ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE ANNUAIRE DES PREMIUM
Leaders du Digital Learning
CONTRIBUTEURS S'ABONNER
À la newsletter
Évaluer et cartographier les compétences : l’endossement, une pratique efficace sous le feu des projecteurs
18 DÉCEMBRE 2023 / evaluation / pratiques / publi-reportage
Jérôme Bruet
ceo
procertif
plus de renseignements sur

Reconnaître et valoriser les compétences : cet objectif est devenu crucial dans les entreprises. Dans ce contexte, l’endossement s’impose comme un outil à forte valeur ajoutée. Méritant d’être mieux connu des professionnels RH et formation, il s’immisce assurément au cœur du pilotage des compétences.  Retour sur un concept appelé au plus grand avenir : qu’est-ce que l’endossement ? quelles en sont les forces et les faiblesses ? Surtout : comment et pourquoi le mettre en œuvre ?

Le trou dans la raquette de l’évaluation des compétences ?

L’endossement résout-il un problème ? Pour répondre à cette question, il faut s’interroger sur les manques actuels en matière d’outils d’évaluation pour valider des compétences. Aujourd’hui,  l’évaluation des compétences repose principalement sur trois pratiques. D’abord, l’évaluation sommative à l’issue du parcours de formation, souvent sous forme d’un test en ligne. Ensuite, un jury constitué (un ou plusieurs membres) évalue les attitudes et les livrables produits par le candidat à l’évaluation ; cf. par exemple les soutenances ou l’AFEST (évaluation en situation de travail). Enfin, les entretiens annuels (ou diverses pratiques d'évaluation institutionnelle par les managers) constituent une évaluation, par la hiérarchie, de la performance au poste de travail. 

Ce système tridimensionnel ne prend pas en compte tout ’écosystème du collaborateur : comment valider, auprès de l’ensemble des interlocuteurs du collaborateur, qu’il met efficacement en œuvre ses compétences acquises en formation ? La réponse à ce manque est proposée par l’endossement, une réponse solide, simple et particulièrement efficace.

Qu'est-ce que l'endossement dans les Open Badges ?

La notion d’endossement est née dans l'univers des Open Badges, lequel est  largement mû par l'importance qu’il accorde à la validation et à la confiance dans le monde numérique. Ici, l'endossement se présente comme un processus par lequel une entité ou une personne qualifiée atteste de la validité et de la pertinence d'un badge particulier. Ce mécanisme renforce la crédibilité des badges en associant une autorité ou une organisation respectée au sein du domaine spécifique de la compétence représentée. Concrètement, cela signifie qu'une personne ou une organisation, souvent appelée “l'endosseur”, déclare que le titulaire de la micro-certification a démontré de manière fiable les compétences ou les réalisations indiquées sur le badge. Ainsi renforcée, la valeur des badges numériques et de la confiance qu’on peut faire à leur écosystème facilite la reconnaissance et la portabilité des compétences acquises.

Origine du terme “endossement” dans les Open Badges

Dans le contexte des Open Badges, le terme “endossement” tire son inspiration d’une pratique traditionnelle dans le monde financier : de même que l'endossement sur un chèque confère une légitimité au processus de transfert de propriété, l'endossement dans les Open Badges assure la légitimité et la véracité des compétences représentées. Cette adoption du terme souligne le parallèle entre la confiance associée au processus traditionnel d'endossement financier et la confiance recherchée dans la reconnaissance des compétences. L'endossement dans les Open Badges vise à établir une chaîne de confiance pour renforcer la validité des badges dans un monde numérique en constante évolution.

Avantages et limites de l’endossement

En matière de micro certification, l'endossement procure plusieurs avantages : il permet aux titulaires des badges de bénéficier d'une validation externe qui valorise leurs compétences ; en favorisant la transparence et la fiabilité, il contribue à l'évolution positive de l'écosystème des Open Badges. La confiance des recruteurs ou des manageurs (cas des mobilités internes) dans la valeur des compétences certifiées par les badges s’accroît, ce qui débouche sur une adoption plus large de ce système innovant de certification. Toutefois, dans sa forme originelle, l'endossement dépend souvent de l'interprétation subjective de l'endosseur : ce qui est considéré comme une compétence valable pour une personne peut ne pas l'être pour une autre. Cette subjectivité crée une marge d'erreur susceptible de remettre en question l'universalité de l'endossement. De plus, comme tout système fondé sur la confiance, l'endossement dans les Open Badges est vulnérable : les tentatives de fraude, la partialité ou les conflits d'intérêts potentiels peuvent compromettre l'intégrité du processus d'endossement, et mettre en doute la fiabilité globale du système. C’est pour pallier ces lacunes qu'est né l’endossement 360°. 

Qu’est-ce que l’endossement 360° et comment le mettre en œuvre ?

L’endossement 360° combine le meilleur des deux mondes : la pertinence d’une validation par l’écosystème et la formalisation existante dans une évaluation traditionnelle. Première règle de l’endossement 360° : structurer un questionnaire qui sera soumis aux endosseurs ; deuxième règle : déterminer des seuils de légitimité (le nombre minimum d’endossements pour valider le badge ) ; troisième et dernière règle : tracer l’origine de l’endosseur et pouvoir éventuellement installer des systèmes de contrôle dans le cadre de micro-certification. Pour en savoir plus sur les règles de l’endossement 360° : consultez la vidéo ici.

Alors que les entreprises ne cherchent plus seulement à traquer les formations suivies mais avant tout à cartographier les compétences acquises, l’endossement 360° apporte une réponse simple et efficace que les responsables formation et les chargées du développement des talents doivent maîtriser.

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | evaluation
Quand les « micro credentials » viennent dynamiser les formations obligatoires… •SUITE Pour lutter contre le syndrome Jean-Claude Dusse en formation… •SUITE
Évaluer et cartographier les compétences : l’endossement, une pratique efficace sous le feu des projecteurs •SUITE Adaptive-learning et micro-learning by ExperQuiz •SUITE
Faut-il vraiment monétiser la valeur créée par la formation ? •SUITE Micro-Credentials et Open Badges, ce que les professionnels de formation doivent impérativement savoir •SUITE
Auto-diagnostic et benchmarking de la Gestion des Talents en entreprise : les DRH s’approprient le nouvel Index de Cornerstone •SUITE De l’impact de la formation •SUITE
Mesurer l’impact des compétences et des formations transverses : c’est possible et nécessaire •SUITE Automatiser la mesure des acquis et les recommandations de formation •SUITE
ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | pratiques
Innovative Learning : des conférences et des ateliers qui valent le détour •SUITE Les tendances du digital learning 2024 : en chiffres •SUITE
Il sera question de l’IA (encore et toujours), de roadmap, de narration en formation… •SUITE Le pouvoir du beau en Digital Learning •SUITE
À quels besoins doit répondre une solution de formation destinée aux PME et aux ETI en 2024 ? •SUITE Innovative Learning : les synergies digitales entre Enseignement supérieur et Formation en entreprise •SUITE
4 conseils aux Directions Formation pour tirer parti des évolutions technologiques en cours •SUITE Moodle : plateforme LMS dans la cour des grands •SUITE
Démarrage 2024 en fanfare pour les Premium d’e-learning Letter •SUITE Les IA génératives en formation : il faudrait toutes les tester ! •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
L’inclusion des personnes en situation de handicap passe... •SUITE
Apple Vision Pro : quel impact sur la formation ? •SUITE
Moodle ? Le village à visiter ! •SUITE
Les priorités du Digital Learning à l’horizon 2024-2025 •SUITE
Réinventer la formation en entreprise en développant... •SUITE
Quand les « micro credentials » viennent dynamiser les... •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Directeur/Directrice de l'Education
EDUNAO
Business Developer digital learning
INGENIUM DIGITAL LEARNING
ILS INFORMENT
ISTF : ISTF sera présent au salon eLearning Expo du 19 au 21 mars 2024
EXPERQUIZ : Du nouveau sur ExperQuiz !
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Digitalisez les process administratifs de vos formations
29 FÉVRIER 2024 / ISTF
Deux scénarios pratiques pour développer la compétence de vos équipes !
07 MARS 2024 / XPERTEAM
LES PLUS LUS
Évaluer et cartographier les compétences : l’endossement,... •SUITE
L’IA : pour tous ? Sous réserve… •SUITE
Les IA génératives en formation : il faudrait toutes les... •SUITE
Vivement demain ! •SUITE
Quel avenir pour les technologies numériques appliquées à... •SUITE
E-learning Boulevard : Simplifiez vous la recherche de... •SUITE
• SUIVRE ELL
INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ NOUS PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI PUBLIEZ ACTUALITÉ MENTIONS LÉGALES CENTRE DE PRÉFÉRENCES
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2024 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®