ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
Où en êtes-vous du digital learning ? Facile à savoir avec le D2LA…
24 FÉVRIER 2020 / pratiques / publi-reportage
Mathilde Istin
directrice déléguée
istf
plus de renseignements sur
istf
Devenir une entreprise apprenante et digitaliser la formation, ce qui va de pair, impose de transformer sa façon de piloter, concevoir, animer et déployer la formation. S’il faut des outils, c’est surtout affaire d’accompagnement des équipes formation et de l’ensemble des collaborateurs, et de méthode… Mis à votre disposition gracieusement, le "D2LA" pourra vous être d'une grande utilité 

C’est en effet parce que cette nécessité d’accompagnement est au cœur des métiers de l’ISTF que nous avons bâti une méthodologie pratique, simple et rapide à mettre en œuvre, baptisée “D2LA” (pour Digital Learning level Adoption), disponible en téléchargement gratuit.

Son objectif : vous aider à calculer le taux d’adhésion (au digital learning) de l’ensemble des collaborateurs, quel que soit leur niveau dans l’entreprise. Le D2LA débouche ainsi sur une cartographie qui permet de préconiser et de mettre en place un plan d’actions au plus près des besoins des diverses parties prenantes que le projet doit engager. 

Nous sommes heureux de partager cette méthodologie avec vous :

L’échelle de maturité d’adoption du digital learning

Pionniers dans la digitalisation de la formation en entreprise, nous avons détecté 5 grandes phases standards (numérotées de 0 à 4) par lesquelles passent la majorité des organisations. Avertissement : ces 5 phases ne doivent pas être considérées comme des étapes qu’il faudrait suivre ! Certaines organisations partent de la phase 1 pour passer directement à la phase 3, d’autres (elles sont peu nombreuses, mais c’est pourtant l’idéal) vont passer d’emblée en phase 4.

Quelques mots clés pour dire rapidement ce qu’est cette échelle de maturité du modèle D2LA… Phase 0 : La réticence ;  Phase 1 : L’expérimentation ; Phase 2 : La substitution (elle insiste sur la production de contenus et la réalisation d’économies par rapport à la formation traditionnelle) ; Phase 3 : L’amélioration (les modalités pédagogiques se diversifient) ; Phase 4 : L’efficacité et la réactivité aux attentes du business.

Comment calculer votre D2LA ?

Pour être pertinent, le D2LA sera évalué auprès de 3 groupes : les formateurs, le (top) management et les apprenants.

La méthodologie est simple. Il s’agit de positionner chacun de ces groupe sur l’échelle de maturité en recueillant l’avis des premiers concernés grâce à un simple sondage constitué d’une seule question (pour permettre un déploiement simple et rapide) : Pour vous, le digital learning, c’est… ?  Les réponses possibles, qui sont spécifiques à chacun des groupes, permettront de décrire précisément le niveau de maturité digitale (5 réponses sont proposées à chacune des questions, un nombre de points variant de 0 à 4 est attaché à chaque réponse).

Traduire les résultats des 3 sondages dans un diagramme à 3 branches (reprenant le score moyen pour chaque profil) ne pose aucune difficulté : vous serez alors en possession du “mapping” de l’adoption du digital learning dans votre organisation.

Comment interpréter les résultats du D2LA ?

Plus votre courbe est éloignée du centre du diagramme, plus votre degré de maturité en digital learning est élevé. Bravo : le terreau est fertile pour développer le digital learning : le mindset est positif, l’équipe formation, les apprenants, votre management vous suivront dans la digitalisation des formations. Au contraire, votre courbe est près du centre du diagramme ? Accompagnement de rigueur, plan de conduite du changement pour votre équipe en particulier !

Plans d’actions

Connaissant votre D2LA, il va vous falloir nuancer votre action en fonction des 3 populations cibles auprès desquelles vous avez enquêté…

Les formateurs : On les forme, on les rassure… Chez eux, le premier frein c’est l’inquiétude de voir disparaître leurs missions habituelles et de devoir acquérir des compétences qu’ils n’entrevoient pas toujours. Or, plus la formation se digitalise, plus le formateur est au cœur de la formation, comme on le constate au quotidien à l’ISTF.

Le management : On communique, on explique et on démontre. Le digital learning n’est pas un enjeu de modernité ni un enjeu pédagogique, c’est son efficacité business qui importe, notamment parce qu’il permet de raccourcir le délai de montée en compétences des équipes (la formation se met au rythme du business).

Les apprenants : On communique, on accompagne, on les aide à changer leur manière d’apprendre. Pour y arriver, la communication doit être (encore et toujours) pédagogique, se concentrer sur les bénéfices qu’ils vont tirer du digital learning. On lui précisera qu'il ne sera pas laissé à lui-même, les formations digitales intègrent du tutorat.  

Pour conclure…

Nous sommes persuadés qu’une l’intégration réussie du digital learning dans l’entreprise doit s’appuyer sur de solides fondations. Prendre le temps du diagnostic est indispensable pour savoir où aller. La méthodologie D2LA conçue par l’ISTF peut vous aider à réaliser ce bilan.

La méthodologie D2LA est disponible gratuitement sur le site d’ISTF

 

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | pratiques
Le digital learning chez Roche Diabetes Care France : pas question de se reposer sur ses lauriers ! •SUITE Action : la EdTech vient à l’aide du secteur de la formation •SUITE
Répondre à la fois aux attentes du service formation et des apprenants : c'est impératif ! •SUITE La formation au temps du coronavirus •SUITE
Les préliminaires, ça compte ! •SUITE Où en êtes-vous du digital learning ? Facile à savoir avec le D2LA… •SUITE
Onboarding client ou collaborateur : une ressemblance qui inspire la formation ! •SUITE De la formation “top-down” au Social Learning : changeons d’ère ! •SUITE
Portrait-robot d’une solution de formation “Human Centric” •SUITE Se former au digital learning : le présentiel toujours d’attaque ! •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
Le digital learning chez Roche Diabetes Care France : pas... •SUITE
Formation, une aussi longue absence •SUITE
Plateformes digitales de formation : l’open source joue... •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Développeur Dot.net F/H
TEACH ON MARS
Formateur·trice de Langue
LEARNLIGHT
ILS INFORMENT
E-LEARNING TOUCH' : Le social learning dans Moodle
Gymnase du Management : Soutenez vos managers à distance : programme digital disponible...
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
5 astuces pour réussir à digitaliser vos événements et vos formations
31 MARS 2020 / LIVE SESSION
L’entretien digital : un outil puissant au service du manager coach
31 MARS 2020 / Syfadis
LES PLUS LUS
• De la plateforme LMS à l’écosystème digital de la formation •SUITE
• Les chiffres 2020 du digital learning •SUITE
• Sens et esthétique : 2 moteurs de la formation à l’ère... •SUITE
• Évaluation de la formation : des enjeux aux indicateurs… •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2020 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®