ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
• LE DOSSIER / Où en êtes-vous de votre Stratégie Digital Learning ?
Où en êtes-vous de votre Stratégie Digital Learning ?
16 NOVEMBRE 2020 / tendances
Michel Diaz
directeur associé
féfaur
Il sera de plus en plus question de stratégie Digital Learning dans les prochains mois. La crise Covid-19 redistribuant massivement les cartes en faveur du Digital Learning, il faut prendre celui-ci au sérieux : on ne généralisera pas le Digital Learning avec succès, sans savoir où on veut aller (le cap, la vision) ni comment y aller (la stratégie)… C’est ce qui ressort des témoignages réunis dans ce nouveau Dossier de la rédaction.

Comment digitaliser la formation sans réinventer la roue... Didier Bayard (Responsable du développement, Enovation) donne de précieux conseils pour digitaliser rapidement, efficacement et à moindre coût la formation, en choisissant parmi Moodle, Moodle Workplace ou Totara Learn, la plate-forme open source adaptée à vos attentes…

Contrepoint : La crise est à la source d’une ruée sans précédent vers la formation à distance. Les causes en sont identifiées : le télétravail bien sûr, et la désertion des salles de formation, alors qu’il faut bien continuer à former. La volonté des organismes de formation de réduire leur perte en digitalisant des présentiels planifiés avant la crise, cette volonté est aussi entrée en ligne de compte. Le moment du retour d’expérience arrive pour consolider ce mouvement : optimisation des coûts et gains en qualité des formations à distance sont à l’ordre du jour. 

La formation linguistique au cœur du « future of work » !La plate-forme de formation linguistique est un composant essentiel de tout écosystème digital de formation ; selon Nicolas Horvelin (VP France et Allemagne, goFLUENT), elle sert la confiance et la performance opérationnelle des talents dans toute situation métier, et finalement la performance glocale (globale et locale) des organisations modernes… 

 Contrepoint : La formation linguistique est depuis longtemps à la pointe du distanciel, parce qu’elle a été rapidement confrontée au double impératif de l’individualisation (partir de l’apprenant, de son capital linguistique, de ses projets… pour construire une solution ad hoc) et de la maîtrise des coûts de formation (le cours individuel peut vite coûter une fortune !). Les échanges en ligne se généralisant / professionnalisant, elle répond aux besoins en compétences linguistiques qui sont partie intégrante des soft skills, et s’intègre pleinement dans l’écosystème digital de formation.

Comment booster le Digital Learning ? L’exemple (inspirant) du groupe Renault Vision et stratégie Digital Learning partagée… Patrick Benammar (Vice-Président Learning & Development, Groupe Renault) insiste sur l’indispensable collaboration entre les apprenants (hyper-créatifs) et la communauté Learning & Development en charge de tester et de valider les innovations pédagogiques… Inspirant à l’heure où la crise sanitaire pousse les feux du Digital Learning…

Contrepoint : La stratégie Digital Learning, ce sont souvent les grandes entreprises qui en parlent le mieux, pour la bonne raison que le Digital Learning n’est plus une nouveauté et qu’il a fini par toucher progressivement l’ensemble des salariés, voire des partenaires de l’entreprise. L’époque n’est plus aux expérimentations décidées « top down » par les responsables formation dans le secret d’une sorte de laboratoire de formation. Le « learning lab » doit s’ouvrir à tous les partenaires de la formation, en particulier les clients internes (apprenants, experts métiers, managers) dont la créativité est un nouveau moteur du Digital Learning. Une nouvelle répartition des rôles se met en place, dans laquelle la Direction L&D (stratège, booster, pilote, etc.) a tout à gagner, y compris le plaisir renouvelé d’exercer pleinement sa vocation !

Impossible de faire sans une plate-forme unifiée « Learning & talent » Data, référentiel de compétences dynamique, « matching » de la formation et des compétences avec la stratégie d’entreprise… Pour Pierre de Champsavin (Product Marketing Manager Learning, Talentsoft), la plate-forme unifiée « Learning & talent » est le meilleur atout des Directions Formation qu’elle débarrasse aussi des tâches routinières… 

Contrepoint : Pour jouer pleinement son rôle, la Direction Learning & Development doit déblayer un terrain encombré de tâches routinières, parmi lesquelles tout ce qui ressort du registre administratif si l’on ne dispose pas d’une solution de gestion intégrée. Dans le domaine de la formation, comme dans beaucoup d’autres, les bénéfices de l’intégration des systèmes ne s’arrêtent pas là : le bon usage des données (Data) qu’ils produisent et permettent d’exploiter, conditionne la pertinence de l’ensemble des activités de formation : connaissance des besoins actuels et à venir des collaborateurs (performance opérationnelle, mobilité, etc.), individualisation de la formation, régulation et mise à jour à partir d’une évaluation continue, etc. Intégration donc, et pourquoi pas « unification » : les plateformes unifiées learning et talent ont toujours le vent en poupe.

Autonomisation de l’apprenant et accompagnement : main dans la main ! Mathieu Heidsieck (Directeur du développement, XPERTEAM) dresse les nouveaux enjeux individuels et collectifs de la formation. Montée en puissance du « live », complémentarité du « macro » et du « micro » learning, émergence d’une nouvelle offre de plate-forme digitale embarquant tous les acteurs de l’accompagnement…

Contrepoint : La formation présentielle est « synchrone » : apprenants et formateur sont simultanément réunis pour partager des savoirs. De son côté, si elle prive les participants d’une présence dans un même lieu physique, la formation à distance peut néanmoins être synchrone elle aussi, elle peut être « live ». Contraints à la distanciation, les acteurs de la formation plébiscitent le live, sous la forme de webinaires, de classes virtuelles, d’entretiens individuels de coaching à distance, etc. Le live est appelé au plus grand avenir ; c’est lui qui a connu la plus forte progression pendant ces derniers mois. Ses formats sont suffisamment variés pour délivrer instantanément des formations courtes (micro formations) ou pour entrer dans la composition de parcours au long cours (macro formations). Le live, nouvelle frontière de la formation ? Un domaine où beaucoup reste à faire. 

Bonne lecture !

Michel Diaz

page précédente retour à l'accueil du dossier
LES SPONSORS
LE SOMMAIRE DU DOSSIER
• Où en êtes-vous de votre Stratégie Digital Learning ? •SUITE
• Comment digitaliser la formation sans réinventer la roue •SUITE
• La formation linguistique au cœur du « future of work » ! •SUITE
• Comment booster le Digital Learning ? L’exemple (inspirant) du groupe Renault •SUITE
• Impossible de faire sans une plate-forme unifiée « Learning & talent » •SUITE
• Autonomisation de l’apprenant et accompagnement : main dans la main ! •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2020 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®