ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
La Formation : moteur de la transformation digitale du groupe Generali
14 MAI 2019 / pratiques
Formation certifiante en ligne, "blended" centré sur l’obtention du Certificat Digital d’Assurance… Le tout pensé et mené à bien par Sophie Jallabert, Directrice de l'Académie Generali France, et ses équipes. Bilan, perspectives et bonnes pratiques inspirantes !

En quoi consiste le Certificat Digital d’Assurance (CDA) ? Quel est son intérêt pour les collaborateurs et l’entreprise ?

Sophie Jallabert : La Fédération Française des Assurances a mis en place depuis plusieurs années, le CDA qui vise à former et accompagner la montée en compétences numériques des collaborateurs de l’assurance.

En 2015, l’Académie Generali a été sollicitée par la direction pour doter les collaborateurs d’un socle de connaissances et de compétences numériques et de les impliquer activement dans la transformation numérique de l’entreprise. C’est avec ces 2 enjeux que l’Académie a lancé son propre programme de formation We digit#all et a obtenu en 2017 la validation de son dispositif d’évaluation par la Commission Paritaire Nationale de la Formation Professionnelle et de l’Emploi des sociétés d’assurances.

Pour le collaborateur, obtenir son CDA lui permet de renforcer ses compétences numériques et son employabilité, tant en interne qu’en externe. 

Le CDA a été un moteur d’engagement des parties prenantes de la formation ?

Sophie Jallabert : A la création du programme, nous avons identifié des leviers d’engagement du collaborateur tels que l’utilité du programme dans ses activités professionnelles et dans sa sphère personnelle, son employabilité renforcée par un certificat reconnu, ou encore les notions abordées en relation avec l’actualité de l’Entreprise. Le contenu a donc été élaboré selon ces critères par les pédagogues, avec la promesse que chaque collaborateur qui décroche ses 6 badges obtienne d’office son CDA. 

La réussite de ce programme tient aussi aux différentes modalités d’apprentissage. We, Digit#all est un programme certifiant en ligne qui s’appuie sur un certain nombre d’actions, d’animations et de formations en présentiel. Pour chaque nouveau module d’e-learning sont ainsi organisées des conférences avec des intervenants externes. Nous avons également mis en place un réseau d’ambassadeurs en interne pour aider les collaborateurs qui rencontraient un peu plus de difficultés que les autres, et lancé plusieurs challenges. Les managers ont été tenus régulièrement informés de l’avancée des parcours de leurs collaborateurs. 

Quelles bonnes pratiques ont émergé du déploiement de ce programme de formation ?

Sophie Jallabert Je retiendrai comme principaux facteurs de succès les éléments suivants : 

  • Animer le dispositif grâce à une équipe projet rigoureuse, méthodique, imaginative et mobilisée sur la durée. 
  • Créer une marque : le nom We, digit#all est connu dans toute l’Entreprise.
  • Choisir des partenaires dynamiques, experts dans leur domaine. Etre agile dans l’adaptation des contenus et de l’animation sur 3 ans, au regard des feedbacks des collaborateurs et de l’actualité. 
  • Garder le rythme des déploiements, multiplier les modalités pédagogiques et créer des rendez-vous récurrents. 
  • Identifier et animer des relais de proximité, comme les ambassadeurs pour les administratifs, ou des experts digitaux pour la population nomade des forces de vente.
  • Donner la possibilité aux managers de suivre la progression de leur collaborateurs.
  • Nouer des partenariats internes notamment avec les IRP qui ont été des relais précieux car exigeants et facilitants. 
  • Gratifier la formation suivie par le collaborateur d’un badge, certificat, qu’il peut ensuite valoriser. Penser l’expérience apprenant et concevoir le dispositif de manière globale.
  • S’adosser à un sponsorship au plus haut niveau, fondamental pour donner l’impulsion et soutenir le projet qui a été activement représenté par plusieurs membres du top management. 

Vous utilisez une scorecard (tableau de bord prospectif)…

Sophie Jallabert : Tous les directeurs peuvent suivre mensuellement l’avancement du programme grâce à la scorecard digitale que nous leur communiquons et qui contient toutes les données macro de l’Entreprise - avancement global par entité, statistiques de connexion...

Le programme We, digit#all a été prolongé jusqu’au 30 juin 2019, pour permettre à chaque collaborateur d’obtenir sa certification. A l'issue de ce délai, les collaborateurs non certifiés devront passer par e-certif, la plateforme développée par la branche et l’OPCA. Dans la prolongation du programme, un cycle de conférences est proposé aux managers de l’Entreprise afin de les engager dans la démarche de changement liée aux impacts du digital. 

Enfin, la Group Academy a étudié notre programme et s’en est inspiré pour proposer un format distanciel « Digital Acumen » qui sera déployé dans toutes les business units du Groupe.

Actualité : Sophie Jallabert interviendra au Séminaire Plateformes Digital Learning Féfaur 2019+ le 25 juin à Paris

Propos recueillis par Michel Diaz

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | pratiques
Onboarding client ou collaborateur ? Leur ressemblance inspire la formation ! •SUITE De la formation “top-down” au Social Learning : changeons d’ère ! •SUITE
Portrait-robot d’une solution de formation “Human Centric” •SUITE Se former au digital learning : le présentiel toujours d’attaque ! •SUITE
Quels ingrédients pour une stratégie Digital Learning efficiente et optimisée ? •SUITE Comment Malakoff Médéric Humanis accélère sa transformation digitale en formant ses formateurs •SUITE
Toute stratégie digital learning est unique •SUITE Le Digital Learning à l’heure de la stratégie •SUITE
Construire la digitalisation du système de formation - un chemin à benchmarker •SUITE Stratégie digital learning : 2 bonnes pratiques + 1 posture •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
Onboarding client ou collaborateur ? Leur ressemblance... •SUITE
Les conférences et ateliers d’E-learning Expo… Qui dit... •SUITE
4 entreprises, 4 stratégies d’évaluation •SUITE
Quelques recettes pour lever les obstacles à l’évaluation... •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Chef de Projet Digital Senior
ITycom
Concepteur Pédagogique Multimédia
ITycom
ILS INFORMENT
NELL & ASSOCIES : Découvrez le guide LMS « Comment choisir sa plateforme » 2020 !
E-LEARNING TOUCH' : Comment ajuster le scénario de votre module iSpring ?
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
[Webinaire] Comment créer la fonction Sales Enablement dans votre entreprise ?
20 FÉVRIER 2020 / 360Learning
En 2020 : pourquoi certifier vos formateurs à la classe virtuelle ?
27 FÉVRIER 2020 / LIVE SESSION
LES PLUS LUS
• Cybersécurité : communiquons et formons sur un métier... •SUITE
• Capsules : la solution micro-learning qui manquait à... •SUITE
• Le mobile learning, une chance pour le blended learning •SUITE
• De la plateforme LMS à l’écosystème digital de la formation •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2020 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®