ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
10 Tendances mobile learning à surveiller en 2018
teach on mars / 12 JUIN 2018

Le mobile learning poursuit son développement à grands pas. Le marché mondial est estimé à 12,2 milliards de dollars en fin 2018. Cela représente une croissance annuelle de plus de 50%. Pour garder leur avantage concurrentiel, de plus en plus d’entreprises ont compris l’importance d’investir dans la formation des collaborateurs. Et le mobile learning gagne du terrain et transforme les méthodes d’apprentissage. Voici 10 tendances à surveiller et à intégrer dans sa stratégie de mobile learning en 2018.

 

1. Mobile First

Sans grande surprise, le mobile est tendance. Selon le Baromètre Consommateur 2017 de Google, dans les 63 pays étudiés, le web mobile a franchi la barre des 50% d’utilisateurs. Dans une majorité écrasante des pays (62), les utilisateurs privilégient nettement le smartphone au desktop pour accéder à Internet. En France, 67% de la population en ligne accède à Internet via un smartphone.                                                           
Cette évolution des usages a amené de nombreux éditeurs de solutions e-learning à adapter leur offre pour le mobile et proposer des solutions de formation mobile first, avec une expérience utilisateur nettement améliorée par rapport aux solutions de formation responsive classiques. Pour les entreprises désireuses de répondre aux besoins des collaborateurs de plus en plus en mouvement, cela implique la création des contenus spécialement conçus pour le mobile et la mise en place des nouvelles pratiques de formation, afin de s’adapter aux usages mobiles.

De nombreuses entreprises sont encore hésitantes quant au terminal à utiliser pour former leurs collaborateurs, mais une chose est certaine : de nos jours, on ne peut plus concevoir une formation sans penser mobile.

 

2. Bring Your Own Device (BYOD)

BYOD (Bring Your Own Device) est une pratique permettant aux employés d’utiliser leur propre appareil comme outil de formation (mobile, tablette, ordinateur). Cette pratique est très utile pour les entreprises qui souhaitent diminuer les coûts de formation. Par ailleurs, certains salariés préfèrent travailler ou se former avec leurs propres outils, qu’il s’agisse des mobiles, tablettes, ou PC, car cela les confère plus de souplesse. En effet, les apprenants peuvent apprendre à leur rythme et en fonction de leurs disponibilités.

Si cette pratique n’est pas nouvelle (cela fait plus de 12 ans qu’elle existe en France), en 2018, nous allons assister à son adoption plus large au sein des entreprises.

 

3. Microlearning

Incontournable d’un dispositif de formation efficace, le microlearning est une méthode d’apprentissage en ligne qui favorise un meilleur ancrage des connaissances. C’est un excellent outil de formation qui présente de nombreux atouts, tant pour l’apprenant, mais également pour le formateur.

De nos jours, de nombreux facteurs affaiblissent notre capacité de concentration : des environnements de travail de plus en plus sollicitants, des interruptions fréquentes, une multiplication des écrans, etc. Par conséquent, notre capacité de concentration a diminué et notre mode de consommation des contenus a beaucoup changé.

La spécificité d’une formation microlearning est, comme son nom l’indique, l’usage des sessions de courte durée (généralement avec un maximum de 5 minutes) permettant de cibler un objectif particulier par session et de répondre à des besoins de formation précis et immédiats de l’apprenant.

Avec le microlearning, le formateur peut optimiser le rythme des formations : il peut paramétrer la durée et la fréquence des formations, il peut également donner la possibilité aux apprenants d’affiner leurs préférences. Le microlearning supporte des formats variés : courtes vidéos, vidéos interactives, quizz, infographies, jeux courts, etc

 

4. Adaptive Learning

Avec l’adaptive learning, c’est l’expérience utilisateur qui est à l’honneur. L’apprentissage adaptatif part du principe que chaque apprenant a son propre rythme d’apprentissage. C’est la formation qui doit s’adapter à ses besoins, et non l’inverse.

Au démarrage, l’apprenant passe des tests de positionnement, lui permettant d’évaluer ses connaissances et compétences. À l’issue de ces tests, il se voit proposer des formations et ressources adaptées. Le parcours de formation devient alors personnalisé et l’apprenant devient maître de son parcours de formation, ce qui permet d’éviter de nombreuses frustrations et des abandons en cours de route.

 

5. Social Learning

Selon Frédéric Domon, directeur de l'agence SociaLearning, le Social Learning ou l’apprentissage collaboratif, peut être considéré comme le développement des savoirs, des aptitudes et attitudes à travers les échanges entre les apprenants via les media électroniques : réseaux sociaux d’entreprise, forums, etc.

Si on parle de social learning depuis quelques années maintenant, les entreprises sont toujours réticentes à mettre en place des outils collaboratifs de type réseaux sociaux d’entreprise. Aujourd’hui, plusieurs acteurs du mobile learning proposent des solutions permettant les échanges entre les apprenants.

La réussite de l’adoption du social learning dépend de plusieurs facteurs. Dans un premier temps, l’entreprise doit intégrer le social learning dans une stratégie de formation, avec des objectifs clairs de formation. Dans un deuxième temps, le social learning doit avoir une véritable utilité pour les apprenants. Dans un troisième temps, la qualité de l’animation de la plateforme par le Learning Manager est cruciale pour faciliter son adoption. Mettre en place une plateforme mobile learning intégrant une solution collaborative n’est pas suffisante pour créer une cohésion de groupe et inciter la collaboration. D’où le rôle du Learning Manager, qui doit être en même temps animateur de cette communauté, tel un véritable Community Manager.

 

6. La vidéo

La vidéo connaît un essor important ces dernières années. Uniquement sur mobile, la consommation de la vidéo devrait être multipliée par 11 d’ici 2020. Les tutoriels de formations sur Youtube et les différentes plateformes d’apprentissage (OpenClassrooms, Udemy, Elephorm, etc) sont de plus en plus populaires.

Naturellement, le secteur de la formation a intégré la vidéo comme prolongement des usages des internautes. Et avec beaucoup de succès, car le taux d’engagement est nettement supérieur aux autres types de support (pdf, images, audio). Par ailleurs, la vidéo interactive comme support de formation apporte des compléments d’information accessibles en un clic : infographies, présentations, etc.

 

7. Intégration

Les meilleures plateformes mobile learning peuvent être intégrées à un grand nombre de logiciels : elles peuvent être interconnectées avec les différents outils : LMS, CRM, outils de productivité… Elles peuvent également remonter des données à un SIRH, grâce à une compatibilité xAPI et SCORM.

Une solution de formation efficace doit également jouer un rôle de centralisation des contenus pédagogiques, en permettant l’utilisation de contenus provenant de différentes sources : contenus sur-mesure, formations sur étagère, outil de création de formation mobile first (LCMS), intégration de contenus créés par d’autres outils “auteur”, etc.

 

8. Gamification

Tendance forte de 2017, la gamification reste dans les préférences des apprenants en 2018. Il a été scientifiquement prouvé que l’apprentissage par le jeu augmente la concentration, l’engagement et la rétention des informations par l’apprenant. Avec la gamification, l’apprenant associe la formation avec des expériences ludiques positives. À chaque étape franchie, il reçoit des récompenses qui le stimulent et lui donnent un sentiment de satisfaction.

C’est en associant une expérience positive avec le processus d’apprentissage que l’apprenant va comprendre et assimiler plus facilement les sujets les plus rebutants (par exemple : normes, procédures, etc).

 

9. Réalité virtuelle et réalité augmentée

La réalité virtuelle et la réalité augmentée s’invitent sur le terrain de la formation. Souvent confondues, les deux technologies sont pourtant différentes : la réalité virtuelle simule l’immersion de l’apprenti dans un environnement artificiel, généré par des logiciels, alors que la réalité augmentée superpose des différents éléments (sons, images 2D, 3D, étiquettes, légendes, etc.) au monde réel, en direct sur son écran.

Couramment utilisées dans le cadre des jeux, l’usage de ces technologies dans le cadre de la formation gagne en maturité. Ces technologies sont déjà utilisées dans l’industrie de la santé ou l’industrie pétrolière. Mais leur champ d’application peut s’étendre à l’infini pour simuler des différentes situations concrètes : un futur environnement de travail lors d’un recrutement, des périodes d’activité intenses lors du service client, des gestes qui sauvent pour la prévention des risques sur les chantiers, etc.

 

10. Chatbots et assistants intelligents

Tendance encore émergente dans la formation mobile et la formation digitale en général, les chatbots peinent à faire leur rentrée dans le monde du digital learning. Mais leur évolution est à surveiller de près.

Un chatbot est un agent conversationnel qui dialogue avec un utilisateur via une interface automatisée. Un agent intelligent est un programme autonome capable de comprendre son environnement sans aucune intervention humaine. Ils sont utilisés généralement comme assistants de recherche sur le web. C’est le cas des assistants vocaux intelligents, Siri et Cortana.

Même si les essais sont toujours timides aujourd’hui, les usages des chatbots et agents intelligents pour la formation peuvent être nombreux : fournir des réponses dans les recherches sur les forums, proposer des formations à suivre en fonction des envies ou besoins de l’apprenant, etc.


La plupart des acteurs français du secteur proposent plusieurs des avantages listés ci-dessous. Des entreprises pionnières du Mobile Learning comme Teach on Mars intègrent déjà dans leur plateforme des outils correspondant à la quasi-totalité de ces 10 axes, pour mieux servir le monde de la formation et l’apprentissage.

 

plus de renseignements sur
teach on mars
page précédente retour à l'accueil tous les communiqués de presse
À LIRE CETTE SEMAINE
OFFRES D'EMPLOI
Cosmic Trainer
TEACH ON MARS
Stagiaire Business Development H/F
7SPEAKING
ILS INFORMENT
Cornerstone OnDemand : Cornerstone classé « Leader » dans quatre études IDC dédiées à la...
E-learning Touch' : Nouveau iSPRING 9, le meilleur convertisseur ppt !
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
CMS Knowledge Place, un nouveau type de solution auteur
11 SEPTEMBRE 2018 / KNOWLEDGEPLACES
Ajouter Simplement de l’Interactivité à vos Cours grâce à H5P
12 SEPTEMBRE 2018 / Enovation
LES PLUS LUS
• 12 principes pour innover “juste ce qu’il faut” en formation •SUITE
• Innover utilement et sans tarder en formation •SUITE
• Les nouvelles plateformes LEMS, au cœur de l'innovation... •SUITE
• Efficacité des formations : serpent de mer… à apprivoiser ! •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • CENTRE DE PRÉFÉRENCES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2018 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®