ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
ACTUALITÉS ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE PREMIUM
Leaders du e-learning
CONTRIBUTEURS ANNUAIRE ELL S'ABONNER
LE DOSSIER | Quelles plateformes pour la gestion des talents et la formation ?
Plateforme e-learning : 5 raisons de faire… simple !
25 JANVIER 2016 / technologies / publi-reportage
Gilles Lepoutre
directeur général
fora










plus de renseignements sur
Alors que la Réforme de la formation professionnelle incite les entreprises à redéfinir leur stratégie de formation, la question du e-learning se pose à nouveau, aux entreprises déjà expérimentées (faut-il poursuivre dans la voie choisie ? à quels coûts ?) comme à celles qui démarrent dans le e-learning (quelle approche choisir ? quelle efficacité et ROI espérer) ? 5 bonnes raisons de faire simple…

#1 Faire simple pour rester dans l’objectif de développer les compétences.

Quand un salarié, ou un utilisateur quel qu’il soit, se connecte à une plateforme e-learning, c’est pour développer ses compétences, non pour se perdre dans une complexe arborescence de menus ni s’émerveiller du formidable travail abattu par les concepteurs et les graphistes. Pas plus pour s’égarer dans des fonctions secondaires, sans réelle valeur ajoutée pédagogique, et prenant le dessus sur celles qui sont essentielles. Certes connaître l’avis des apprenants sur leur formation est utile, et ils auront tout loisir de l’exprimer ne serait-ce qu’à travers les statistiques remontées par la plateforme. Mais l’essentiel, c’est ce qu’ils ont retenu de leur formation, les connaissances qu’ils vont pouvoir utiliser concrètement dans leur métier,  aujourd’hui et demain.

Conseil : aidez les apprenants «en toute simplicité» à acquérir les connaissances utiles à leur fonction et à leur évolution professionnelle, grâce à l’accès simple et rapide à la plateforme et aux modules de formation, des scénarios pédagogiques adaptés, une interactivité digne de ce nom, et la bonne dose de « gamification » pour renforcer le plaisir d’apprendre !

#2 Faire simple pour gagner en réactivité et en agilité.

Les besoins de formation évoluent rapidement. Faire simple permet de répondre agilement aux demandes internes - provenant des métiers ou des fonctions support - externes (par exemple dans les organismes de formation). Les formateurs sont en première ligne dans ce défi : ils doivent pouvoir combler rapidement les attentes, concevoir des modules e-learning, les mettre en ligne et les maintenir ou les modifier en toute autonomie.

La mise à disposition d’outils simples et intuitifs - valant pour la conception, le paramétrage et le pilotage de la formation - est une condition impérative de cette agilité générale du dispositif, car l’obligation d’un appel systématique à des hyper-spécialistes freinerait considérablement ce processus, en même temps qu’il en alourdirait dangereusement les coûts.

#3 Faire simple pour avancer pas à pas dans la voie du digital-learning.

La mise en œuvre d’une approche digitale de la formation nécessite une démarche pragmatique.

Notre conseil : surtout ne pas chercher à construire d’emblée un dispositif très complet dont la durée de conception et de réalisation dépasserait de très loin les contraintes de planning requise par le service rapide des apprenants… en même temps qu’il risquerait d’être déjà dépassé à son lancement ! Une approche empirique permet au contraire de mesurer l’efficacité de chaque expérience et d’apporter des évolutions ad hoc sans conséquences onéreuses.

#4 Faire simple pour impliquer (vraiment) le management.

L’encadrement et le suivi managérial des apprenants sont deux autres conditions essentielles, largement reconnues, de l’efficacité de la formation. En particulier quand elle s’appuie sur le digital.

Les managers joueront le rôle qu’on attend d’eux sous réserve de disposer d’une solution simple et immédiate, leur donnant un accès très facile et autonome aux statistiques de formation qui leur permettront de suivre l’évolution des acquis de leurs collaborateurs (par individu, par module, par équipe, par point de vente, par région, par fonction…) grâce à des tableaux de bord visuels et intuitifs, et des contenus spécifiques, accessibles en deux clics.

#5 Parce que, de toute façon, c’est toujours mieux de faire simple !

Mais ça, comme vous le savez déjà, on ne va pas vous la refaire ! La simplicité d’usage est un gage d’efficacité, d’économies et de retour sur investissement. C’est le choix d’entreprises aussi performantes et bien gérées que But, La Grande Récré, Nocibé, Orpi, pour ne citer qu’elles. Des entreprises qui ont tout lieu de se féliciter au quotidien d’une plateforme LMS simple et puissante à la fois.
 

Pour conclure rapidement sur les divers aspects de la simplicité : l’efficacité d’une plateforme e-learning est directement liée à sa simplicité d’usage et à sa convivialité. Le plus attractif des modules, le plus pertinent, le plus efficace ne sera utilisé que si son accès est facile, intuitif. La bonne gestion des parcours de formation, le pilotage et l’animation des apprenants, le suivi managérial, la validation des acquis, la gestion de la plateforme dépendent aussi de sa simplicité d’utilisation. La simplicité doit être une réalité pour tous les acteurs concernés : apprenants, managers, formateurs, tuteurs, coachs, administrateur, animateurs, DSI, DRH, directions opérationnelles, etc.

Une solution s’impose : faire simple !

page précédente retour à l'accueil du dossier
LES SPONSORS
LE SOMMAIRE DU DOSSIER
Plateforme e-learning : 5 raisons de faire… simple ! •SUITE
Le modèle 70.20.10 en pratique, grâce aux nouvelles plateformes LMS •SUITE
La plateforme LMS en situation, à l'Agence de la biomédecine •SUITE
Tour d’horizon des plateformes avec 5 acteurs du monde LMS •SUITE
LMS moteur d'apprenance •SUITE
LMS en 2016 : une expérience dynamique, sociale, interactive de la formation digitale •SUITE
À LIRE CETTE SEMAINE
La nouvelle bataille des contenus de formation •SUITE
Une nouvelle approche de l’expérience d’apprentissage au... •SUITE
MyCertif et Docebo, deux nouveaux Premiums •SUITE
La formation « frugale » : comment faire plus et mieux,... •SUITE
Différenciez-vous par la formation •SUITE
Groupe Cegos : avenir radieux ? •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Ingénieur pédagogique multimédia H/F
IFAAC - Institut de formation de l’Ecole pratique des métiers de la diplomatie
Chef de projet e-Learning junior (H/F) - CDI
CALLIMEDIA
ILS INFORMENT
ISTF : Produire des contenus e-learning en méthode Agile (EDAT)
ISTF : Maîtriser l’ingénierie financière et réglementaire du digital learning
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Webinar iSpring : Créez facilement des modules e-learning et rendez votre narration interactive
06 JUILLET 2022 / E-LEARNING TOUCH'
Webinar Vyond - Constatez la facilité de création d'une vidéo professionnelle animée en direct
06 JUILLET 2022 / E-LEARNING TOUCH'
LES PLUS LUS
Quel tableau de bord pour les directions formation ? •SUITE
Le métavers : nouvelle « disruption » en vue dans l’univers... •SUITE
Adaptive Learning : petit tour d’horizon •SUITE
Évaluer la formation : un nouveau paradigme •SUITE
• SUIVRE ELL
INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ NOUS PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI PUBLIEZ ACTUALITÉ MENTIONS LÉGALES CENTRE DE PRÉFÉRENCES
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2022 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®