ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
Qualité, efficacité, efficience : trois enjeux de l’évaluation en formation, par Jonathan Pottiez
28 FÉVRIER 2017 / evaluation
Jonathan Pottiez
consultant
c-campus
L’évaluation est sans conteste un chantier prioritaire des professionnels de la formation. Donc évaluer, oui, mais quoi ? Trois objets de l’évaluation se distinguent principalement : la qualité, l’efficacité et l’efficience, qu'il faut avoir en tête dès avant de construire une stratégie d'évaluation de la formation.

La dernière réforme de la formation a fait la part belle au sujet de la qualité. Le législateur, en faisant paraître un décret spécifique, a ainsi listé un certain nombre de critères permettant d’évaluer la capacité d’un prestataire de formation à satisfaire des exigences. Pour faire simple : l’organisme de formation qui démontrera ainsi son professionnalisme sera supposé délivrer des formations de qualité. Telle est la vision du législateur. Dans la logique du modèle de Kirkpatrick, la qualité peut correspondre aux niveaux 1 et 2 (réaction et apprentissage) : il s’agit de vérifier que le « produit formation » a généré a) des réactions positives chez les apprenants et b) des apprentissages (c’est bien la moindre des choses). Là s’arrête la responsabilité du prestataire car nous savons bien qu’il n’a pas (complètement) la main sur ce qui se passe avant et après la formation…

Ainsi, une formation dite « de qualité » ne produit pas nécessairement des effets pour l’apprenant comme pour son entreprise. C’est là toute la question de l’efficacité, relative à la capacité de la formation à atteindre les objectifs fixés et obtenir les résultats recherchés. Toujours en référence au modèle de Kirkpatrick, cela correspond aux niveaux 3 et 4 (comportement et résultats) : les apprenants utilisent-ils les acquis de leur formation et cela a-t-il un impact sur les résultats de leur organisation ? La suppression du 0,9 % a amené les directions générales à se poser des questions sur l’utilité et l’efficacité des formations. Charge au responsable formation de leur fournir des preuves… On est loin des questionnaires de satisfaction et d’évaluation des connaissances…

Mais ça n’est pas tout. Le responsable formation qui aura relevé le défi précédent pourra aller plus loin pour évaluer l’efficience de la formation. Que la formation soit efficace, c’est une chose, mais l’a-t-elle été au meilleur coût ? Efficacité et efficience sont ainsi deux notions indissociables : l’efficience n’est possible que si l’efficacité est prouvée. Cela n’a donc pas de sens de comparer des modalités de formation entre elles (ex : présentielle/en ligne, externe/interne, etc.) en ne considérant que les coûts. L’efficience est à rechercher au moins à deux niveaux : en amont du projet pour optimiser les choix (quelles solutions privilégier pour avoir le meilleur impact et au meilleur coût ?) et en aval pour vérifier si ces mêmes choix étaient effectivement judicieux.

Qualité, efficacité et efficience sont telles des poupées gigognes : la qualité conditionne (en partie) l’efficacité, qui elle-même conditionne (en partie) l’efficience. Les pratiques actuelles d’évaluation se focalisent principalement sur la qualité de la formation (niveaux 1 et 2). Pourtant, avec le Digital Learning et son offre pléthorique, il est encore plus légitime d’identifier les manières d’apprendre les plus efficaces et efficientes. Charge donc aux professionnels de la formation de ne pas se limiter à la conformité légale et de répondre aux questions de ceux qui décident de l’avenir de la fonction formation dans l’entreprise.

ARTICLES RÉCENTS DANS LA MÊME RUBRIQUE | evaluation
S’évaluer… c’est la meilleure façon d’apprendre ! •SUITE Faut-il encore évaluer la formation ? •SUITE
Au delà de l'évaluation de formation : la formation prolongée et augmentée •SUITE Le manager, catalyseur de la formation •SUITE
L’évaluation : un format pédagogique au service de l’engagement apprenant •SUITE L’évaluation demande créativité, rigueur… le jeu en vaut la chandelle !  •SUITE
Évaluer la formation : nouvel impératif •SUITE Impact de la formation : de la performance… à la performance ! •SUITE
L'évaluation ? Blended elle aussi, forcément ! •SUITE Évaluation : affaire d'intégration, affaire de plateforme digitale formation-RH •SUITE
page précédente retour à l'accueil tous les articles
À LIRE CETTE SEMAINE
La santé vaut bien un MOOC •SUITE
Acadis, leader de la formation à distance en Suisse :... •SUITE
Où en est l’organisation apprenante ? (Great Place to Learn) •SUITE
C'en est fini des notifications qui barbent les apprenants... •SUITE
Canal+ et MOS-MindOnSite : l'union fait la réussite… de la... •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Intégrateur multimédia en E-Learning
Elearnis
Learning Designer Spécialiste Storyline
Skillsday
ILS INFORMENT
Elearnis : Adobe Flash Player obsolète : Migrez vos contenus vers HTML5
Gymnase du Management : Se former pour réussir l’onboarding des nouveaux collaborateurs, même...
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
MOOC gratuit pour les professionnels de la Formation-RH & de l'Éducation
01 MARS 2021 / Enovation
LA FORMATION "LIVE", DU DISTANCIEL DE CRISE AU DISTANCIEL DURABLE
02 MARS 2021 / XPERTEAM
LES PLUS LUS
• Les chiffres 2021 du Digital Learning •SUITE
• Les équipes formation à l'épreuve de 3 défis •SUITE
• LMS : qui trop embrasse mal étreint ! •SUITE
• Rien ne sera plus comme avant, pour les responsables de... •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2021 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®