par les MOOCs et les COOCs, qui sont souvent le Cheval de Troie de la transformation digitale dans l’entreprise, ne se fait pas sans heurts, notamment du fait des barrières technologiques, de l’organisation du temps de travail, ou de l’évaluation des résultats de la formation. Il faut noter ici la tendance à voir les MOOCs ou les COOCs combinés avec des modalités présentielles plus interactives et expérientielles, qui permettent d’approfondir ces dispositifs.

Estimer le ROI de la formation

Évaluer l’efficacité d’un dispositif d’acculturation au digital n’est pas évident : la transformation culturelle est rétive aux KPIs habituels. Le coût par utilisateur actif d’un COOC, le taux de complétion, le temps passé, le pourcentage d’activités pédagogiques réalisées... autant de données utiles, mais largement incomplètes, car la réussite d’une formation au digital, c’est de transformer les modes de travail et les pratiques. C’est du côté des start-ups et de leur indicateurs de performance qu’on peut se tourner : taux de mortalité des projets lancés, visibilité créée sur les réseaux sociaux, gains de productivité grâce à la collaboration et l’agilité, amélioration de la qualité de vie au travail (grâce aux nouvelles méthodes de management), appétence d’un produit par l’utilisation du A/B Testing et du lean start-up... Au-delà du folklore qu’elle véhicule souvent, la culture start-up est une culture de la mesure, partant et revenant à la Data, permettant de produire des recommandations et d’accélérer les cycles de production. La pédagogie inversée pour mettre en pratique des notions vues en distanciel permet d’allier l’objectif d’industrialisation de la formation et d’évaluation de la montée en compétences.

LearnAssembly lance le 24 Mai 2016 son Mooc Culture Digitale avec Gilles Babinet, ancien Président du Conseil National du Numérique.

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | pratiques
7 Leçons du digital learning sans frontière •SUITE Numérisation et NPS : 2 atouts clés pour évaluer et améliorer la formation •SUITE
Événements Premium digital learning (2ème trimestre) •SUITE Le futur de la formation est déjà là… •SUITE
12 questions pour mesure sur l'engagement apprenant •SUITE Learning Experience Plateformes : Les 5 fonctionnalités essentielles •SUITE
Innovation pédagogique : l'expérience immersive collective chez Thales •SUITE L’impact mesuré du digital sur les compétences L&D •SUITE
Direction Formation et DSI : 2 alliées dans la transformation digitale •SUITE 5 leçons du digital learning sans frontières •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
3 modalités de formation gagnantes à 2 ans •SUITE
7 Leçons du digital learning sans frontière •SUITE
Comment évoluent les plateformes de formation… •SUITE
Numérisation et NPS : 2 atouts clés pour évaluer et... •SUITE
41 millions de dollars pour 360Learning : la Learning... •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Concepteur/trice pédagogique
WeTechCare
Project Manager
TEACH ON MARS
ILS INFORMENT
Infopromotions : Plein phares sur l'édition 2019 Région Auvergne Rhône Alpes de la...
CrossKnowledge : CrossKnowledge accueille Guillaume Gérard
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
JobDating 2019 à Aix-en-Provence, Toulon, Angers : Objectif Alternance
24 AVRIL 2019 / ICADEMIE
[Webinaire] Comment transformer un contenu présentiel en expérience digitale avec le logiciel auteur VTS Editor
25 AVRIL 2019 / SERIOUS FACTORY
LES PLUS LUS
• Faire simple : le secret des projets e-learning réussis •SUITE
• Les chiffres 2019 du digital learning •SUITE
• Apprendre à apprendre… rapidement ! •SUITE
• Tendances du digital learning 2019, repérées par Féfaur et... •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2019 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®