ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
Vous avez dit résistance au changement…
28 AOÛT 2019 / pratiques
Isabelle Cerruti
senior change management, digital factory
air france klm
A l’heure où les organisations semblent désireuses de saisir toutes les opportunités du digital pour accroître la performance des salariés, améliorer l’expérience client interne ou externe et se simplifier… bref, pour se transformer… Pourquoi cette ambition reste-t-elle trop souvent incantatoire ?

On ne fait pas du neuf avec du vieux !

Plusieurs raisons sans doute, qu’on pourrait résumer avec la “sagesse des nations” : “On ne fait pas du neuf avec du vieux”. Comment réussir en effet une transformation de cette ampleur avec des responsables au profil inchangé, des méthodes (projet) du passé, une innovation qui se cantonne aux produits et à la technologie, alors que tant reste à faire en matière d’innovation RH… Sans oublier qu’il faut cesser de confondre coût et investissement, dans le développement du capital humain !

On est loin ici de cette “résistance au changement” censée expliquer nombre d’échecs de la transformation des organisations. Je préfère parler de lassitude face à des changements qui n’aboutissent à rien parce que, les recettes restant identiques, on sait d’avance qu’elles produiront les mêmes effets décevants. Tant que des REX (retour d’expérience) serviront de placebos, on cherchera surtout à se rassurer, à confirmer que tout va bien sans agir sur les causes possibles d’échec, c’est-à-dire sans s’atteler à la résolution de problèmes pourtant bien identifiés…

Deux préoccupations des salariés à prendre en compte…

Par exemple, on oublie trop souvent de répondre à deux préoccupations majeures des salariés qui voudraient contribuer activement à la transformation de l’organisation à laquelle ils appartiennent : quel temps vais-je pouvoir dédier à cette transformation, quelle reconnaissance pour ma contribution ? Alors qu’il s’agit bien de mettre les collaborateurs au centre de la transformation, plutôt que d’avoir une approche théorique et abstraite de celle-ci.

Acculturation virale, projet intrapreneurial… l'utilisation judicieuse du crédit temps ?

Une première réponse possible, pour impliquer les collaborateurs dans une transformation réellement active, c’est celle de l’acculturation virale. Il s’agit d’encourager les salariés à apprendre à accompagner le changement, certes en vue de leur développement personnel, mais aussi (surtout) d’un rayonnement collectif de la transformation (le formé devenu formateur).

Cette approche, dans laquelle interviennent la Direction Learning & Development et divers acteurs RH et métiers (dont ceux qui réfléchissent au temps de travail), permettrait d’accélérer l’acculturation individuelle et collective, et d’officialiser la compétence formation acquise par des acteurs de terrain notamment en développant un dispositif de type crédit temps qui serait alors un des leviers de la reconnaissance !

Dans le même ordre d’idée, on pourrait dédier un peu de temps à des collaborateurs désireux d’intégrer un programme intrapreneurial visant à développer diverses formes d’innovation, y compris quand elles ne débouchent pas immédiatement sur un ROI business… Si 10% des projets retenus dans une telle campagne intrapreuneuriale permettaient d’accélérer la transformation en mobilisant les salariés eux-mêmes, ce serait un bon début !

Ces quelques pistes autour du crédit temps pourraient être davantage exploitées par les organisations au sein d’un programme qui donnerait le signe d’un véritable renouveau dans l’approche de la transformation.

On imagine que la “transformation par les salariés” trouverait là un outil précieux pour embarquer l’ensemble de l’organisation sur ces nouvelles voies.

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | pratiques
Construire la digitalisation du système de formation - un chemin à benchmarker •SUITE Stratégie digital learning : 2 bonnes pratiques + 1 posture •SUITE
Digital Learning Manager : a-t-il vraiment les moyens de réussir ? •SUITE Le meilleur du digital pour la formation des vendeurs SFR •SUITE
Lancement officiel des Trophées du Digital Learning 2020 •SUITE 3 pistes pour une formation scalable •SUITE
L’entreprise apprenante : une affaire de culture avant tout ! •SUITE Formation 360° d’acculturation digitale d’ensemble chez Generali •SUITE
Le rôle central du manager dans le relais des pratiques de formation… •SUITE Vous avez dit résistance au changement… •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
Construire la digitalisation du système de formation - un... •SUITE
E-learning Expo Lyon - Demandez le programme ! •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Responsable des formations à distance (elearning) H/F
IRIS Sup'
Ingénieur pédagogique H/F
My-Serious-Game
ILS INFORMENT
SKILLSDAY : La fraude au président : un vrai problème pour les entreprises
MOS - MindOnSite : MOS - MindOnSite présent dans « Learning Portal / LMS Companies Watch...
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Salon Ressources Humaines LYON - 18 et 19 novembre 2019
du 18 NOVEMBRE 2019 au 19 NOVEMBRE 2019 / Infopromotions
Formation Certifiée à Storyline en Inter Entreprises
du 19 NOVEMBRE 2019 au 21 NOVEMBRE 2019 / DISTRISOFT
LES PLUS LUS
• De l’évaluation de formation à la formation augmentée •SUITE
• Quelle place donner à l’évaluation dans l’action de... •SUITE
• Formation 360° d’acculturation digitale d’ensemble chez... •SUITE
• Adaptive Learning : le futur de la formation est déjà là •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2019 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®