ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
ACTUALITÉS ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE PREMIUM
Leaders du e-learning
CONTRIBUTEURS ANNUAIRE ELL S'ABONNER
LE DOSSIER | Quelles plateformes pour la gestion des talents et la formation ?
Le modèle 70.20.10 en pratique, grâce aux nouvelles plateformes LMS
25 JANVIER 2016 / tendances / publi-reportage
Olivier Ghezi
vice-président régional de l'europe du sud
saba










plus de renseignements sur
Modèle 70.20.10, gestion des talents, Analytics… Passage en revue avec Olivier Ghezi (Saba, Vice Président Europe du Sud) des atouts de Saba Cloud, qui concentre plus que jamais ses efforts sur la formation et son lien avec la performance au travail…

Avez-vous constaté une montée en puissance du "modèle 70.20.10" chez vos clients à l’international, en France ?

Olivier Ghezi : Le modèle 70.20.10 met en évidence le poids respectif des différents modes d’apprentissage (10% pour l’apprentissage formel, 20% au travers des interactions sociales et 70% par la pratique et l’expérience) et la nécessité pour les responsables formation de fournir à leurs apprenants des environnements et outils qui couvrent bien plus que le traditionnel apprentissage formel qui pourtant concentre encore près de 80% des budgets et efforts. Cette prise de conscience, que ce soit en France ou dans la plupart des pays évolués, ne date pas d’hier, mais jusqu’à l’arrivée des dernières évolutions technologiques et en particulier du Social Learning, il n’y avait que peu de moyens d’adresser ce besoin.
 
Peut-on considérer que les solutions Saba visent à faciliter la mise en oeuvre de ce modèle par les responsables formation-RH et dans les métiers ?

Olivier Ghezi : En tant que leader des nouvelles plateformes LMS, Saba Cloud intègre de nombreux outils pour adresser les 20% (Social Learning, collaboration, réseautage social, eMeetings, wikis, blogs, outils de recherche, identification d’experts, partage, recommandations…), mais aussi les 70% (traçabilité du « on-the-job learning », mobile learning, checklists…). Cet ensemble d’outils, disponibles dans un environnement moderne, interactif, intuitif et même ludique, permet d’augmenter sensiblement la motivation des apprenants et pour les responsables de formation d’avoir une approche holistique de l’apprentissage.
 
Peu de solutions ont vraiment formalisé le learning by doing (apprentissages expérientiels), quelle est plus précisément l’offre de Saba dans ce domaine ?

Olivier Ghezi : En ce qui concerne le « learning by doing », suivant les cas de figures, plusieurs outils peuvent être utilisés. Par exemple pour tout ce qui est utilisation d’outils informatiques, de nouveaux logiciels, etc. on privilégiera Saba Meeting (inclus dans le LMS) qui permet à un apprenant de suivre des processus enregistrés et de les mettre en pratique sur des environnements de test, avant de passer sur l’environnement réel de production. Pour d’autres cas, on pourra par exemple utiliser des checklists ou des videos accessibles via la plateforme. Enfin on notera l’usage grandissant du mobile learning car si tous les apprenants n’ont pas forcément un accès à un PC à tout moment et n’importe où, ils sont de plus en plus nombreux à avoir des smartphones où ils ont un accès aux mêmes outils et contenus de manière conviviale et intuitive, quand et où ils le veulent.
 
Le modèle 70.20.10 visant à faire le lien entre la formation et le travail, est-ce qu’une plateforme LMS doit nécessairement intégrer la gestion des talents ?

Olivier Ghezi : Tout dépend des objectifs. Il est séduisant pour les RH et aussi économique d’essayer d’avoir sur une même plateforme l’ensemble des processus de gestion des Talents. Cela évite les intégrations, les différentes interfaces utilisateurs… C’est clairement la tendance de ces dernières années et Saba Cloud est une solution complète qui intègre le recrutement, la performance, la formation, les plans de successions, la compensation, etc… Cependant, si cette approche a un certain succès, je note que la tendance est en train d’évoluer et que de plus en plus d’entreprises n’arrivent pas à trouver la profondeur désirée en termes de fonctionnalités dans ces packages trop généralistes. Dans cette mouvance, Saba est clairement le spécialiste incontesté des LMS et de plus en plus de clients nous intègrent essentiellement pour cette expertise, dans une approche « best-of-breed » (NDRL : utiliser les meilleures solutions possibles de différents fournisseurs). Je pense aussi que le modèle 70.20.10 est avant tout une problématique de formation et qu'il doit rester la « propriété » des responsables de formation !
 
Quelle part les «Analytics» vont prendre dans ces nouvelles évolutions de la formation ?

Olivier Ghezi : Les «Analytics» sont des outils d’analyse, manipulant un grand nombre de données, avec le plus de souplesse et temps réel possible, pour aider le management et les acteurs de la formation et des RH à mieux comprendre les comportements de leurs apprenants. A ce titre, ils sont accessibles partout dans la plateforme et permettent un nombre illimité d’analyses, étant en cela bien plus souples et puissants que les anciens outils de reporting classiques. Ils ont bien entendu aussi leur rôle à jouer dans le cadre 70.20.10 et en particulier dans l’identification des réseaux/organigrammes informels de l’organisation, des experts vers qui les apprenants se tournent, ceux qui se découvrent des talents de coach, les meilleurs contributeurs, ceux que les apprenants « suivent », les recherches les plus populaires, etc…

Pour en savoir plus sur le modèle 70:20:10 et la gestion des Talents chez Saba

page précédente retour à l'accueil du dossier
LES SPONSORS
LE SOMMAIRE DU DOSSIER
Plateforme e-learning : 5 raisons de faire… simple ! •SUITE
Le modèle 70.20.10 en pratique, grâce aux nouvelles plateformes LMS •SUITE
La plateforme LMS en situation, à l'Agence de la biomédecine •SUITE
Tour d’horizon des plateformes avec 5 acteurs du monde LMS •SUITE
LMS moteur d'apprenance •SUITE
LMS en 2016 : une expérience dynamique, sociale, interactive de la formation digitale •SUITE
À LIRE CETTE SEMAINE
La nouvelle bataille des contenus de formation •SUITE
Une nouvelle approche de l’expérience d’apprentissage au... •SUITE
MyCertif et Docebo, deux nouveaux Premiums •SUITE
La formation « frugale » : comment faire plus et mieux,... •SUITE
Différenciez-vous par la formation •SUITE
Groupe Cegos : avenir radieux ? •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Ingénieur pédagogique multimédia H/F
IFAAC - Institut de formation de l’Ecole pratique des métiers de la diplomatie
Chef de projet e-Learning junior (H/F) - CDI
CALLIMEDIA
ILS INFORMENT
ISTF : Produire des contenus e-learning en méthode Agile (EDAT)
ISTF : Maîtriser l’ingénierie financière et réglementaire du digital learning
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
Webinar iSpring : Créez facilement des modules e-learning et rendez votre narration interactive
06 JUILLET 2022 / E-LEARNING TOUCH'
Webinar Vyond - Constatez la facilité de création d'une vidéo professionnelle animée en direct
06 JUILLET 2022 / E-LEARNING TOUCH'
LES PLUS LUS
Quel tableau de bord pour les directions formation ? •SUITE
Le métavers : nouvelle « disruption » en vue dans l’univers... •SUITE
Adaptive Learning : petit tour d’horizon •SUITE
Évaluer la formation : un nouveau paradigme •SUITE
• SUIVRE ELL
INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ NOUS PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI PUBLIEZ ACTUALITÉ MENTIONS LÉGALES CENTRE DE PRÉFÉRENCES
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2022 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®