ELEARNINGLETTER
ACTUALITE & STRATEGIES DIGITAL LEARNING
• • ACTUALITÉS • ÉVÉNEMENTS OFFRES D'EMPLOIS COMMUNIQUÉS DE PRESSE • PREMIUM
Leaders du e-learning
• CONTRIBUTEURS • ANNUAIRE ELL
RECHERCHE
recherche sur le site...
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • CONTACTEZ NOUS • PUBLIEZ OFFRE D'EMPLOI • PUBLIEZ ACTUALITÉ
Comment optimiser l’évaluation de mes apprenants en Digital Learning ?
serious factory / 11 MAI 2017

L’utilisation du score lors d’une expérience de formation e-Learning

Une part importante de l’expérience apprenant, et tout particulièrement en Digital Learning, est le feedback. La mise en place de feedback est considérée comme un élément clé pour renforcer la motivation et soutenir la réussite des apprenants. Découvrez, dans ce premier article, l’utilisation du score pour évaluer l’apprenant sur son expérience. Cet article s’inscrira dans une série traitant des différentes manières d’apporter un feedback lors d’un apprentissage ou entrainement e-Learning.

 

shutterstock_524133994 (1)  

 

Le rôle de l’évaluation

Le but du feedback est d’informer une personne ou un groupe de son avancement sur un sujet. Cela permet de leur indiquer leur niveau et quels efforts supplémentaires sont requis pour les atteindre. L’évaluation à la fin de la simulation ou du cours permet de définir l’efficacité de la formation et de pouvoir mesurer l’évolution des apprenants. Sans cela l’apprenant ne pourra pas prendre conscience de ses erreurs, de les comprendre puis de les corriger. Cependant, un feedback pour être pertinent doit être instructif et constructif, en insistant sur les points positifs et en donnant des pistes d’amélioration plutôt que de trop pointer les mauvais choix de l’apprenant. L’objectif est évidemment de garder l’apprenant motivé et le faire évoluer. Toutefois, un feedback peut être fait dans les deux sens : du formateur à l’apprenant ou l’inverse. Cela amène l’apprenant et le formateur à s’améliorer l’un grâce à l’autre.

 

Les effets positifs du feedback sur l’apprentissage

Selon Robert DILTS, plusieurs études ont conclu que le feedback est indispensable à l’apprentissage et sont arrivées à ces affirmations[i] :

  • Il n’y a pas d’acquisition de compétences sans feedback.
  • Les gains progressifs surviennent en présence de feedback
  • La performance est interrompue quand il n’y a plus de feedback pertinents.
  • Plus la fréquence de feedback est importante, meilleur est l’apprentissage.
  • Les apprenants ont besoin des feedback des formateurs pour confirmer l’amélioration des compétences attendues.
  • Le formateur a besoin des feedback des apprenants pour connaitre leur niveau de compréhension du contenu enseigné et des instructions concernant les exercices.

Ces affirmations nous montrent l’importance de prendre du temps après chaque apprentissage et entraînement pour pouvoir faire le point sur la performance de l’apprenant. C’est en sachant où l’apprenant a fait des fautes qu’elles pourront être rectifiées par la suite.

Il est indispensable pour le formateur de connaitre l’évaluation de ses apprenants et de savoir quels points sont à revoir dans la formation pour permettre une meilleure compréhension ou entraînement.

Le processus d’apprentissage peut se faire de différentes manières afin d’acquérir un savoir, savoir-faire ou savoir-être. L’enseignant ou le formateur va concevoir et animer une séquence d’enseignement qui permettra à l’apprenant de percevoir l’information, l’analyser puis lui donner une signification.

Il peut se faire par mise en situation, où l’apprenant doit trouver la solution lui-même et donc faire des erreurs pour comprendre. L’apprentissage peut aussi se faire par induction, donc l’apprenant en voyant ou faisant quelque chose arrive à une conclusion. Il existe aussi l’apprentissage par l’imitation (répéter les gestes que l’on voit) ou en immersion (immersion totale dans un pays pour apprendre une langue par exemple). Afin d’améliorer ce processus d’apprentissage, il est donc primordial de s’entrainer, de pratiquer et de se mettre en situation pour tester les concepts appris.

Cependant, si nous savons que le feedback est primordial pour un bon apprentissage, il convient aussi de définir la manière dont l’évaluation va être délivrée. Il existe une multitude de méthodes et elle sera choisie en fonction du formateur et du domaine d’apprentissage. Nous allons dans cet article nous intéresser à une méthode en particulier : le scoring.

 

La gestion des scores, pas si simple qu’il n’y paraît.

En e-Learning comme en Serious Games ou Simulateurs, on pourrait considérer que la gestion des scores est un sujet simple et binaire : c’est juste ou c’est faux. D’ailleurs la plupart des outils auteur et/ou LCMS proposent des fonctionnalités très basiques. Et pourtant, définir des scores pertinents et révélateurs de l’acquisition de connaissances ou de la maîtrise de compétences n’est pas si aisé qu’il n’y paraît.

Tout d’abord, comme dans toute action de formation, il convient de définir un référentiel (de connaissances ou compétences), et pour chaque item, une échelle de valeurs (0 à 5, débutant à expert, etc.). Ensuite, d’identifier des critères de mesure et de pondération (répondre juste à une question vrai/faux relève de 50% de savoir … ou de 50% de chance).

Enfin, pour chaque interaction évaluative (quiz, embranchement choisi, prise de décision, etc.) il convient d’identifier l’impact de l’interaction sur l’item du référentiel, et dans le cas de scénarios déterministes par exemple, l’impact à la fois sur les items connexes et aussi sur la suite du déroulement du module.

 

Afficher le score ou pas ?

Selon la stratégie pédagogique adoptée, l’affichage immédiat d’un (ou des) score(s) peut faire sens, et être considéré comme un premier niveau de feedback : l’apprenant perçoit immédiatement s’il va dans le bon sens ou s’il est en train de se tromper, et participe donc au sentiment de progression favorable à l’apprentissage.

Lorsque l’affichage immédiat du score est couplé à idéalement i) un message de remédiation positif, ii) la possibilité de revenir en arrière pour mieux comprendre, ou d’explorer des ressources complémentaires, iii) ou à minima de retenter sa chance, l’apprenant pourra plus facilement s’inscrire dans la démarche « apprendre de ses erreurs » qui est très favorable à la rétention et au transfert (cf. processus d’apprentissage ci-dessus).

Dans une stratégie pédagogique plus orientée certification ou évaluation, l’affichage immédiat du score sera souvent proscrit, sauf à considérer qu’il fait partie des facteurs de stress nécessaire à la mise en situation (au même titre qu’un temps chronométré, etc.)

 

score positifFigure 1 : Visuel du logiciel auteur VTS editor : choix des scores

 

Gagner ou perdre des points ?

Là encore, il s’agit de choix pédagogiques : veut-on éviter l’échec et la démotivation, souhaite-t-on favoriser la prise de conscience lorsque des erreurs sont commises, veut-on favoriser la curiosité et le travail personnel grâce à des bonus, etc. Il existe une multitude de possibilités en réalité, toutes plus ou moins pertinentes selon les contextes pédagogiques. Mais ces points ne sont rien, s’ils ne sont pas accompagnés d’un feedback adapté.

 

Questions réponses feedback

Figure 2 : Possibilité de gérer les scores négatifs et positifs dans VTS Editor

 

Soigner les feedback

Comme on l'a vu, le score peut être un premier niveau de feedback, mais il convient de l’accompagner d’explications. Suivant la stratégie pédagogique, grâce à VTS Editor, vous allez ainsi pouvoir apporter votre remédiation :

  • Pendant l’exécution du parcours, avec le bloc fonctionnel Message par exemple ou encore l’affichage des commentaires à la fin d’un bloc QCM ;
  • À l’issue du parcours, avec des feedback que vous aurez préparés pour chaque item de votre référentiel et adaptés à différentes tranches de scores.

utiliser dans ce scénarioFigure 3 : Exemple de feedback détaillés par compétence et tranche de score dans VTS Editor

 

Pour aller plus loin

Et comme chez Serious Factory nous essayons d’aller toujours plus loin dans l'amélioration de l’efficacité pédagogique, nous avons également pensé aux possibilités de construire des feedback encore plus poussés : le debriefing par un personnage virtuel référent, et bientôt le mode replay commenté.

 

Bouton_VTS 30 jours

D’ici-là, n’hésitez pas à télécharger notre version d’essai gratuite du logiciel, et vous exercer sur le scoring et les feedbacks, (pour vous aider des tutoriels sont à votre disposition).

 

[i] Source : “Encyclopedia of systemic neuro linguistic programming and NLP new coding » de Robert Dilts et Judith Delozier

plus de renseignements sur
serious factory
page précédente retour à l'accueil tous les communiqués de presse
À LIRE CETTE SEMAINE
Distanciel et présence dans le développement des leaders •SUITE
Innovation pédagogique : le compte y est-il ? •SUITE
OFFRES D'EMPLOI
Digital Marketing Intern
UNOW
Business Developer Junior (H/F)
UNOW
ILS INFORMENT
E-learning Touch' : iSPRING rapid-learning: 40 000 objets... !
Enovation : Webinaire Totara: Avantages d'un LMS d'entreprise open source
PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
iSPRING: produisez en interne vos modules !
18 DÉCEMBRE 2017 / E-learning Touch'
découvrez le Responsive Learning, fusion du Responsive Design et du Social Learning
11 JANVIER 2018 / KNOWLEDGEPLACES
LES PLUS LUS
• Employabilité et Performance passeront nécessairement... •SUITE
• Comment évolue l'évaluation de la formation •SUITE
• Piloter sa stratégie d'évaluation de la formation •SUITE
• Learning Escape Game et Chatbot : un mélange détonnant ! •SUITE
• SUIVRE ELL • INSCRIPTION NEWSLETTER • INFO FOURNISSEUR • CONTACTEZ NOUS • MENTIONS LÉGALES • DERNIÈRE NEWSLETTER
www.e-learning-letter.com - © copyright e-learning Media 2017 - tous droits réservés - déclaration CNIL n°1717089 - email : informations@e-learning-letter.com - création : Fair Media ®