ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
• LE DOSSIER / Où en êtes-vous de votre Stratégie Digital Learning ?
Comment booster le Digital Learning ? L’exemple (inspirant) du groupe Renault
28 OCTOBRE 2020 / pratiques
Patrick Benammar
vice-president learning & development
groupe renault
Vision et stratégie Digital Learning partagée… Patrick Benammar (Vice-Président Learning & Development, Groupe Renault) insiste sur l’indispensable collaboration entre les apprenants (hyper créatifs) et la communauté Learning & Development en charge de tester et de valider les innovations pédagogiques… Inspirant à l’heure où la crise sanitaire pousse les feux du Digital Learning…

Où en est le Digital Learning chez Renault ?

Patrick Benammar : Nous avons dépassé cette année les 200 000 heures de formation digitale en seulement 9 mois, ce qui est un progrès remarquable puisque nous avions terminé l’année 2019 avec 180 000 heures de formation en ligne. Ce progrès s’explique non seulement par l’enrichissement de notre offre de formation en ligne depuis 2018 et nos partenariats avec CrossKnowledge et Linkedin Learning, mais également par le développement d’une importante production de contenus digitaux par nos 14 académies métiers, tous ces contenus étant disponibles dans notre LMS unique, Learning@Alliance. Nous comptons d’ailleurs sur le développement de l’usage mobile grâce à l’application lancée cet été, pour nous aider à continuer à gagner la confiance de nouveaux apprenants.

Quels sont les principaux enjeux de compétences servis par le Digital Learning ?

Patrick Benammar : Le Digital Learning permet de répondre de façon rapide et efficace à des enjeux de formation du quotidien ; en effet, en période de télétravail massif, il est difficile de demander à un collègue de nous aider à résoudre à distance notre problème avec une macro dans Excel ou à suivre une formation linguistique en présentiel avec des mesures de distanciation physique généralisées !

Des formations en ligne, bien identifiables dans le LMS, courtes et ciblées sur un objectif précis, apportent une grande flexibilité à la formation de nos apprenants, quel que soit leur lieu de travail au sein du Groupe. C’est aussi l’occasion de mettre à portée de clic les meilleures expertises de l’entreprise grâce à des webinaires en ligne, des vidéos ou des classes virtuelles qui favorisent la montée en compétences de nos collaborateurs même s’ils sont éloignés du « cœur » du Groupe. 

Peut-on parler d’une vision partagée par l’ensemble des métiers et des géographies de l’Alliance ?

Patrick Benammar : Avec nos 14 académies métiers et nos 15 responsables L&D des pays principaux, nous avons créé une communauté qui codéfinit les ambitions et les leviers de performance de la fonction L&D à travers notre plan de succès 2020-2021. Cette communauté nous a permis de développer une vision partagée sur les rôles et contributions de chaque acteur de notre fonction, tout en nous plaçant dans une démarche dynamique pour mieux anticiper les futures demandes de nos donneurs d’ordre, alors que nos métiers connaissent une profonde évolution.

La coopération avec l’équipe de Strategic Workforce Planning est aussi un facteur clé de succès pour partager les enjeux transversaux qui vont affecter notre Groupe dans les mois et années à venir et être en mesure de les anticiper ensemble.

Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur le développement du Digital Learning ?

Patrick Benammar : La crise a entraîné une évolution progressive (et rapide) de l’adoption par nos apprenants de nouvelles formes d’apprentissage en ligne et à distance. Cette évolution se traduit dans nos offres de formation qui s’adaptent à la vitesse de la propagation de la pandémie dans le Monde ! Il s’agit d’une approche générale qui concerne toutes les fonctions et tous les pays, avec un temps de décalage parfois pour les équipes de production qui n’auraient pas un accès systématique à des PC ; dans ces entités, la formation sur mobile et tablettes représente à mon sens une formidable source d’opportunités et d’innovations, notamment grâce au video-learning.

Comment booster le Digital Learning dans l'entreprise ? 

Patrick Benammar : En écoutant les demandes de nos apprenants - très souvent hyper créatifs - et en testant les solutions proposées dans notre communauté L&D !

Propos recueillis par Michel Diaz

page précédente retour à l'accueil du dossier
LES SPONSORS
LE SOMMAIRE DU DOSSIER
• Où en êtes-vous de votre Stratégie Digital Learning ? •SUITE
• Comment digitaliser la formation sans réinventer la roue •SUITE
• La formation linguistique au cœur du « future of work » ! •SUITE
• Comment booster le Digital Learning ? L’exemple (inspirant) du groupe Renault •SUITE
• Impossible de faire sans une plate-forme unifiée « Learning & talent » •SUITE
• Autonomisation de l’apprenant et accompagnement : main dans la main ! •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2020 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®