ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE ANNUAIRE DES PREMIUM
Leaders du Digital Learning
CONTRIBUTEURS S'ABONNER
À la newsletter
L’AFEST : renforcer le lien entre la formation et le travail
28 AVRIL 2021 / dispositifs
Michel Diaz
directeur associé
féfaur
Jean-Roch Houllier
head of operations, learning & digital
groupe safran
Ce 2ᵉ volet sur la formation en situation de travail traite de l’AFEST qui fait écho aux composantes « terrain (70) » et « sociale (20) » du modèle 70/20/10. Il s’agit bien, avec l’AFEST, de se former au travail, dans l’action et avec l’aide de diverses parties prenantes souvent elles-mêmes sur le terrain.

Formalisation et reconnaissance d’une innovation pédagogique : l’action de formation en situation de travail (AFEST)

La Loi du 5 septembre 2018 (pour la liberté de choisir son avenir professionnel) ouvre la voie à l’AFEST comme modalité pédagogique à part entière, portée à un niveau de formalisation jusque-là inexistant dans les dispositifs de formation, et faisant l’objet d’une « reconnaissance officielle ».

L’AFEST se caractérise par la place faite à l’accompagnement des apprenants, dans un « apprendre ensemble » de chaque instant. L’accompagnement n’a bien sûr pas attendu l’AFEST pour se manifester, car il trouve ses origines dans un long et lointain passé, notamment dans un système de compagnonnage qui existait déjà au Moyen Âge, et sans doute bien avant (depuis qu’il existe des « gestes métier » à transmettre) ! 

Si les entreprises pratiquent toutefois largement l’accompagnement (sous diverses formes : mentorat, tutorat, coaching…), c’est sa dimension réflexive qui distingue l’AFEST, et son impact sur la perspective générale - l’apprenant se forme, il n’est plus formé - et la posture des acteurs - questionner et non montrer en créant les conditions d’un apprentissage réussi (Marc Dennery, C-Campus). Responsabilisant et impliquant comme jamais l’apprenant dans sa formation, érigeant quiconque, potentiellement, en transmetteur de savoirs, l’AFEST est un solide pilier de l’organisation apprenante à venir.

L’ancrage terrain de l’action de formation

Dans sa conception et son déploiement, l’AFEST se présente comme un itinéraire d’apprentissage fortement ancré sur terrain, qui démarre à partir d’une analyse du travail (tel qu’il est ou devrait être effectué, dans son véritable contexte) à travers des interviews des diverses parties prenantes, des observations sur le terrain, des études documentaires… L’AFEST, dont la durée dépasse celle d’une action traditionnelle de formation, tirera profit d’un référentiel de compétences… à moins qu’elle n’aide parfois le service RH de l’entreprise à affiner ce référentiel ! L’itinéraire d’apprentissage inclura des modalités d’accompagnement et d’évaluation. L’action sera systématiquement personnalisée à l’apprenant ; elle sera cadencée par l’analyse réflexive qui lui est proposée (travail sur soi, prise de recul sur ses propres actions, développement personnel…). Précisons enfin que l’AFEST ne remplace par les autres modalités (présentiel, classe virtuelle, e-learning…) qu’elle vient au contraire compléter - à l’instar du modèle 70/20/10 dont on connaît la richesse de combinaisons.

Conditions à réunir pour réussir une stratégie AFEST

Pour être menée à bien, l’AFEST doit réunir tout un ensemble de conditions qui figurent en filigrane dans ce qui précède. On aura d’abord noté l’implication nécessaire de plusieurs parties prenantes (commanditaire, apprenants, référent, accompagnateurs, sachants, fonction formation, managers). Ensuite, la situation de travail devra être aménagée, sans toutefois la dénaturer. Par ailleurs, les référents et les accompagnateurs devront avoir été formés à une posture d’écoute qui emprunte beaucoup au coaching (dimension réflexive, adaptation au niveau de maturité de l’apprenant). Le pilotage d’un dispositif formalisé et exigeant en matière de documentation et de preuves incluant le Protocole Individuel de Formation (PIF) et le dossier d’analyse réflexive est un impératif ; il en va de même d’une bonne compréhension des mécanismes de co-financement éventuels et des exigences associées - on ajoutera que qu’une approche AFEST doit être tracée et que ses charges doivent avoir été préalablement agréées par les parties prenantes. Enfin, la conception de l’itinéraire d’apprentissage incluant formalisation des objectifs, progression et séquences pédagogiques, dispositif de positionnement (basé sur un référentiel de compétences) et méthodes d’évaluation (au sens pilotage), cette conception suppose de réelles compétences d’ingénierie pédagogique…

Perspectives ?

L’AFEST n’est-elle qu’un volet d’une réforme de plus (de trop ?) de la formation ? Nous pensons le contraire ! L’opportunité est réelle pour les entreprises et leurs employés d’y trouver une réponse à la question si souvent entendue à la fin d’un stage de formation : très bien, et après ? L’AFEST est une illustration pertinente et exigeante de ce que l’on attend aujourd’hui d’une formation proche du terrain, plaçant l’apprenant au cœur de ses apprentissages et faisant de chacun un transmetteur potentiel de savoir.

Premier volet : Le modèle 70/20/10… avant l'AFEST

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | dispositifs
Évaluer : l’alpha et l’omega de la formation •SUITE Orano DS mobilise le meilleur de l’Immersive Learning pour former à la maintenance nucléaire •SUITE
Blended Learning : stratégie d'apprentissage pour entreprises performantes •SUITE Le Blended Learning : clé de l’accompagnement et de l’excellence dans le conseil et l’ingénierie •SUITE
Prévention, santé et sécurité : l’expertise du présentiel inspire l’e-learning •SUITE Qui est le Chef d’orchestre de votre blended learning ? •SUITE
Transavia : élève modèle du blended learning •SUITE Le blended learning, formation tout terrain… •SUITE
La réussite du blended learning ? Affaire de pédagogie, avant tout ! •SUITE L'Académie de Police réinvente la formation des gardiens de la paix •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
Digital Learning : les Directions Formation et leurs... •SUITE
La stratégie managériale de Mr.Bricolage propulsée par un... •SUITE
Learning Festival à Air Liquide : comment dynamiser... •SUITE
L’agenda des Premiums du Digital Learning en pleine... •SUITE
Des nécessaires compétences financières du responsable... •SUITE
Pourquoi et comment développer la capacité d’émerveillement... •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Chargé(e) en Marketing Business
ITycom
Directeur(rice) Artistique Senior
SmartCanal
ILS INFORMENT
Mandarine Academy : Cybersécurité : investir dans la formation, la meilleure...
EXPERQUIZ : 📚Les bonnes pratiques de l'évaluation de formation
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Webinar - iSpring & Vyond – Utilisez la vidéo pour moderniser vos modules e-learning !
28 MAI 2024 / E-LEARNING TOUCH'
Formation Articulate Storyline 360 en Inter Entreprises
du 28 MAI 2024 au 30 MAI 2024 / DISTRISOFT
LES PLUS LUS
Les normes du Learning revisitées par l'Intelligence... •SUITE
2024 : année record pour les Trophées du Digital Learning •SUITE
Qui est le Chef d’orchestre de votre blended learning ? •SUITE
Changement de paradigme : pourquoi la fonction formation... •SUITE
Le mix tutorat (Humain x IA) est-il l’avenir de la... •SUITE
Prévention, santé et sécurité : l’expertise du présentiel... •SUITE
• SUIVRE ELL
INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ NOUS PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI PUBLIEZ ACTUALITÉ MENTIONS LÉGALES CENTRE DE PRÉFÉRENCES
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2024 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®